Masterclass iDealwine à la City londonienne

La semaine dernière, iDealwine a organisé, en collaboration avec le HEC Wine Club UK, une masterclass au cœur de la City à Londres. Une trentaine d’hôtes, principalement de l’école de commerce parisienne, ont pris part à cet événement, au top en terme de vins et de hauteur (16e étage) ! Compte-rendu de la soirée pour vous faire (re)vivre ce moment. Enjoy !

La City de Londres : un cadre idéal

Après avoir pris un ascenseur qui nous emmène jusqu’au 16ème étage, nous arrivons dans les bureaux du cabinet d’avocat Browne Jacobson, qui offrent une vue imprenable sur les tours de la City. Aux alentours de 21h, le coucher du soleil pare de reflets orange les tours avoisinantes, ce qui pousse même Arthur de Lencquesaing, responsable du développement international chez iDealwine, à interrompre ses explications, demandant ainsi aux participants de se tourner afin  d’admirer ce sublime panorama. Un des nombreux plaisirs de la vie, surtout lorsque le vin est de la partie.

Tour de France

Lorsqu’un Tour de France se termine, un autre commence. A l’image de la victoire du cycliste anglais Christopher Froome au Tour de France, nous avons décidé de parcourir les quatre coins de l’hexagone, afin de mettre en avant les différents cépages, terroirs et millésimes. Le Baromètre 2017 fut distribué à tous les participants, leur donnant l’occasion de se renseigner sur les tendances de l’année, tout en rappelant qu’iDealwine ne cherche pas à encourager la spéculation, mais à promouvoir le vin pour les amateurs.

Bourgogne

L’équilibre parfait entre la rondeur et l’acidité de ce Meursault 2014, vinifié par François Mikulski, met tout le monde d’accord. Il provient de plusieurs parcelles différentes de l’appellation. Bien que le Domaine François Mikulski, n’ait pas de certification bio, il en pratique les principes, afin d’atteindre la pureté, l’authenticité et l’élégance.  Ce domaine n’est certes pas l’un des plus célèbres de Bourgogne, mais il remplit entièrement ses promesses.

La Bourgogne rencontre un franc succès en ce moment, exaltant d’excellent résultat aux enchères au premier semestre 2017. Ce vignoble représente 36% des lots adjugés (en valeur), une nette augmentation par rapport à 2016 (24% des lots vendus en valeur sur toute l’année). Cette région a aussi enregistré le lot et la bouteille les plus chers, avec la Romanée-Conti 1990 pour 15 240€ et un lot de 6 bouteilles de 2012 pour 19 320€.

Jura

Est-ce un Vin Jaune ou un Vin de Paille ? Et bien non, c’est un Côtes du Jura ! Ce vin fut dégusté à l’aveugle et de nombreuses personnes reconnurent la région et le cépage, ce qui n’est pas aisé lorsque l’on n’a pas l’habitude de goûter de tel vin. Ce Côtes du Jura 2012 de Jean Macle, composé à 85% de chardonnay et 15% de savagnin est une bouteille qui se fait remarquer dans cette appellation. Ses arômes de noix sont très caractéristiques de ces vins oxydatifs.

Le Jura a connu une hausse soudaine de ses prix récemment, totalisant moins de 1% des enchères d’iDealwine (en valeur) au premier semestre 2017. Cette tendance nous vient de New York, où les Overnoy, Ganevat et Macle se vendent comme des petits pains. Par exemple, le Domaine Overnoy Arbois Pupillin Savagnin 1999, vendu pour 264€, souligne une hausse de +75% de son prix.

Loire

Le Domaine du Collier La Ripaille 2013 est un vin rouge composé à 100% de cabernet franc. Il est encore très droit et assez fermé, et nécessite encore quelques années de vieillissement pour être plus digeste. Ce domaine à Chacé, à Saumur est brillamment géré par Antoine Foucualt depuis 1999. Il est le fils de Charly Foucault et le neveu de Nady Foucault, tous deux ex-propriétaires du Clos Rougeard vendu récemment aux frères Bouygues. Antoine Foucault a également contribué aux récentes cuvées du Clos rougeard, qui a connu une envolée historique de ses prix, comme le Saumur Champigny Le Bourg vendu à 447€. Les cuvées du Domaine du Collier offrent une belle première approche et un bon rapport qualité-prix si vous n’avez pas envie de vous ruiner avec les vins du Clos Rougeard.

Rhône

Evidemment, Rhône rime avec syrah, que nous avons fait rimer avec Cornas, en dégustant un 100% syrah d’Alain Voge. Cette cuvée, nommée Les Chailles a été la préférée de la soirée pour de nombreux participants de la masterclass. Ce vin livrait une texture veloutée, des notes épicées et beaucoup de caractère. Ce domaine certifié en bio, couvre 12 hectares du nord de la Vallée du Rhône sur des parcelles de Cornas, Saint-Péray et Saint-Joseph.

Le Rhône est la troisième région la plus vendue aux enchères, après le Bordelais et la Bourgogne et a connu l’augmentation la plus forte de son indice WineDex® au cours des 12 derniers mois (+9,42%). Des appellations emblématiques comme Châteauneuf, Côte-Rôtie et Hermitage marquées par la rareté, sont les moteurs de cette croissance exponentielle. En 2016, Paul Jaboulet Ainé Hermitage La Chapelle 1961 fut la bouteille adjugée la plus chère à 13 320€. Guigal a aussi connu un succès sans précédent avec ses LaLaLa (La Mouline, La Turque, La Landonne) et continue de accroître avec l’achat récent du Domaine de Nalys à Châteauneuf, conquérant ainsi le sud de la Vallée.

