Les indices WineDex d’iDealwine marquent une pause

indices iDealwineavrilLe marché des ventes aux enchères de vin a marqué une pause en cours du mois d’avril 2013: l’indice iDealwine 100 d’iDealwine s’est en effet inscrit en repli de 1,70%. Sur les 12 derniers mois, l’indice progresse de 10,78%.

Indices

Valeur à fin avril 2013

Variation mensuelle

Variation / début 2013

Variation / 12 mois

Indice iDealwine 100

1747

-1,70%

1,78%

10,68%

Indice iDealwine Bordeaux

1928

-0,06%

2,74%

6,20%

Indice iDealwine Bourgogne

1846

-2,50%

2,24%

15,52%

Indice iDealwine Rhône

1152

-1,22%

-2,78%

-1,47%

CAC 40

3810

2,11%

5,24%

25,00%

Les indices iDealwine sont exprimés en base 1000 au 01/01/2007

wine dex avril

Les indices d’iDealwine ont marqué une pause en avril. Une fois de plus, ce sont les vins de Bourgogne qui ont donné le ton, l’indice iDealwine Bourgogne accusant un repli de 2,50% sur un mois. Même tendance baissière pour l’indice iDealwine iDealwine Rhône (-1,22%). Pendant ce temps, les vins de Bordeaux sont restés stables.

Le principal facteur d’explication est l’approche de la campagne primeur, qui, chaque année, détourne les amateurs du marché des enchères durant quelques semaines, le temps de prendre le pouls du millésime, de lire et décrypter les commentaires des spécialistes, et de déterminer si, oui ou non, l’achat en vaut la chandelle. On note ainsi que les vins de Bordeaux ont fait du sur-place tout au long du mois dernier, l’indice iDealwine Bordeaux inscrivant une infime baisse de 0,06%. Un autre point à prendre en compte est celui de la demande asiatique. Certes, les acheteurs de ce continent sont rétifs à l’acquisition en primeur d’un « futur », lui préférant l’assurance que procure un achat ferme d’un vin déjà mis en bouteille. Mais la campagne primeur joue malgré tout un rôle de baromètre de l’état de santé du marché, de la vivacité de la demande, à laquelle les amateurs chinois ne se montrent sans doute pas insensibles, d’autant que, dans le même temps, l’offensive commerciale d’autres pays producteurs s’est intensifiée. Le terrain  n’est pas acquis en terre chinoise pour les vins français… même pour les plus grands vins de Bourgogne. Toutefois, la pause enregistrée sur les vins de Bourgogne est salutaire. N’oublions pas que les grandes signatures des côtes de Nuits et de Beaune ont tout de même gagné plus de 15% en un an ! Et aussi, que les lots de grands bourgognes actuellement les plus spéculatifs sont les caisses de vins du Domaine de la Romanée Conti, qui, elles, ne connaissent pas de répit aux enchères en raison de leur rareté. Le résultat de ce type de lot dans une vente aux enchères ne peut pas, par essence, venir gonfler l’indice iDealwine Bourgogne puisque le lot est composé de vins différents.

Les vins de la vallée du Rhône s’inscrivent aussi en repli au cours du mois d’avril, signe d’une concurrence féroce, au meilleur niveau, entre les producteurs de la région. Si l’on considère Châteauneuf du Pape, par exemple, nombreux sont désormais les domaines qui proposent d’excellents rapports qualité prix sur leurs cuvées classiques. Il est en effet possible de trouver de très beaux vins vendus à des prix inférieurs à 30 euros, et l’amateur ne voit pas systématiquement, ou plus, l’intérêt de débourser des sommes extravagantes pour les cuvées « prestige » des domaines phares. Ce phénomène est renforcé par le fait que la vallée du Rhône a enregistré à la fin des années 2000 une succession de grands, voire très grands millésimes (2005, 2006, 2007, 2009, 2010). Ceux-ci sont venus gonfler le volume de (très) bons vins disponibles à la vente, de sorte que point d’équilibre entre l’offre et la demande est actuellement, et clairement, à l’avantage de l’acheteur. Pour finir, le marché asiatique n’a pas encore véritablement jeté son dévolu sur les grands vins de cette région, leur préférant encore les belles signatures de Bordeaux et de Bourgogne.

En savoir plus sur les indices iDealwined’iDealwine

Tous nos conseils de placement vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin

En savoir plus sur les Primeurs à Bordeaux

A lire également dans le Blog iDealwine :

41 279€ pour une caisse panachée 1990 du domaine de la Romanée Conti

Primeurs 2012 à Bordeaux : premiers tarifs, premières interrogations sur les prix (24/04/2013)

Primeurs 2012 à Bordeaux : Robert Parker appelle à une baisse des prix (03/04/2013)

zp8497586rq

Tags:

Vous aimerez aussi

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Normandie

Pour terminer notre tour de France des accords régionaux à table, faisons une dernière escale en Normandie, où, écartant pour une fois le cidre local, nous nous intéresserons uniquement aux ...

mercier epernay

Exposition : « Eugène Mercier, un génie de la publicité »

Dans le cadre des “journées particulières” de LVMH, la maison Mercier faisait visiter ses vignobles et caves en Champagne et expose pour la première fois les objets publicitaires historiques de ...

Vin et politique : le gouvernement met de l’eau dans son vin

Lundi 26 mars, le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, ont présenté «25 mesures phares» de la politique de prévention...