Margaux 2015, Rousseau ou Charles Joguet : que faut-il vendre en ce moment sur iDealwine ?

Margaux-2015-iDealwineRevue des enchères de mai : trois ventes aux enchères se sont déroulées sur la plateforme électronique – et mondiale – d’iDealwine. Au total, plus de 9000 lots de toutes les régions étaient offerts à la vente. De quoi nous offrir un point d’observation idéal pour décrypter les dernières tendances et vous guider dans vos choix, si vous envisagez la revente de votre cave.

Les jours fériés et ponts de mai n’ont pas découragé l’enthousiasme des amateurs pour les vins proposés aux enchères sur la plateforme d’iDealwine, loin s’en faut ! Il faut dire aussi que la part des clients étrangers parmi nos acheteurs ne cesse de croître – près de 60 pays sont connectés ! – ce qui lisse partiellement l’impact des périodes de vacances. Et d’ailleurs, en vacances, on est parfois plus disponible pour guetter via son smartphone une bouteille un peu rare, n’est-ce pas ? Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à enchérir depuis vos mobiles, c’est désormais le cas d’un amateur sur deux, chez nous.

Donc, pour revenir à ce mois de mai riche en belles enchères, voici ce qu’il faut retenir des dernières ventes et des vins qui ont fait le buzz. Un point qui devrait intéresser tout particulièrement ceux d’entre vous dont la cave déborde de vins, et qui doivent se délester un peu … ne serait-ce que pour  poursuivre la découverte de nouvelles aventures !

A Bordeaux, Petrus demeure la valeur sûre des ventes, avec une hausse de cours notable dans les « petits » millésimes. Ne les négligez pas, ils se valorisent bien ! C’est notamment le cas du 1987, en hausse de 36% à 1946€.

Autre flacon star, Château Margaux 2015. On aurait pu imaginer que, compte tenu des hausses de prix enregistrées lors de la mise en marché primeur, le vin se revendrait plus difficilement sur le marché secondaire. Erreur ! Ce flacon doublement collector est plébiscité. Embouteillé pour la première fois dans un flacon opaque, gravé de lettres d’or, il rend hommage à Paul Pontallier (l’emblématique directeur de la propriété, dont 2015 aura été la dernière vendange) et à Sir Norman Foster qui a bouclé en 2015 un magnifique projet de rénovation et de modernisation de l’ensemble des bâtiments. Plusieurs magnums de ce premier cru classé ont ainsi été adjugés 2554€ pièce, soit une hausse de 17% par rapport à la cote iDealwine du vin.

Parmi les très belles enchères du mois, le pouvoir évocateur des grands millésimes fonctionne pleinement : 1982 pour Château Latour, par exemple. Une caisse de 12 bouteilles a été adjugée 18362€, soit 1532€ la bouteille (+19%). Tout aussi redoutable, la part de rêve qu’offrent les grandes années de collection. Un magnum de 1955 issu du Château Pichon Lalande a été acquis pour 1642€ par un amateur autrichien (+13%).

Bourgogne : la côte de Nuits en pole position

En Bourgogne, si vous aviez la chance d’être l’heureux propriétaire d’une verticale de chambertin Clos de Bèze signée Armand Rousseau (millésimes 2005 à 2010), vous auriez vu le cours de ce lot rare, proposé dans un coffret spécial, en édition limitée, s’envoler à 7782€, en hausse de 42% sur sa mise à prix initiale.

Autre signature phare de la Côte de Nuits : celle de Jacques-Frédéric Mugnier. Son musigny 2010 n’en finit pas de franchir de nouveaux records. Il a d’ailleurs dépassé le seuil des 2000€ le 16 mai dernier, adjugé 2043€.

Si, au détour de votre cave, vous mettez la main sur quelques flacons signés Jacky Truchot, prenez-en grand soin ! Ce domaine, repris par David Duband avec l’entremise d’un investisseur, voit ses cours s’envoler. Un clos-de-la-roche 1995 s’est vendu 1727€ tandis qu’un gevrey-chambertin 2004 atteignait 1094€.

Et enfin, malheur à vous si négligez les Amoureuses… on parle bien sûr du fameux climat de Chambolle-Musigny. Un flacon signé Roumier, millésimé 2000, a suscité une bataille d’enchères homérique, terminant sa course à 2371€ (+185%).

