Les indices WineDex® iDealwine en hausse de 12,17% en 2015

enchères grands crus tendances de marché

Les indices vin d’iDealwine ont enregistré en 2015 des évolutions contrastées. Si, globalement, l’indice iDealwine® iDealwine 100 a progressé de 12,17% sur l’exercice, les cours des vins des grandes régions représentées n’ont pas évolué de manière parallèle. Analyse.

Les indices iDealwine en 2015, rapportés à l’évolution du CAC 40
tableau

La gamme d’indices d’iDealwine compte quatre indicateurs : l’indice iDealwine® Bordeaux, l’indice iDealwine® Bourgogne, l’indice iDealwine® Rhône, dont les valeurs sont regroupées au sein des indices iDealwine 100. Les paniers des indices régionaux de Bordeaux et de Bourgogne sont tous les deux composés de 40 vins choisis parmi les plus représentatifs de la région. L’indice reprend pour chaque vin, la cote iDealwine de 10 millésimes consécutifs qui évoluent chaque année, le plus ancien étant retiré de l’échantillon et remplacé par celui qui suit le plus récent. En 2015, la gamme couvrait les années 2001 à 2010. L’indice iDealwine Rhône compte, lui, 25 vins, également déclinés sur 10 millésimes chacun. Ces quatre indices sont calculés depuis 2007.

En 2015 il apparait clairement que la croissance de l’indice a été portée par celle des vins de Bourgogne : l’indice iDealwine® régional a en effet bondi de 16,80%, une hausse qui a été régulière tout au long de l’année. Certes, les grands vins de Bourgogne font aujourd’hui l’objet d’une demande mondiale qui contribue à tendre les prix. Mais à cette situation créatrice de rareté est venu s’ajouter un facteur supplémentaire : en 2011, 2012 et 2013 les vignerons ont dû faire face à une diminution importante des volumes produits. En cause, la météo, désastreuse. Certains producteurs ont ainsi indiqué avoir perdu, au cours des années 2011 à 2014, l’équivalent d’un an de récolte. Une raison, donc, de faire monter les prix de sortie, ne serait-ce que pour préserver l’équilibre économique du domaine. Dans les ventes aux enchères, les amateurs d’Europe, d’Asie et des Etats-Unis ont plébiscité les signatures les plus réputées de la Côte de Nuits (DRC, Rousseau, Roumier, Mugnier…) et aussi les grands vins blancs des domaines Leflaive, Comtes Lafon et Ramonet. Ces noms emblématiques de la région ont drainé dans leur sillage toute la région, engendrant une fièvre inflationniste qui ne s’est jamais éteinte au cours de l’année.

A Bordeaux, la hausse des indices iDealwine a été plus modeste (+2,15%), signe que les prix des millésimes récents font actuellement du sur-place, voire s’inscrivent en baisse pour certains. Mais attention, la situation est contrastée, certaines années telles que 2005 – aujourd’hui à maturité – enregistrant une nette revalorisation de leurs cours, tandis que d’autres, bien valorisées dès la sortie en primeur du vin, devront attendre une bonne décennie avant que les prix repartent à la hausse de manière significative.

Pour les vins de la vallée du Rhône l’année 2015 a été flamboyante dans les ventes aux enchères : l’indice iDealwine® Rhône s’est en effet apprécié de 10,91%. Rappelons que la décennie 2000 avait aligné une succession de très grands millésimes (2005, 2006, 2007, 2009, 2010). L’offre de grands vins de haut niveau était devenue pléthorique, engendrant une stabilisation des cours. Les années passant – et la rareté venant – ces vins retrouvent progressivement un attrait auprès des amateurs à la recherche de vins matures. Avec des prix qui s’inscrivent de nouveau à la hausse.

Les indices vins d’iDealwine ont ainsi, durant l’année 2015, surperformé les évolutions de l’indice CAC40. Même si le marché des grands crus est sensible à la situation économique et aux facteurs qui régissent les marchés boursiers, l’évolution de la demande répond aussi à d’autres critères qui ne sont, eux, pas du tout corrélés. Ainsi, on a pu constater au cours de l’été 2015 (période de crise financière en Chine) un repli de la demande en provenance d’Asie. Toutefois, la mondialisation de cette demande pour les grands vins rares amortit les chocs exogènes, et contribue à soutenir les prix. Il est donc important de considérer, en plus des notions traditionnelles (qualité du vin, réputation du producteur, notations par les grands critiques internationaux) un critère déterminant pour la valorisation d’un vin : sa capacité à devenir rare (s’il ne l’est pas déjà au moment de sa sortie du domaine).

En savoir plus sur la composition des indices vin d’iDealwine

Plus d’information sur la revente de votre cave avec iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Le Baromètre iDealwine des ventes aux enchères de vins : Bilan 2015 et Perspectives 2016 est disponible

52 pages d’analyse – 85€ TTC

Pour recevoir un exemplaire de ce document, veuillez contacter Alix Rodarie, au service client d’iDealwine

Pour gérer votre cave, démarrez son estimation. Cette fonction nécessite de devenir membre du site (gratuit)

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les indices iDealwine : comment sont-ils calculés et à quoi servent-ils ?

Indices iDealwine : sprint final avant la fin de l’année, la Bourgogne en tête

Les indices iDealwine en légère hausse en octobre dans un marché des enchères de vin particulièrement actif

Petrus, Hermitage La Chapelle 1961 et les grands champagnes concluent en point d’orgue les enchères de 2015

Enchères du 9 décembre : une bouteille de Romanée-Conti 2005 adjugée 11 880

Belles enchères : flambée de cours sur Rousseau, Verset, Château-Grillet, Clos Rougeard et Selosse

Grands crus millésimés 1990, Romanée Conti, Jamet et Clos Rougeard prisés dans le monde entier

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, classé officiellement n°1 des ventes aux enchères de vin en France

Enchères de vins on-line : un premier semestre 2015 en croissance de 12% chez iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

RC 1990

Une bouteille de Romanée Conti 1990 vendue 12620€ en vente on-line sur iDealwine

Lors de la vente on-line qui se déroulait sur iDealwine jusqu’au 3 juillet dernier, une bouteille de Romanée Conti Grand Cru 1990 a été adjugée 12620€, frais de vente compris.

Recette de la semaine – Escabèche de rougets

Encore une petite escapade estivale autour de la Méditerranée avec cette recette qu’on peut appliquer également à des sardines. A accompagner d’un blanc sudiste ou d’un rosé de la même ...

Disparition de Georges Vernay, « Pape de Condrieu »

Le monde du vin apprenait vendredi avec tristesse la disparition de Georges Vernay, surnommé le « Pape de Condrieu ». Infatigable défenseur ...