Le sacre du chenin blanc par François Chidaine

Francois ChidaineVoilà presque 30 ans que François Chidaine fait vibrer la vallée de la Loire avec son interprétation brillante du cépage roi de la région : le chenin. Effervescents, secs, liquoreux… tous ses vins jouissent d’un succès qui ne faiblit pas et dont les méthodes de culture ont inspiré plus d’un producteur…

Comme de nombreux vignerons, François Chidaine doit sa passion et sa vocation pour le vin à sa famille. C’est à ses côtés, dans le domaine parental, que le Ligérien a fait ses premiers pas comme salarié en 1984. Cinq millésimes plus tard, le voici suffisamment formé pour se mettre à son compte et cultiver 4.5 hectares (3 récupérés de la propriété familiale et 1.5 qu’il vient d’acquérir). En trois ans, il prend la mesure des enjeux de la culture biologique et décide de convertir l’intégralité de son domaine en 1992. Ce changement n’est qu’une amorce à la biodynamie dans laquelle il se lance avec l’aide de sa femme Manuéla, originaire d’Espagne. Celle-ci ouvre d’ailleurs le caveau de dégustation du domaine sur les rives de la Loire à Montlouis et le baptise « La Cave Insolite ».

Parallèlement, le domaine s’agrandit puisque François Chidaine achète 10 hectares supplémentaires à Montlouis en 1998 et se fait épauler par son cousin Nicolas Martin qui arrive en 2002. Tous deux accroissent encore l’exploitation du côté de Vouvray en rachetant en 2006 les vignes du domaine du Clos Baudoin, propriété du Prince Poniatowski. Aujourd’hui, François Chidaine est à la tête d’un patrimoine viti-vinicole de 37 hectares : 20 à Montlouis-sur-Loire, 10 à Vouvray et 7 en Touraine.

Avec les années, le viticulteur est peu à peu devenu l’une des icônes de l’appellation de Montlouis-sur-Loire et de Vouvray. Remarqué pour avoir su magnifier le chenin, cépage autochtone, il signe avec de magnifiques cuvées de vins blancs effervescents, de secs de garde ainsi que des liquoreux stupéfiants. Son succès se traduit d’ailleurs par l’influence qu’il exerce auprès d’une jeune génération de vignerons désireuse de faire à son tour ses preuves sur cette appellation prometteuse.

Rien n’arrête François Chidaine qui tient entre autre les rennes du syndicat de l’appellation de Montlouis. En effet, 2010 marque le début d’une nouvelle aventure aux accents ibériques. Manuéla et lui ont jeté leur dévolu sur ce qu’ils appellent « un petit coin de paradis » en Murcie, province du sud de l’Espagne, dans la Vallée d’Aceniche près du village de Bullas. Là-bas, aux pieds des montagnes de la Sierra Espuña, entre altitude et garrigue, ils réalisent des vins blancs et des vins rouges issus des cépages régionaux.

Dans la Loire, François Chidaine cultive donc le chenin blanc ainsi que d’autres cépages emblématiques de la vallée du Cher (sauvignon blanc, pinot noir, grolleau, cabernet-franc, côt, pineau d’aunis) qu’il vinifie sous l’appellation Touraine. Le chenin règne malgré tout sur les 20 hectares de Montlouis et les 10 de Vouvray et évolue sur des terroirs variés composés d’argiles, de calcaire, de silex et de tuffeau, pierre blanche typique de la Touraine. Pétri des principes biodynamiques, François Chidaine et son équipe vendangent les raisins manuellement et effectuent des tris successifs. Au total, le domaine élabore 150 000 bouteilles par an et sa gamme d’une douzaine de vins traduit la recherche de complexité et de finesse du producteur.

 

Mais, même malgré ce succès et la qualité de ses vins, la chance n’a pas toujours souri à François Chidaine qui a vu ses vins en AOC Vouvray déclassées en Vin de France en 2015 parce que vinifiés, non pas au sein de l’appellation Vouvray, mais à Montlouis. Cependant, son talent n’est pas à remettre en cause dans cette affaire qui a déchainé les mécontentements des vignerons voisins et de ses fidèles clients.

