Le vignoble du Château Le Thil Comte Clary cédé à Smith Haut Lafitte et Carmes Haut Brion

Château Thil Comte Clary
© Château Thil Comte Clary

Ça bouge dans le vignoble. Un nouveau rachat a été opéré dans le Bordelais, celui du Château Le Thil Comte Clary. Deux châteaux, Smith Haut Lafitte et Les Carmes de Haut-Brion, se sont porté acquéreurs du vignoble de ce domaine d’une vingtaine d’hectares qui fait partie de l’AOC Pessac-Léognan.

Florence et Daniel Cathiard, propriétaires du Château Smith Haut Lafitte, vont agrandir leur domaine de 3 hectares en blanc et 8.6 en rouge précédemment rattachés au Château Le Thil Comte Clary. Ces parcelles étaient déjà mitoyennes de celle du Grand Cru classé de Graves et pourront s’ajouter aux 67 hectares que possèdent déjà les Cathiard. D’après Florence Cathiard, la récolte issue de ces nouvelles vignes devrait continuer à être mise en bouteille sous le nom du Château Le Thil Comte Clary, ne serait-ce que pour les premières années.

Au Château les Carmes de Haut-Brion Patrice Pichet, son propriétaire, a de son côté acquis 5.60 hectares en rouge du Château Le Thil Comte Clary. Certes l’acquisition est de moindre importance, mais elle a pour effet de doubler la surface actuelle de son vignoble de 4.70 hectares. D’après une déclaration au Decanter de Pauline Astier, membre du groupe Pichet, les 10.3 hectares ainsi réunis devraient tous être vinifiés au Château Les Carmes de Haut Brion.

Ce type d’acquisition suscite invariablement quelques questions. La notion de terroir est en jeu : les vignes des Carmes de Haut Brion sont implantées sur Pessac, tandis que Le Thil Comte Clary est plus proche du terroir de Léognan. Pour ce qui concerne le rachat effectué par Smith Haut Lafitte, les vins issus du vignoble de Le Thil Comte Clary pourront obtenir (ou retrouver, puisque les deux domaines étaient liés sur le plan familial, au XIXè siècle), sans examen ni démarche supplémentaire, le statut Cru Classé de Graves … Autant de questions soulevées par les amateurs, sur la Toile ou ailleurs. Mais il faudra encore attendre quelques années avant de connaître le fin mot de l’histoire. Seules les dégustations des prochaines années pourront nous dire l’impact, sur le plan qualitatif, de ces rachats de parcelles.

Source : Decanter

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

En savoir plus sur le château Smith Haut Lafitte

En savoir plus sur les classements de Bordeaux

A lire également :

Le château Haut-Bailly rachète son voisin, le château Le Pape

Tags:

Vous aimerez aussi

Cave

Les mots du vin : ni collé, ni filtré, pourquoi ?

Encore une expression que l’on retrouve souvent sur les étiquettes des bouteilles ou dans la bouche des vignerons : « Ce vin n’a été ni collé, ni filtré. » D’accord, ...

Enchères | Ouvrir en beauté l’année 2021

Classiques et pépites se bousculent dans cette première vente aux enchères de l’année 2021 !

malescasse

Château Malescasse renonce à produire le millésime 2013

« Déficient…sans potentiel de garde… de qualité moyenne et parfois médiocre », tels sont les mots utilisés par Stéphane Derencourt dans un entretien au Figaro à propos du millésime 2013 ...