Bordeaux

Même si le Bordeaux Bashing semble s’atténuer, cette région classique aux vins superbes, a récemment connu de vives critiques. La bouteille dégustée a confirmé cette atténuation et montre que les grands crus bordelais ont encore beaucoup à offrir. Ce Château Talbot 1996, avec sa robe ambrée, reflétant son âge,  a été dégusté, à ce qui semblait être, son apogée. Les différents cépages (70% cabernet sauvignon, 20% merlot, 5% petit verdot, 5% cabernet franc) donne une belle structure à ce vin, aux notes animales et de cuire, et une longueur en bouche impressionnante.

Etant la région la plus vendue aux enchères, les vins bordelais demeurent une valeur sûre pour investir, même si sa part de ventes aux enchères décline au profit de régions moins connues comme le Languedoc ou le Jura. En 2016, Bordeaux représente 58% des enchères en valeur sur toute l’année, alors qu’elle ne comptabilise « que » 46% des ventes au premier semestre  2017, toujours leader, mais moins monopolisateur. Au cours des six premiers mois  de l’année 2017, les bordelais les plus chers sont un lot de 12 bouteilles de Mouton 2000 pour 17 640€ et un Petrus 2012 pour 4 800€.

Barsac

Malheureusement, les temps sont durs pour les vins liquoreux. Ils sont intimement liés aux célébrations, à Noël, aux desserts et pas tout à fait en harmonie avec la promulgation actuelle de modes de vie « sains », sans sucre et faible en calories. Ainsi, on en boit moins. C’est pour cette raison que de nombreux domaines produisent également un vin blanc sec.

Toutefois, ce Barsac Château Coutet  a réjoui tout le monde, parfaitement équilibré et léger, ce qui s’explique certainement par son millésime avancé de 1988. Ce vin composé à 75% de sémillon, 23% de sauvignon et 2% de muscadelle est crémeux, avec de subtiles notes d’agrumes et de miel. Château Coutet est l’un des meilleurs vins liquoreux en Sauternes-Barsac, aux côtés d’Yquem, Guiraud, Fargues et Suduiraut.

Rivesaltes

C’est avec un vin inhabituel que nous terminons cette dégustation, avant de passer au cocktail, la partie moins formelle de la soirée. Ce Rivesaltes Riveyrac, vin doux naturel,  provient de l’une des plus vieilles coopératives des Pyrénées-Orientales, dans le sud de la France. Même s’il semble déjà très vieux, signant 1975 comme millésime, il vient juste d’entrer dans ses meilleures années de dégustation, qui s’étalent de 2015 à 2075. Alors pas d’inquiétudes, il vous reste encore quelques années pour déguster ce vin délicat ! Ses arômes de noix et sa persistance en bouche phénoménale sont caractéristiques de ce vin suave, sans trop d’impression de sucrosité.

Champagne

Après une masterclass longue et enrichissante, la soirée s’achève sur un cocktail, souligné par le Champagne Francis Boulard Brut Nature Blanc de Blanc et de quelques bouchées. Ce 100% chardonnay, certifié bio, présente une belle finesse et une grande élégance. Même si le champagne est toujours une boisson de haute qualité, avec des prix élevés aux enchères, comme l’illustre le magnum de Krug 1959 vendu pour 6 480€ en novembre 2016, d’autres vins effervescents entrent férocement dans la compétition. Prosecco, Cava, effervescent anglais sont de plus en plus consommés et augmentent  en qualité comme en prix.

Merci à vous !

L’atmosphère de cette dégustation était détendue et agréable. Ainsi, nous aimerions remercier tous les participants, qui ont largement contribué aux conversations intéressantes et  qui n’ont pas hésité à participer, à poser des questions et à donner leur opinion, car il ne faut pas l’oublier, le vin est basé sur le partage, ce qui a fait de cette masterclass un réel succès. Nous remercions aussi chaleureusement Browne Jacobson pour les lieux magnifiques et le HEC Wine Club UK, sans qui cette dégustation n’aurait pu avoir lieu.

En vous souhaitant à tous de belles dégustations entre amis ou en famille pour la fin de cet été.

Etienne Casara et Clémence Pontuer (HEC Wine Club UK), David Vignalou, François Halconruy et Mathieu Saunder (trois gagnants de la dégustation à l’aveugle), Arthur de Lencquesaing et Léa Fallourd (iDealwine)

Recherchez le prix d’un vin

Consultez le rapport complet sur l’activité 2016 des enchères en France

Voir tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

iDealwine conforte sa place de 1ère maison française de vente de vin aux enchères

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Nouveau : Un marathon à Sauternes en juin 2011

A vos marques, prêts … Le premier marathon se Sauternes se déroulera le 4 juin prochain. Une occasion rêvée de découvrir, même si c’est au pas de course, les beautés ...

Recette de la semaine – Irish stew

Le week-end pascal est tout proche et qui dit Pâques en cuisine dit agneau. Notre agneau nous sommes allés le chercher cette année en Irlande avec cette recette d’Irish stew ...

italie vin école

Faut-il enseigner l’histoire et la civilisation du vin à l’école ?

La proposition de loi d’un sénateur italien propose d’introduire une matière éduquant les écoliers à la « culture du vin », qui serait obligatoire à l’école élémentaire et au collège. ...