Le château Siran, à Margaux

edouard-vignes-chateau-siranAujourd’hui conseillé par Denis Dubourdieu, œnologue phare du bordelais, Siran fait figure d’incontournable dans la galaxie des margaux. Portrait d’un domaine en plein renouveau

Propriété de la famille Miailhe, courtier en vins, depuis le milieu du 19e siècle, Siran a auparavant appartenu aux grands-parents de Toulouse-Lautrec. La 5e génération, représentée depuis 2007 par Édouard Miailhe, est aux commandes actuellement et assure la direction du domaine.

Petit (25 ha) mais jouissant d’un magnifique terroir, le vignoble du château Siran repose sur des sols de graves et de galets ; particularité du cru : une grande proportion de petit verdot (jusqu’à 15% sur certains millésimes) entre chaque année dans l’assemblage. Couleur et longueur en bouche plus soutenues résultent de ce cépage. Travaillé très classiquement, Siran l’est autant dans les vignes que dans les chais. Lors de la révision du classement des crus bourgeois, intervenue en 2003, Siran avait accédé au titre envié de Cru Bourgeois Exceptionnel. Le château ne peut plus se prévaloir aujourd’hui de cette distinction en raison des recours qui ont mené à l’annulation de ce classement. Mais celle-ci témoigne tout de même de la qualité d’un cru emblématique, par son élégance, de l’ensemble des vins de Margaux.

Accédez à l’offre iDéale en cours sur les vins de Bordeaux.

Château Siran 2001 : ce qu’en dit la presse

17/20 RVF
« Plein de tanins gras, ce vin révèle une matière de belle longueur et d’une parfaite maturité de fruit en finale. » (09/2004)
« Belle robe sombre, nez expressif, bouche pleine sur des tanins gras : il révèle une matière de belle longueur et d’une parfaite maturité de fruit en finale. » (11/2004)

16,37/20 Decanter
« Good sturdy nose. Lovely smooth tannins, good flavour »

15,5/20 B&D
« Vin expressif, au corps plein, avec des tanins gras et une matière de belle longueur, sur une parfaite maturité de fruit en finale ».

15.25/20 Jean-Marc Quarin – Dégustation du 03 Juillet 2009 au Château Siran

« Goûté trois fois en 2009, c’est le vin du château Siran le plus complet et le plus agréable à boire en ce moment.
Nez fruité et légèrement confit. Note de cassis évoquant Pauillac. Pointe d’épices. Bouche arrondie, suave, fruitée et aromatique. Tannicité un brin ferme dans la persistance. Le servir décanté à la dernière minute pour l’adoucir. »

87/100 Wine Spectator
« A pretty wine with currants, berries and mineral. Medium-bodied, with fine tannins and a delicate finish. Silky. Best after 2005. 8,000 cases made. »

Le Quotidien du Médecin (01/2004)
« Cette cuvée 2001 puissante et musclée, à l’expression pure et nette, à la fois tannique et de bonne mâche, exprime déjà toute son élégance. Il accompagnera somptueusement foie gras en terrine, agneau, bœuf et gibier. »

Saveurs (Février 2005)
« Très belle robe pour ce margaux qui possède 14% de Petit-Verdot. Bouche large, notes de réglisse et d’épices, jolis tannins pour signer la finale. »

86+/100 Parker
« Austère et viril, le 2001 arbore une couleur rubis pourpre saturé tout à fait impressionnante, mais cache bien son jeu avec ses notes vitaminées de cassis, de fumé et de minéraux. Dur en finale, très extrait et quelque peu mystérieux, il semble ample et riche mais il manque de charme. Ce vin a bien des atouts et suivra assurément une belle évolution. A maturité entre 2008 et 2014. »

A propos du Château Siran

GUIDE BETTANE&DESSEAUVE (2/5)
« Excellent cru bourgeois de Margaux, situé sur de très belles graves de Labarde, identiques à celles de Dauzac, Siran produt un vin assez corsé, généreux, très complexe au vieillissement, avec les plus belles notes de rose ancienne et d’épices du secteur. Le cru produit aussi un excellent bordeaux supérieur sur ses vignes de palus. Le vin est devenu très régulier, avec peut-être des tanins encore un peu plus fins depuis 2005. »

GUIDE RVF des meilleurs vins de France
« Une nouvelle génération représentée par Édouard Miailhe est arrivée à la tête du château et d’importants investissements sont prévus pour redonner tout son lustre à ce cru. Son remarquable terroir est situé sur la commune la plus sudiste de l’appellation (Labarde) et s’étend sur un superbe plateau de graves siliceuses. Robuste en primeur mais développant, avec le temps, un splendide bouquet de rose ancienne et d’épices, fidèle au profil des margaux, Siran a régulièrement produit des vins très typés. Après une période en demi-teinte, les derniers millésimes renouent  avec les belles périodes du passé. »

GUIDE GAULTMILLAU (1,5/4)
« Tout au sud de l’appellation Margaux, Siran repose sur un très beau terroir de graves sur silices et sur sables. Brigitte Miailhe, épouse d’Alain Miailhe, a géré la propriété avec un grand dynamisme jusqu’en 2007. Son fils Édouard a donc pris la suite et continue son travail avec Denis Dubourdieu, œnologue du domaine. Les derniers millésimes sont aboutis et ont même permis au château d’être classé parmi les 9 meilleurs crus bourgeois exceptionnels. »

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Clau de Nell : la nouvelle pépite d’Anne-Claude Leflaive dans la Loire

Une révélation ! Le Clau de Nell est un domaine de l’Anjou, récemment racheté par la célébrissime bourguignonne Anne-Claude Leflaive. Les vins, produits en biodynamie sont rarissimes en France (presque ...

A bicyclette au domaine Bott-Geyl : une dégustation nouvelle vague

Profitant des ponts de mai, Laurent Weinberg, chargé de web-marketing chez nous, mais surtout passionné de vin, est parti à la rencontre de la fabuleuse équipe du domaine Bott-Geyl à ...

Château de Fargues

Un déjeuner au Château de Fargues | Carte postale gourmande

« Le sauternes est un vin impossible » aux dires d’Alexandre de Lur Saluces. Impossible peut-être, magique, très certainement ! Démonstration autour d’un déjeuner de rêve au Château de Fargues.