Laurent Fabius, premier ambassadeur des Grands Crus classés de Bordeaux

Conseil des Grands Crus Classés. Ministère des Affaires Etrangères, Paris le 21 avril 2015.
Conseil des Grands Crus Classés. Ministère des Affaires Etrangères, Paris le 21 avril 2015.

Laurent Fabius a ouvert les salons du Quai d’Orsay pour une réception en l’honneur des grands crus classés de Bordeaux, qui fêtaient le 160e anniversaire du classement de 1855. L’occasion, pour le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international qui ne boudait pas son plaisir, d’exprimer un soutien – bienvenu – à l’égard de l’ensemble de la filière.

Il y a 160 ans, le 18 avril 1855, était publié le classement des vins de la Gironde. Une classification établie à la demande de l’Empereur Napoléon III en vue de présentation de ces vins à l’Exposition Universelle de Paris, la même année. Nous avions déjà évoqué sur le Blog iDealwine la parution, à l’occasion de ce cent-soixantième anniversaire,  d’un très beau livre consacré aux grands crus classés en 1855. Cet ouvrage faisait il y a quelques jours l’objet d’une présentation dans les salons (Napoléon III) du Quai d’Orsay, en présence du ministre Laurent Fabius, de Philippe Castéja, Président du Conseil des Grands Crus Classés en 1855, des auteurs (Jean-Charles Chapuzet, Michel Bettane, Guy Charneau) et de l’éditeur Jacques Glénat.

Les grands vins de Bordeaux à l’Exposition Universelle 2025 ?

Rappelant que les grands crus de Bordeaux sont aujourd’hui commercialisés dans quelque 170 pays – c’est dire si les perspectives de développement sont vastes pour iDealwine, qui compte actuellement 45 pays acheteurs sur sa plateforme J –  Philippe Castéja a annoncé le soutien du Conseil des Grands crus classés en 1855 à la candidature de la France pour l’organisation de l’exposition universelle en 2025. Il a par ailleurs indiqué avoir entamé les démarches nécessaires en vue de l’inscription de ce classement de 1855 à l’inventaire français du patrimoine immatériel. Une première étape avant de viser la reconnaissance par l’Unesco.

Laurent Fabius, à qui La Revue du vin de France a décerné en janvier dernier le titre d’« Homme de l’année », ne manque plus une occasion de souligner l’intérêt qu’il porte à la filière, l’oenotourisme faisant partie des compétences de son ministère : « Les vins représentent, au-delà de nos goûts personnels, une affaire très sérieuse pour notre pays parce que c’est une part importante de l’identité des Français et les noms des grands crus classés font partie de notre patrimoine culturel. C’est un facteur de rayonnement de la France dans le monde et un élément de notre attractivité touristique. ».

Cette soirée lui a par ailleurs fourni l’occasion d’exprimer une position claire sur les débats en cours, notamment en matière de publicité. « Je veille donc, avec plusieurs de mes collègues, à ce que les débats parlementaires ne modifient pas l’équilibre actuel et n’aboutissent pas à une stigmatisation de la consommation modérée d’alcool, ce qui serait absurde car en ce qui me concerne, je n’ai jamais confondu la dégustation du vin et l’alcoolisme. Je pense que ce qui se dit clairement doit être aussi écrit clairement. »

Le Ministre, qui s’apprêtait à visiter le chantier de la future Cité des civilisations du vin de Bordeaux, a indiqué qu’un tiers des touristes qui viennent en France citent l’oenologie et la gastronomie comme la première raison du choix de leur destination… Avant de lever son verre aux propriétaires de grands crus classés présents ce soir-là, ou représentés par une belle brochette de flacons.

 

Consultez les ventes de vins de Bordeaux

En savoir plus sur le classement des vins de Bordeaux

Consultez le prix d’un vin

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Parution : « Bordeaux, les grands crus classés 1855 » un ouvrage sur l’histoire du plus célèbre classement viticole

La RVF honore ses « hommes de l’année »

Statu quo pour la loi Evin

Dégustation : petit aperçu des Bordeaux 2014 (1ère partie)

Bordeaux : quels prix pour les primeurs 2014 ?

Baisse des ventes de vins de Bordeaux en 2014

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

5 bonnes raisons de venir sur le stand iDealwine au Salon de la RVF les 5-6 juin

Cette semaine, vendredi 5 et samedi 6 juin se tiendra la 9e édition du salon du vin de la Revue ...

Domaine de la Romanée-Conti

Belles enchères : à l’honneur, une verticale de La Tâche, de vieux Dom Pérignon et la réserve des Célestins d’Henri Bonneau

Les premières enchères 2016, qui se sont achevées le 13 janvier dernier sur iDealwine, comportaient leur lot de vins rares. Petit inventaire à la Prévert des flacons d’exception, plébiscités par ...

Top 100 des vins les plus recherchés : les bordeaux loin devant

Le soit disant déclin de Bordeaux est un phénomène inconnu chez iDealwine : sur les 100 vins les plus recherchés (mis en alerte) par nos clients, 92 sont des vins ...