Incontournable, Château Rayas

Dans la vallée du Rhône, à Châteauneuf, Rayas enregistre des hausses de cours impossibles à contenir, tant pour le « grand vin » que pour les satellites du domaine tels que le côtes-du-rhône de Fonsalette (125€ le 1999, +36%). On note aussi le succès des grandes cuvées un peu rares, telles ce magnum de « Sine Qua Non Chimere » du Clos Saint-Jean, dont le 2010 a atteint 2554€ (+40%). Au nord de la région, les rares cornas disponibles à la vente s’envolent, prenant souvent la direction des Etats-Unis, à l’instar de la cuvée Reynard, ou Chaillot, de Thierry Allemand.

Dans la Loire, un liquoreux impose le respect : le vouvray Le Haut-Lieu 1921 du domaine Huet a en effet été adjugé 912€ à un amateur britannique. On a vu également se démarquer de grands millésimes du domaine Charles Joguet, à Chinon. Le clos de la Dioterie 1990 s’est vendu 535€ en magnum, tandis que le 1989, en magnum également, atteignait 462€. A noter parmi les tendances émergentes du moment, l’engouement exceptionnel autour de la cuvée Les Nourrissons de Stéphane Bernaudeau, un chenin cristallin de la famille « nature », issu d’un domaine microscropique (3ha). Les cours explosent, et cela ne risque pas de se calmer de sitôt puisque les amateurs de Hong-Kong semblent s’intéresser de près à cette cuvée. Le 2014 a été adjugé 177€ (+108%), le 2015 à 128€ (+31%) et le 2013 à 158€ (+117%).

Champagne et autres trésors délicieux

En Champagne, on ne vous répètera jamais assez qu’il faut conserver précieusement vos belles cuvées millésimées. En magnum, Cristal 1962 a trouvé preneur à 2189€ auprès d’un amateur sud-coréen. A suivre, toujours, le succès de la cuvée Comtes de Champagne de la maison Taittinger,

Dans les autres régions, l’intérêt ne faiblit pas pour les cuvées « nature » du domaine Overnoy dans le Jura (851€ pour un arbois Pupillin 2010 en magnum, +27%). On voit aussi progresser les prix des vins jaunes signés Jean Macle, longtemps restés attractifs. Dans le même temps, en Alsace le riesling Clos Sainte-Hune de la maison Trimbach demeure la référence : un magnum 2007 s’est vendu 341€ (+27%). En revanche, dans le Languedoc, on notera que les vins de la Grange des Pères, qui semblent avoir atteint des sommets, plafonnent.

A l’étranger les vins italiens demeurent incontournables. C’est notamment le cas de la cuvée Masseto de la Tenuta dell’ Ornellaia : un flacon étampé 2010 a été acquis pour 620€ (+13%) par un amateur belge.

Notons enfin les beaux résultats des armagnacs du Château de Laubade et des bas-armagnacs de Laberdolive, sans oublier les whiskies (Glen Grant 1949 : 973€). Autant dire que dans chaque région, les amateurs du monde entier sont bel et bien à l’affût des trésors qui se nichent dans vos caves.

Consulter les derniers rapports des ventes aux enchères

Demander une estimation pour vendre votre cave
En savoir plus sur la revente de vin via iDealwine

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Revue des enchères d’avril : un marché orienté à la hausse sur les signatures rares

Belle enchère : 36 723€ pour une caisse assortie 2010 du domaine de la Romanée-Conti

Enchères record pour le chambolle-musigny Les Amoureuses 1978 du domaine Roumier

17 146€ pour une bouteille de romanée-conti 2000, nouveau record des enchères iDealwine

Grands crus de Bourgogne : l’envolée des cours se poursuit

Nos 5 conseils pour « investir » dans le vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Oratoire Saint Martin

Domaine de L’Oratoire Saint-Martin : des rouges et des blancs au sommet à Cairanne

Discrètement mais sûrement le domaine de L’Oratoire Saint-Martin à Cairanne produit depuis plus de dix ans des rouges d’une finesse de texture exemplaire et des blancs qui sont sans doute ...

Accords mets vins Sauternes

Les accords mets et vins avec un sauternes

Les vins de Sauternes sont entourés d’un certain paradoxe puisque de très nombreux amateurs avouent volontiers apprécier le Sauternes, alors que les châteaux de la région ont souvent le plus ...

L’Imperial College of London remporte la Left Bank Bordeaux Cup 2015

La finale du prestigieux concours de dégustation Left Bank Bordeaux Cup qui s’est tenu il y a quelques jours au château Lafite Rothschild a consacré la victoire de l’équipe de ...