Les vins d’Alsace résistent à la crise

Village d'ObernaiDans la morosité économique actuelle, l’Alsace tire son épingle du jeu. Les ventes de vins alsaciens ont même enregistré une légère hausse sur le marché français (+0.8%).

En revanche, la région a elle aussi subi une chute de ses exportations. A relativiser puisque cette baisse du niveau de vente sur les marchés étrangers est de 7%, alors qu’elle est de -19% au niveau national.

Tout savoir sur l’Alsace

Le vignoble alsacien s’étend sur quelques 14500 hectares, sur des coteaux situés entre les Vosges et la vallée du Rhin, à une altitude variant de 180 à 400 mètres. Les vignes se déploient ainsi de Marlenheim à Thann. Cultivée avant l’arrivée des Romains, la vigne ne fut réellement destinée à la vinification qu’à partir de leur installation. Ils introduisirent la technique de vinification en même temps que la consommation du vin. Très célèbres au Moyen-Age, les vins d’Alsace étaient le monopole des religieux, avec plus de 300 abbayes qui préféraient déjà le vin blanc au vin rouge.

Vignoble le plus septentrional de France, l’Alsace possède un climat propice à une lente maturation des raisins, favorisant l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. Le peu de pluies rend possible les nombreuses vendanges tardives.

La grande variété de sols (granit, calcaire, gneiss, schiste et grès) permet la culture de différents cépages, dont certains étaient déjà en place au XVème siècle. Riesling, Gewurztraminer, Pinot blanc, Pinot gris, Muscat, Sylvaner, Auxerrois et Chasselas sont à l’origine des fameux vins blancs alsaciens. La région produit également une petite quantité de vins rouges à base de Pinot noir. Comme en Allemagne, le vin porte le nom de son cépage et de son lieu d’origine. Simple appellation en 1945, AOC en 1962, les vins d’Alsace ont obtenu le classement de 50 de leurs crus en grands crus entre 1975 et 1982.

Le procédé des vendanges tardives et de la sélection de grains nobles est typiquement alsacien. Il exige des raisins parfaits qui pourront assurer un taux de sucre maximum. Seuls le Gewurztraminer, le Riesling, le Pinot gris et, parfois, le Muscat peuvent se prêter à cette pratique. Ainsi, l’Alsace recèle de trésors souvent ignorés, superbement aromatiques, au bouquet exubérant. Les caractères sont accentués volontairement par les techniques de vinification et les meilleurs Gewurztraminer, Riesling et Tokay-Pinot gris ont un grand potentiel de garde. Fraîcheur, fruité et jeunesse sont les caractéristiques majeures de ce vin d’Alsace.

Retrouvez les vins d’Alsace en vente actuellement dans le cadre de l’Offre iDéale n°131, issus des domaines Deiss, Trapet, Bott-Geyl et Weinbach.

Consultez la cote d’un vin d’Alsace
Recherchez un vin d’Alsace en vente actuellement

A lire également :
Alsace : faut-il mentionner le cépage sur les étiquettes de grand cru ? (25/07/2009)

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La saga des cépages – Episode 3 – La star de la Loire, le chenin

3ème épisode de la saga des cépages : un zoom particulier sur la Loire avec le chenin et sa nombreuse descendance !

iDealwine indices

Les indices d’iDealwine surperforment le CAC40

En 2018, les indices WineDex d’iDealwine affichent une progression de 19% face à un CAC40 à la peine en fin d’année. Le vin confirme sa position de valeur refuge.

Bouteilles de vin : la capsule à vis gagne du terrain

Dépassé le bouchon ? N’exagérons rien, mais la capsule à vis gagne tout de même du terrain. 15% des vins ...