Bien entendu, chez iDealwine, nous apprécions tout particulièrement ses vins, entre autres pour leur élégante minéralité. Nous ne pouvons donc que vous conseiller d’aller jeter un coup d’œil à notre site internet et de craquer pour ses cuvées en vente !

 

Les vins de François Chidaine actuellement en vente :

Montlouis Les Bournais Franc de Pied 2015

« Les Bournais » est un vin issu de vignes âgées de 15 ans, plantées sur des sols argilo-calcaires et un sous-sol de tuffeau. Les vendanges sont évidemment manuelles, et la fermentation réalisée par des levures indigènes, dans des demi-muids (bois, 600 litres). Ce vin, qui peut se garder 10 à 15 ans, présente une robe lumineuse et une puissance aromatique marquée par les fruits blancs et exotiques. Belle amplitude, finale saline.

Montlouis Les Bournais 2015

« Les Bournais », la petite dernière des Chidaine, est issue d’une parcelle qui bénéficie une superbe exposition juste au-dessus de la Loire. Un terroir découvert par François Chidaine en 1989 au cours d’une promenade. Il a remplacé les arbres fruitiers par des vignes qui sont aujourd’hui âgées d’un peu plus de 10 ans. Une surface plantée dépassant à peine deux hectares sur des sols argilo-calcaires avec un sous-sol de tuffeau calcaire. Ce très grand terroir produit toujours des vins très denses, dotés d’une belle personnalité qui les distingue en général assez nettement des autres cuvées de l’appellation.

Montlouis Les Lys 2009

95-96/100 Robert Parker

15/20 Bettane + Desseauve

La cuvée « Les Lys » n’est produite que les meilleures années à partir de raisins sélectionnés dans plusieurs parcelles du domaine. Un rendement ridicule (de l’ordre de 2 hl/ha !) pour un vin qui masque toujours très bien son niveau de sucre (de l’ordre de 150 gr/l) par une très belle tension qui rend la matière aérienne. Un très grand liquoreux de Loire et de France.

Vin de France Baudoin 2015

Le Clos Baudoin est un très joli blanc sec, fin et complexe, qui s’avère parfait ave des poissons, des coquillages, des volailles ou encore du fromage de chèvre. Il exprime des notes fraiches d’agrumes, de fruits à noyaux et des notes de fleurs blanches. Le palais est équilibré, rond, avec une agréable minéralité et pourvu d’une belle longueur.

 

Ce qu’en disent les guides :

Guide Vert de la Revue du Vin de France

« Depuis ses débuts en 1989, François Chidaine est devenu un acteur majeur des blancs de Loire, un styliste hors-pair désormais vénéré par de nombreux autres vignerons. Il fait partie de ceux qui ont révélé Montlouis, son fief d’origine, et au début des années 2000, il s’est agrandi à Vouvray, avec en particulier la reprise du clos Baudoin à la famille Poniatowski. Aidé par son épouse Manuéla, François n’a eu de cesse d’affiner les vinifications et les élevages, en menant un travail très exigeant dans les vignes, certifiées en biodynamie, depuis 1999. Nous ne tarissons pas d’éloges sur le niveau atteint par les vins de ce vigneron d’exception, ce qu’est venu confirmer fin 2015, une exceptionnelle dégustation exhaustive de toutes ses cuvées à l’occasion des 25 ans du domaine. Depuis 2005, la compagnie Chidaine & Cie s’est lancée dans une activité de négoce de qualité (achats de raisin), en blancs et rouges de Touraine. À partir de 2014, à la suite d’une décision malveillante émanant du syndicat des vins de Vouvray, les cuvées Argiles, Baudoin et Bouchet sont commercialisés en vin de France, ce dont les amateurs éclairés n’auront cure. Aujourd’hui incontournable pour tout amoureux des grandes expressions ligériennes du chenin, François Chidaine obtient cette année une troisième étoile, récompense d’un travail de tous les instants, au prix de bien des combats.

