Le « French Paradox » dévoilé

logo-insermOn le savait, encore fallait-il le démontrer scientifiquement ! Des scientifiques de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) ont démontré les effets protecteurs d’une consommation modérée de vin rouge.

Des études empiriques avaient montré une relation positive entre la réduction du risque de maladies cardio-vasculaires et une consommation modérée de vin rouge. Cependant, aucune preuve véritablement scientifique n’avait pu être apportée sur le mécanisme d’action des polyphénols en cause.

La cellule mixte INSERM 771 – Université d’Angers Biologie Neurovasculaire Intégrée est donc parvenue « à identifier les polyphénols du vin comme responsables d’un effet vasodilatateur via la production de monoxyde d’azote (NO) par les cellules endothéliales ».

Une bonne nouvelle pour ceux qui aiment la preuve scientifique, mais qui ne doit pas faire oublier que ces conclusions sont valables uniquement dans le cadre d’une consommation modérée de vin rouge.

A lire également :

Dans le blog :
Boire modérément pour vivre plus longtemps (10/05/2009)
Un rapport positif pour le vin ! (30/04/2009)
Du vin, des noix, des pamplemousses (29/04/2009)
Plus de polyphénols contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires (14/04/2009)
Alcool et cancer : le rapport qui dérange (24/02/2009)

Sur le site :
Cinq astuces pour bien gérer votre consommation de vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La part des vins rosés dans les ventes a doublé en 20 ans

Une terrasse, du soleil, un verre de rosé… Un tableau qui fait des plus en plus d’adeptes ! Selon le Comité Interprofessionnel des vins de Provence, la consommation de rosé ...

Ces questions sur le vin que vous posez à Google

Que se passe-t-il lorsque l’on tape « le vin est », « comment le vin », « le vin » ou même juste « vin » sur Google? Et bien ...

Décès de Serge Hochar, le Liban perd son plus illustre œnologue

Le PDG de Château Musar et ancien patron de l’ Union viticole du Liban (UVL) Serge Hochar est décédé le mercredi 31 décembre d’un accident de mer au cours de ...