Left Bank Bordeaux Cup 2017 : l’Emlyon et Sciences Po Bordeaux représenteront la France

Jeudi 20 avril se tenaient les qualifications du concours Left Bank Bordeaux Cup dans l’impressionnante salle Raymond Aron de l’université Paris Dauphine. Après 10 questions théoriques et 16 vins dégustés, l’équipe de Sciences Po Bordeaux s’est qualifiée pour la finale internationale de la compétition à Lafite aux côtés de de l’Emlyon, tenante du titre.

Dans le petit monde des concours de dégustation étudiants la Left Bank Bordeaux Cup occupe une place de choix. Organisée par la Commanderie du Bontemps, elle ne concerne que les vins de la rive gauche de Bordeaux. Ce concours, très spécifique, est un formidable outil de promotion imaginé par les médocains car elle est le terrain d’affrontement des étudiants venus du monde entier (Harvard, Yale, Oxford, Polytechnique etc.) sur des vins évidemment bordelais. Les vainqueurs des qualifications régionales gagnent leur ticket pour une prestigieuse finale au Château Lafite-Rothschild. Ancien participant du concours, j’ai eu la chance de suivre les qualifications françaises qui se sont tenus à Paris Dauphine pour iDealwine.

L’impressionnante salle Raymond Aron de Dauphine, ancien siège de l’OTAN

Dix questions sur Bordeaux, la vigne et les châteaux

La qualification française voit s’affronter les écoles d’ingénieurs, de commerce, des IEP et de prestigieuses universités. D’abord dix questions étaient au programme. J’avoue avoir séché à plusieurs d’entre elles alors qu’elles ne semblaient pas poser problème aux étudiants… Parmi les questions :

-Qu’est-ce que le Cochylis ?

-Comment s’appelle l’ancêtre du cabernet, planté à l’époque romaine à Bordeaux ?

-La première étiquette signée pour Mouton-Rothschild en 1924 a été dessiné par (A Jean Carlu, B Georges Redon, C Jean Hugo) ?

Vous n’en avez pas la moindre idée ? Il fallait répondre : Une chenille qui s’attaque au raisin, le biturica, et Jean Carlu…

En revanche, de nombreux étudiants ont séché sur la reconnaissance du château ci-dessous. Alors qu’un petit tour hebdomadaire sur le blog d’iDealwine aurait permis d’y répondre facilement 😉

 

On laisse en bonus aux lecteurs du blog la reconnaissance de cette étiquette. Un petit effort, il y en a souvent sur le site !

A la fin de ces dix questions, l’Edhec et Sciences Po Bordeaux se détachent avec un score impressionnant de 9/10… Chapeau !

La dégustation

Mais le juge de paix est véritablement la dégustation ! Les étudiants s’affrontent sur séries de vins rouges et un  « flight » de liquoreux. Le premier comprenait un prieuré-lichine2004, un giscours 2004 et un Dauzac 2006. La seule indication : les vins sont de la même appellation : laquelle ? Quatre équipes répondent Margaux dont Agro Paris Tech, l’Edhec, l’ESTP et Assas.

On dit des liquoreux qu’ils se dégustent aussi avec les yeux. Et je suis plutôt d’accord. Sur le dernier flight, il était dit aux étudiants que deux vins étaient du même millésime. Je ne pouvais pas déguster les vins, mais la différence entre les robes m’indiquait de ma place qu’il s’agissait des verres 2 et 3. Ce n’est pas l’avis de la moitié des équipes, plutôt étonnant. Et c’est bel et bien ça. L’ENS me glissera qu’il avait voulu éviter le piège, et ne pas se fier à la robe…

A l’issue des 3 séries, SciencesPo Bordeaux, l’Emlyon, l’Edhec et Assas finissent en tête. Et assistent à la finale après de remarquables dégustations.

De nouveaux six vins !

Les étudiants commencent à avoir les dents rouges. Mais les compteurs sont remis à zéro… Assas semble surpris d’être parmi les quatre équipes sélectionnées et passe à côté de la finale. L’Edhec, qui avait fait la course en tête une bonne partie de la compétition a décrochée. Sciences Po Bordeaux et l’Em Lyon font quant à elles une excellente finale, terminant sur une note de 5/6 ! Bravo aux finalistes malheureux qui n’auront pas démérité !

Et félicitations aux vainqueurs qui participeront au wine tour organisé par la commanderie dans les châteaux médocains ainsi que la finale à Lafite le vendredi 16 juin 2017. Pour y avoir pris part, je peux vous dire, que ça vaut le coup. Nous comptons sur vous pour porter au plus haut les couleurs de la France !

Ancien de l’Em, mais avec un petit frère dans l’équipe de l’Edhec, j’avais le cœur partagé. J’ai assisté à une qualification d’un niveau extrêmement relevé. L’Emlyon se qualifie pour la troisième année consécutive et pourra défendre son titre.

Après le concours, place aux réjouissances. Un cocktail a lieu sur le toit de l’école au 7ème étage avec une vue imprenable sur Paris. Les étudiants refont le concours en re-dégustant les vins, cette fois à étiquettes découvertes. Une chose est sûre, ils sont désormais mordus de Bordeaux…

Accédez à iDealwine

iDealwine recrute ! Consultez nos offres d’emploi

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Découvrez l’équipe iDealwine

Voir tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Left Bank Bordeaux Cup 2016 : l’EM Lyon et Sciences Po Paris en finale
X-Wine Tempête et affrontement bacchique au château Figeac
SPIT Cornell (USA) remporte pour la première fois le concours de dégustation

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Disparition d’Henry Frédéric Roch, co-gérant du domaine de la Romanée-Conti

Samedi 17 novembre a été une journée de tristesse en Bourgogne, marquée par la disparition de Henry-Frédéric Roch, co-gérant du domaine de la Romanée-Conti.

Recette de la semaine : épaule d’agneau confite aux épices

Avec les premiers frimas, c’est le retour des plats longuement mijotés qui emplissent la maison de bonnes odeurs épicées. Voici une recette facile à réaliser et qui se mariera parfaitement ...

White wine with barell in vineyard, Chianti, Tuscany, Italy

Italie : une filière viti-vinicole qui se porte bien malgré la crise

Avec une production en hausse de 15% et un chiffre d’affaires qui dépasse les 5 milliards d’euros à l’export, le secteur italien du vin ne connait visiblement pas la crise.