Les vins : généreux, ample, délicatement miellé, le « méthode traditionnelle », en brut nature, allie gourmandise et précision, prolongées par une excellente finale salivante. On retrouve une matière caressante, mûre et franche dans le Clos du Breuil, dont l’équilibre s’appuie sur une acidité tendre mais dont la profondeur de saveurs (agrumes, poire) s’avère prenante. Il y a une grande maturité dans la chair vigoureuse des Choisilles, traversée d’une délicate et fine acidité : fraîcheur florale et notes de pêche blanche agrémentent une trame étoffée et déjà patinée. La complexité est flagrante dans le demi-sec Les Tuffeaux, velouté au moelleux d’anthologie, dont les sucres digestes possèdent un éclat hors du commun. Harmonieux, il brillera demain comme dans dix ans. Clos Habert est un « sec-tendre » qui regorge de saveurs de fruits jaunes (nectarine, abricot), dont le volume se déploie tel un taffetas liquide, ample et aérien. Il incarne la gourmandise à l’état pur. Fraîcheur et amplitude de saveurs composent Baudoin, qui évoque les fleurs séchées et la camomille, dont le profil athlétique et vibrant s’impose jusque dans sa finale à la phénoménale énergie. Mûr et frais, doté de sucres évanescents, l’harmonieux et pur Le Bouchet se structure autour de la tension d’une trame noblement acidulée, qui évoque le pamplemousse rose. »

Bettane + Desseauve 2017 (trois étoiles sur cinq)

« Le domaine : les millésimes 2014 et 2015 permettent à François Chidaine de montrer ce qu’il sait faire, et ces grands millésimes le voient triomphant sur toutes ses cuvées issues de ses vignobles de 37 hectares. Quand la nature ne joue pas l’adversité, ce sont les hommes qui s’en mêlent, avec le déclassement des vouvrays en vin de France pour d’obscures raisons administratives car ils sont vinifiés à Montlouis, à quelques centaines de mètres de la limite de l’appellation Vouvray… Cette dernière appellation aurait pourtant bien besoin de signatures comme François CHidaine !

Les vins ; les vouvrayes partagent le même brio que les montlouis. L’intégralité de la gamme est d’un haut niveau qualitatif et fait de cette adresse une valeur sûre parmi les producteurs de chenin en secs, demis-secs et effervescents. Tous les montlouis cette année ressortaient haut la main lors de nos dégustations à l’aveugle, en faisant jeu égal avec le domaine de la Taille aux Loups. »

 Le Rouge & Le Blanc :

« Je suis quelqu’un d’austère », reconnaît François Chidaine. Dans leur première jeunesse, ses vins le sont également. Pénétrer dans leur univers, c’est un peu comme entrer dans une chapelle romane. Obscurité et silence vous accueillent. Progressivement, vos yeux apprivoisent la pénombre et vos oreilles perçoivent des bruits feutrés. Si le soleil est de la partie, un rai de lumière éclaire les piliers séculaires et les chapiteaux sculptés. Vous êtes alors frappé par l’harmonie des formes, la perfection des lignes et des courbes et la majesté tout en retenue du lieu. Tels sont les vins des derniers millésimes de François Chidaine, imposants tout en restant fluides, aboutis mais taillés pour une longue garde, profonds et généreux, comme lui !

 

Tous les vins en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

L’exclusion de Jacky Blot et François Chidaine à Vouvray : bêtise ou méchanceté ?

Domaines des Roches Neuves et domaine François Chidaine : les grandes cuvées de Loire en rouge et blanc

La sélection du mois de Constance Allard, assistante marketing chez iDealwine

Michel Redde & Fils : quand trois générations s’unissent…

Collection d’un amateur : 750 trésors de bordeaux et des autres régions

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

clos charite vente

Ce week-end, la vente aux enchères du Clos de la Charité de l’Abbaye de Lérins

Jamais deux sans trois. Ce week-end se déroule la 3ème édition de la vente aux enchères du Clos de la Charité. Une tradition qui s’ancre désormais sur l’Ile Saint Honorat.

Deutz : une maison de grande tradition

Honorée d’un article complet autant qu’élogieux dans le numéro de décembre de la Revue du vin de France, la maison ...

Domaine Foradori

Résurrection des cépages oubliés au domaine Elisabetta Foradori

Après avoir repris le domaine familial à 20 ans, l’italienne Elisabetta Foradori s’est découvert un véritable engouement pour les cépages ...