Les vins de Bordeaux s’exportent toujours aussi bien

Les vins de Bordeaux s’exportent toujours aussi bienLes vins de Bordeaux ont toujours la cote. Si le marché intérieur a tendance à se tasser, les ventes de vins de Bordeaux à l’étranger vont bon train et atteignent même à leur plus haut niveau historique.

Les résultats record enregistrés par les vins de Bourgogne dans les ventes aux enchères internationales sonneraient-ils le glas des grands bordeaux à l’export ? Les chiffres récemment publiés prouvent le contraire : les vins de Bordeaux se défendent encore très, très bien !

En un an (juillet 2011 – juillet 2012), les exportations de vins de Bordeaux ont progressé de 17% en volume et 28% en valeur, atteignant 2,33 millions d’hectolitres pour 2,29 milliards d’euros.

Une confirmation : ces exportations sont portées par le marché asiatique, et plus encore par la Chine. En dehors du marché européen, les exportations s’élèvent à 1,32 million d’hectolitres (+25%) pour un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros (+21%). Et, à elle seule, la Chine a importé 630 000 hectolitres et enregistre une progression de 55%.

Toutefois, l’Union européenne reste le principal marché des vins de Bordeaux et celui-ci progresse aussi : +7% en volume (1 million d’hectolitre) mais surtout +41% en valeur (873 millions d’euros), un fait d’autant plus surprenant que les Européens craignent la crise et s’inquiètent pour leur pouvoir d’achat. C’est d’ailleurs un sentiment partagé par Georges Haussalter, président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB), qui se dit « préoccupé par le contexte économique » et « les ponctions sévères opérées sur le pouvoir d’achat des consommateurs européens ».

Concernant le reste du monde, Georges Haussalter reste confiant, tant sur un plan gustatif, car les vins de Bordeaux continuent de correspondre aux goûts des consommateurs mondiaux, que pour la qualité des millésimes récents, notamment 2009 et 2010.

Les vins de Bordeaux ont donc toujours autant la cote et s’exportent sans difficulté. Le marché étranger sert même de poumon aux vins du Bordelais puisque le marché français tend lui clairement à s’essouffler. Cependant, n’oublions pas que Bordeaux est l’une des plus grandes régions productrices au monde en volume, et c’est surtout la plus connue. Même si les vins de Bourgogne ou de la vallée du Rhône tendent à s’exporter eux aussi de plus en plus, ils ne pourront jamais atteindre les volumes exportés par Bordeaux.

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

VINEXPO Hongkong 2012 : le salon qui ne connait pas la crise

Importations de vins à Hong-Kong : 1 milliard de dollars !

Quelles tendances de marché sur les vins de Bordeaux en 2012 ?

La part des acheteurs étrangers dans les ventes on-line s’accroit

Les prix de Château Lafite en baisse aux Etats-Unis et en Europe

 

En savoir plus sur les vins de Bordeaux

Consulter les ventes de Bordeaux sur iDealwine

Consulter le prix d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

French Wine

Vins et spiritueux français à l’export : une forte croissance en valeur mais pas en volume

2012 serait une année record pour les exportations de vin, en valeur, notamment grâce aux performances historiques du cognac, du champagne et des vins de Bordeaux. En volume, par contre, ...

Biodyvin 2019 : les coups de cœur d’iDealwine

L’équipe iDealwine s’est rendue en nombre à ce salon qui offre l’une des plus belles sélections de l’année. Compte-rendu de nos coups de cœur.

Château Branaire – Ducru : l’élégance de Saint-Julien

Cap sur Bordeaux où nous partons (re)découvrir le château Branaire-Ducru, un grand cru classé réputé pour ses vins souples et élégants.