Le Château Lafaurie-Peyraguey va diviser par trois sa production de Sauternes

botrytisNous évoquions il y a quelques jours l’achat du Château Lafaurie par Silvio Denz, propriétaire de différents vignobles ainsi que de la cristallerie Lalique. Ce changement ne sera pas anodin pour les vins du château puisque la production de vins liquoreux devrait s’en trouver divisée … par 3 !

C’est donc le premier des changements annoncé par le nouveau propriétaire du Château Lafaurie Peyraguey, et ce n’est pas un détail : la production de vins liquoreux – les seuls à pouvoir prétendre à l’appellation Sauternes – se limitera désormais aux 17 hectares correspondant à la classification de 1855. La production de Sauternes du Château Lafaurie-Peyraguey chutera ainsi d’environ 60 000 bouteilles à 20 000 ou 30 000 bouteilles. Le reste des terrains seront exploités pour faire des vins blancs secs, comme l’ont déjà fait d’autres domaines, le Clos des Lunes par exemple.

D’un point de vue économique, la décision est sage. Tout d’abord, le Sauternes est victime d’un effet de mode ;  le public se détourne de ces vins sucrés, souvent considérés comme lourds, écœurants, difficiles à accorder avec un repas. A l’export, les vins blancs liquoreux ont des difficultés à s’imposer dans un pays comme la Chine, pour qui la couleur rouge du vin est très symbolique. Plus généralement, les Asiatiques n’ont pas un palais habitué au sucre. Les prix du Sauternes ne bénéficient donc  pas d’une conjecture favorable, alors même que leur coût de production est très important. Ces dernières années, quelques domaines ont donc décidé d’augmenter leur production de blancs secs.

La composition du portefeuille de vignobles appartenant à Silvio Denz explique également cette décision. Déjà propriétaire dans plusieurs appellations, il lui manquait du blanc pour compléter sa gamme de vins qui comporte les  Châteaux Péby Faugères, Faugères et Rocheyronà Saint-Emilion, le Château Cap de Faugères  en Castillon, Côtes de Bordeaux et le Château de Chambrun à Lalande-de-Pomerol. Sans oublier ses vignobles d’Espagne et de Toscane. D’un point de vue commercial, produire à la fois des vins blancs secs et des vins blancs liquoreux lui permettra de compléter sa gamme et de commercialiser un choix de vins exhaustif.

 

La cote iDealwine du Château Lafaurie-Peyraguey :

2008

26€

2007

38€

2006

24€

2005

31€

2004

29€

2003

31€

2002

34€

2001

46€

2000

32€

 

 

 

Consulter les ventes de vin sur iDealwine

Consulter les ventes de vins de Sauternes sur iDealwine

Rechercher le prix d’un vin

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Silvio Denz achète le Château Lafaurie-Peyraguey

Enchère record : un whisky adjugé 504 000€ !

Clos Haut Peyraguey, Premier Grand Cru Classé de Sauternes, racheté par Bernard Magrez

Château d’Yquem s’affranchit de l’appellation Sauternes

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

botrytis

Vol de raisins dans le Bordelais

Cette année, à cause des aléas climatiques, les raisins se font rares dans le bordelais. Si rares que le Château ...

Pleins feux sur un producteur : Alain Voge à Cornas

La syrah du Rhône Nord, subtile et puissante, offre sur ces terroirs granitiques son expression la plus aboutie. Menacée de disparition à plusieurs reprises, l’appellation Cornas mérite plus qu’un détour, ...

Pleins feux sur le domaine Henri Boillot, une des stars de la vente à prix fixe

Les vins signés Henri Boillot sont bien représentés dans le catalogue de la vente à prix fixe qui court jusqu’au 23 avril prochain. Qu’il s’agisse des vins du domaine, ou ...