Les prédictions de Robert Parker pour 2010

robert-parkerDans la lettre adressée chaque mois à ses abonnés, Robert Parker livre quelques pistes de réflexion concernant l’évolution du marché des grands vins en 2010.

Robert Parker revient sur le phénomène de Hong-Kong. Certes, en 2009 les records les plus impressionnants ont été enregistrés sur cette place devenue subitement la plus attractive d’Asie en raison de la suppression des taxes d’importation. Pour autant, le critique américain est convaincu que ce marché arrivera à saturation avant même la fin de l’année 2010. Avec, pour conséquence, une baisse significative des prix des millésimes difficiles à vendre (Bordeaux 2007, Bourgogne 2007 et 2008, Rhône nord 2008). Les grands flacons, les millésimes phare, stars de la cote, devraient eux aussi en pâtir : de belles affaires en perspective, donc !

Robert Parker suivra de près, bien sûr, la sortie des primeurs 2009. Même si Bordeaux tient cette année, c’est sûr, un grand millésime, il lui semble pour autant inconcevable de proposer des prix de sortie en primeur équivalents à ceux de 2005, astronomiques. La situation économique ne s’y prête tout simplement plus.

Pour finir, le critique prévoit en 2010 pour le monde du vin un véritable « carnage » : une situation difficile pour les producteurs peut-être, mais qui pourrait faire le bonheur des (vrais) amateurs.

A lire également :
Enchères de folie à Hong-Kong

Tous les conseils d’iDealwine et l’analyse du marché des enchères de vin

Recherchez la cote d’un vin.

Recherchez un vin en vente actuellement sur iDealwine.

Tags:

  • Voir les commentaires (8)

  • SEB

    C’EST DOMMAGE DE DECRIER DES MILLESIMES COMME 2007 SURTOUT EN bOURGOGNE OU IL YA LONGTEMPS QUE LES EQUILIBRES NATURELS N’AVAIENT PAS ETE AUSSI JOLIS…..

  • GOMINET

    cela fait 4 ans que l’on espére une crise sévère dans le bordelais ce qui permettrais de remettre chaques crus a un rapport qualité prix normal.plus de la moitie des crus classes se negoçie beaucoup trop cher.
    PATIENTONS ENCORE.

  • TIBOUREN

    Les primeurs 2009 seront décisifs
    Si les grands chateaux Bordelais partent dans la folie des grandeurs et que leur avités pour l’argent l’emporte , cela sonnera le glas de centaines de petits viticulteurs Français pour la simple raison que les anglosaxons qui ont deja déclarés une guerre commerciale au vins Français vont faire une croix pour beaucoup exportations .
    Le marché Français serait saturé , et nombreux domaines ne s’en remettraient pas .

  • zegilbos

    Mais qu’est ce qu’il entend par véritable « carnage » ?

  • Philippedbe

    Cela fait des années que Robert Parker dit – en vain – que les grands Bordeaux sont trop chers !. Pour qu’enfin il obtienne une diminution significative de leurs prix, je propose qu’il donne de (très) mauvaises notes aux grands vins du millésime 2009 qui s’annonce comme étant excellent… et de bonnes notes aux vins des petits producteurs.
    Les grands châteaux seront enfin abord

  • Philippedbe

    Les grands châteaux seront enfin abordables pour les vrais amateurs et les petits producteurs récompensés de leurs efforts !.
    Seuls les spéculateurs et autres critiques risquent de perdre des plumes dans l’aventure…

  • huqui

    D’accord avec SEB sur les Bourgogne 2007 (tout du moins certains). Cela ne me gêne pas que Parker les critiquent si cela peut aider à faire de bonnes affaires.

  • Eric

    Amusant cet article avec le recul.
    C’est beau la clairvoyance. Heureusement que les specialistes sont la pour nous eclairer…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Un vent de nouveautés souffle sur la cave d’iDealwine

Les premiers bourgeons apparaissent dans la vigne...Profitez de ce vent de fraîcheur pour faire fleurir de nouveaux flacons sur vos tables !

Pave VPF juin 2013

Vente à prix fixe : près de 5000 lots, un choix irrésistible !

Comme toujours, un choix de folie vous attend dans cette vente à prix fixe, avec deux dominantes : une quantité de grands bourgognes rouges et blancs à vous faire perdre ...

Enchères : record battu pour la 11ème édition de La Part des Anges

291,500 euros ont été récoltés lors de la onzième soirée caritative de vente aux enchères de cognacs d’exception à Cognac.