Le nouveau classement de Saint-Emilion ré-ouvre le débat

Saint-Emilion - Le nouveau classement 2012La commission de classement des crus de l’appellation Saint-Emilion Grand Cru vient de rendre son verdict. La liste qu’elle propose doit encore être validée par les ministères de l’Economie et de l’Agriculture, a priori une simple formalité. La paix va-t-elle enfin revenir à Saint-Emilion ? Le nouveau classement s’appliquera à compter du millésime 2012.

Il existe deux différences essentielles entre le classement de 1855 et celui des grands crus de Saint-Emilion : la première c’est que le classement de 1855 est intangible (une seule exception en 167 ans, la promotion de Mouton-Rothschild) alors que celui de Saint-Emilion prévoit courageusement des actualisations régulières (a priori tous les dix ans) ; la seconde c’est que le verdict de 1855 n’a jamais été officiellement contesté, alors que celui de Saint-Emilion (inauguré en 1955) a toujours provoqué, au minimum de gros remous au sein de l’appellation et, au pire, des cascades de procès et recours devant le Conseil d’Etat, à l’instar de ce qui s’est produit pour la dernière version en vigueur jusqu’à aujourd’hui, celle de 2006.

Pour établir le nouveau classement, toutes les précautions ont été prises, en établissant des critères de sélection qui se veulent les plus objectifs possible et en nommant une commission elle aussi incontestable : ses membres sont en effet totalement déconnectés de Saint-Emilion et du même du Bordelais (voir les détails à la fin de l’article).

Après plusieurs mois de travail, la commission a donc rendu son verdict jeudi 6 septembre, un verdict qui, malgré toutes les précautions prises, provoque déjà bon nombre de commentaires.

Deux décisions en particulier ont créé du “buzz” :

La promotion en Premier Grand Cru Classé “A” de Château Pavie et de Château Angélus

Les classés “A” formaient jusqu’à présent un club très fermé puisqu’il ne comprenait que deux membres – incontestés – Ausone et Cheval Blanc. Le nouveau classement a doublé ce nombre en y ajoutant Château Pavie et Château Angélus. On ne touche évidemment pas au sommet de l’appellation sans provoquer quelques remous. Parfois pour des raisons qui tiennent plus à des questions de personnes qu’aux qualités de leurs vins. Parfois aussi pour des raisons plus objectives : pourquoi ces deux-là, au style flamboyant marqué qui ne fait pas toujours l’unanimité chez les dégustateurs mondiaux comme Jancis Robinson ? Et pourquoi pas Figeac, plus “classique”, par exemple ?

La promotion directe en Premier Grand Cru Classé “B” de Valandraud et de La Mondotte

Même si cela n’était pas clairement exprimé dans les règlements de l’appellation, il paraissait logique à de nombreux observateurs qu’on ne puisse pas accéder directement au niveau de “premier grand cru classé” sans passer par la case “grand cru classé”. C’est pourtant ce qu’a décidé la commission pour Valandraud et La Mondotte. Histoire de corser l’affaire, ces deux vins sont, à l’origine, des “vins de garage” qui ont toujours été considérés avec une certaine hauteur, teintée d’un léger mépris, par l’aristocratie des premiers grands crus classés… Si sur la qualité des vins et le niveau de leur prix, il semble assez logique de placer ces deux crus au niveau des autres, il n’en demeure pas moins que leur accession directe peut sans doute se discuter…

La promotion dans cette même aristocratie des “B” des châteaux Canon-La-Gaffelière et Larcis-Ducasse, ne devrait pas en revanche provoquer trop de remous.

Pour le reste, il faut noter que la plupart des “bannis” du classement de 2006 ont été réintégrés dans la longue liste des grands crus classés” qui, avec 64 châteaux, semble du coup un peu vaste et manquer légèrement de sélectivité aux yeux de nombreux observateurs, à l’instar de Jacques Dupont (Le Point). Reste à savoir si les quelques châteaux déclassés vont cette fois accepter le verdict sans se lancer dans une procédure juridique de contestation comme l’avaient fait la plupart des déclassés de 2006 ? Le directeur de l’INAO, Jean-Louis Buër a annoncé avoir proposé aux châteaux non retenus dans le classement un « principe contradictoire », en leur laissant du temps pour produire de nouveaux éléments. Affaire à suivre dans les semaines à venir.

Pour en savoir plus :

Liste des crus classés proposée au classement Saint-Emilion grand cru

A lire également dans le Blog iDealwine :

Bettane & Desseauve révisent le classement de Saint-Emilion (juin 2012)

Vers un nouveau classe à Saint-Émilion (novembre 2010)

Saga du classement de Saint-Émilion : l’épilogue ! (mai 2009)

Classement des vins de Saint-Émilion, encore un rebondissement (mars 2009)

Classement des vins de Saint-Émilion : quand le Sénat contre-attaque (décembre 2008)

Classement de Saint-Émilion, le retour (octobre 2008)

Les domaines promus en 2006 contre-attaquent (octobre 2008)

Voir les vins de Saint-Emilion actuellement en vente sur iDealwine

En savoir plus sur les classements de Bordeaux

jfdghjhthit45

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • milanoo formal dresses

    Im no pro, but I think you just made the best point. You certainly know what youre speaking about, and I can seriously get behind that. Thanks for staying so upfront and so honest.

Les commentaires sont fermés.

Vous aimerez aussi

A Chablis, inauguration de la nouvelle cuverie Long-Depaquit

Jeudi dernier (26 mars) a eu lieu l’inauguration de la nouvelle cuverie ultramoderne du château Long-Depaquit, propriété de la maison Bichot à Chablis.

Saumur

Saumur, Vouvray, Montlouis : les différentes expressions du chenin dans la Loire

La Bourgogne en est sans doute le meilleur exemple : un même cépage peut offrir des expressions très différentes en fonction des terroirs et plus précisément des sols où il ...

Frédéric Leprince | En un mot : authentique

C’est l’histoire d’un normand… amoureux des vignes bourguignonnes !