Le Rouge et le Blanc : numéro 100

Depuis 1983, les contributeurs de la revue Le Rouge et le blanc promènent un regard singulier, exigeant et libre sur le monde du vin. Cette publication qui occupe une place bien à part dans le paysage de la dégustation publie son numéro 100.

Le numéro 100 de la revue Le Rouge et le Blanc est égal à lui-même : redoutablement exigeant. Prenez le dossier d’ouverture consacré aux maisons de Champagne de l’Aube. La présentation est détaillée, précise, sans fioriture d’aucune sorte. Et les notes de dégustation sont à l’avenant : on commence à 12/20, et pas une cuvée ne dépasse le 16/20. On est loin des grandes envolées auxquelles certains dégustateurs, outre-atlantique notamment, nous avaient habitués ! Même scenario avec les vins d’Olivier Humbrecht, qui reflètent l’exigence absolue avec laquelle ce vigneron alsacien conduit son domaine. On notera au passage la précision avec laquelle chaque cru est présenté (superficie, encépagement).

On lira avec intérêt les notes de lecture consacrée à l’ouvrage Le vin et l’amour (Editions Féret, déjà repéré dans le blog iDealwine) et à celui de Florent Quellier La gourmandise, histoire d’un péché capital (Editions Armand Colin). Un sujet traité avec le plus grand sérieux même si le livre a été préfacé par un Philippe Delerm notoirement hédoniste. Immanquable également pour les adeptes du bio, un ouvrage consacré aux Fondateurs de la culture biologique (Editions Sang de la Terre).

Voici une revue qui nous invite à revenir à une vision plus exigeante de la dégustation, une pensée et une méthode qui vont à contre-courant de la tendance actuelle consistant à sur-noter les vins. Et une revue qui, décidément, mérite tout l’intérêt des amateurs.

En savoir plus sur la revue Le Rouge et le Blanc et commander le numéro.

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Markus

    Bravo pour cette excellente revue, technique et précise mais non austère.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Quels vins buvait-on il y a quelques décennies ?

A l’occasion d’un article paru sur le blog « 365 jours en Bourgogne », de Laurent Gotti, journaliste à Bourgogne Aujourd’hui, nous trouvons intéressant de faire un point sur l’évolution ...

restaurant

Bonne table : les 110 de Taillevent

Voici une adresse qui, dans le sillage de Taillevent, mérite vraiment le détour. Mais au fait, pourquoi 110 ? Parce que l’on y sert pas moins de 110 vins au ...

Guides des vins Bettane + Desseauve et RVF 2017 : quoi de neuf ?

C’est désormais une habitude, chaque rentrée s’accompagne désormais de la sortie de deux guides français sur le vin. Deux musts ...