Le marché des vins à Hong Kong : mature mais encore en développement

hong-kong-cities-city-skyline-228258-2089x1299Le marché du vin à Hong Kong est souvent décrit comme un marché déjà mature, en rupture totale avec le reste de la Chine. Il est vrai qu’il a beaucoup d’avance sur la Chine continentale et qu’il figure même parmi les marchés les plus matures de toute l’Asie. Pour autant, il continue de se développer et de s’ouvrir à une plus grande diversité de vins.

Le marché du vin de Hong-Kong a des années d’avance sur le reste de la Chine …

Le sommelier Yohann Jousselin connaît très bien les consommateurs de vins chinois et tout particulièrement ceux des deux régions administratives spéciales de Chine : Hong Kong et Macao. Il travaille en effet à l’hôtel Shangri-La de Hong Kong depuis 2014, après être passé par L’Atelier de Joël Robuchon de Macao. Dans un entretien publié par le site The Drinks Business, il nous fait part de son expérience auprès des consommateurs chinois et dresse le constat de très fortes disparités d’origines géographiques quant aux habitudes d’achats, aux goûts et à l’éducation aux vins.

Le constat de Yohann Jousselin est clair : le marché de Hong Kong est très en avance par rapport à son voisin. En effet, Macao serait toujours dans une bulle Bordeaux, un marché resté très « français », principalement restreint aux plus grands noms, alors que Hong Kong serait plus ouvert aux expérimentations, aux vins moins connus et aux « petites » appellations. Macao représente déjà un marché avancé par rapport à la Chine continentale où l’alcool blanc (baijiu), appelé maotai, est encore bien souvent préféré au vin, nous révèle le sommelier. Il exprime ainsi une certaine frustration d’avoir travaillé avec une clientèle totalement obsédée par Bordeaux et réticente à toute nouvelle découverte, décrivant un marché très polarisé (« tout ou rien »). Si l’éducation aux vins n’en est qu’à ses débuts en Macao, elle est bien plus avancée à Hong Kong, où les consommateurs témoignent d’une certaine soif de découverte et d’apprentissage. Tout est relatif cependant et  les valeurs telles que Petrus restent inégalées, le plus célèbre des Bordeaux étant l’un des vins les mieux représenté de la ville, Jousselin ayant par exemple élargi sa gamme à 50 millésimes, de 1928 à 2007 (grâce au système Coravin qui leur permet de proposer de très belles références au verre tel que Talbot 1989 ou Cos d’Estournel 1986).

… Mais il reste un marché en développement et en voie d’ouverture, toujours polarisé par les vins rouges « traditionnels »

Le sommelier qui a pu observer l’énorme influence qu’a encore le critique Robert Parker sur les consommateurs de Honk Kong, a créé une carte spéciale 96-100 / 100 Parker. Cette liste fonctionne très bien selon lui, et ce, particulièrement avec les hommes chinois, observe-t-il, admettant que le rôle du sommelier en tant que conseil est moindre dans cette ville, comparativement à la plupart des autres grandes villes internationales. Le fait de recourir aux conseils d’un spécialiste serait en effet perçu comme un manque de culture personnelle du vin et les hongkongais auraient tendance à l’éviter autant que possible, se reportant sur des valeurs sûres pour « sauver la face », telles que les vins bien notés par le célèbre critique.

Finalement, Hong Kong suivrait la tendance plutôt que de la dicter, conservant une très forte préférence pour les vins rouges, principalement les bordeaux et bourgognes, même si cette tendance est semble-t-il en train d’évoluer.

Si les approvisionnements demeurent relativement compliqués et longs, la richesse de l’offre de vin s’est largement étoffée depuis la suppression des taxes sur le vin en 2008. Ainsi, Yvonne Cheung, directrice des vins pour le groupe Swire Hotels, affirme qu’on y trouve désormais même des vins grecs ou slovènes, par exemple. Elle déplore cependant que certaines régions comme le Rhône aient du mal à décoller, surtout en ce qui concerne les vins blancs, malgré la qualité des références proposées aux clients. Il semble que les vins blancs ne sont toujours pas vraiment pris au sérieux en Chine – il n’y aurait d’ailleurs toujours pas de mots pour dire « vin blanc » en chinois ! -, perçus plus comme des apéritifs que des vins de gastronomie. Cette perception dévalorisante des vins blancs devraient cependant rapidement évoluer selon le sommelier Jousselin. Yvonne Cheung souligne une certaine évolution, une ouverture « forcée », due à l’aspect prohibitif du prix des grands bourgognes rouges à Hong Kong, qui obligerait les clients à se reporter sur des domaines moins connus et à découvrir de nouvelles références. Globalement, les consommateurs chinois ne s’aventureraient pas trop vers les vins du Nouveau Monde, leur préférant ceux d’Europe (Espagne, Italie).  Les vins espagnols sont particulièrement en vogue, du fait de l’explosion de l’offre de restauration espagnole dans la ville ces dernières années. L’offre de vins au verre est un bon moyen qui se développe, permettant aux consommateurs d’oser plus facilement des vins de ces régions. Mais c’est surtout le marché du champagne qui semble prometteur. Il est en effet de plus en plus consommé, avec une offre qui s’agrandi rapidement, et déjà des champagnes de vignerons. Ce marché  pourrait décoller d’ici cinq ans, prédit le sommelier Nicolas Deneux (ON Dining Kitchen & Lounge à Hong Kong).

(source : The Drinks Business)

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

2015 : l’année de la reprise du marché chinois des vins et spiritueux

La Chine devient le deuxième plus grand vignoble au monde

iDealwine ouvre un bureau de représentation commerciale à Hong Kong

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Domaine Legrand : une histoire de famille et de tradition à Saumur-Champigny

Découvrez le domaine Legrand, une signature de référence de l'AOC Saumur-Champigny, alliant savoir-faire et respect des traditions.

Recette de la semaine : pavés de cabillaud, bouillon pamplemousse et miel

Cette recette de cabillaud aux agrumes et au miel du chef Eric Guérin, est parfaite pour accompagner des blancs secs plutôt jeunes et fruités : le riesling est une référence, ...

Achat direct : grands vins matures, 1874 – 2010

Certains grands vins sont de ceux qui acquièrent un supplément d'âme avec les années. Ils évoluent et gagnent en complexité avec le temps, au point d'en être totalement transfigurés… Plongez ...