L’appellation AOC Bordeaux reconnue par la Chine

Bordeaux Chine photo

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a  remis à Manuel Valls le certificat de reconnaissance de l’appellation Bordeaux à la suite de leur rencontre à Paris le 30 juin. Une initiative qui satisfait une vieille requête des Bordelais.

L’intérêt des consommateurs chinois pour Bordeaux n’est pas nouveau. Au cours des dernières années, la place de la Chine dans les ventes de la place bordelaise s’est faite plus importante et atteint aujourd’hui une part de 12%, soit 49 millions de bouteilles, devenant ainsi le premier marché pour Bordeaux en dehors de la France.

Alors que le rebond de la consommation de vin en Chine se confirme, la nouvelle a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme au CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) et au ministère de l’Agriculture. Cette « diplomatie des terroirs » selon le ministre Stéphane Le Foll devrait permettre aux 45 appellations bordelaises comme Margaux ou Saint-Estèphe d’être officiellement reconnues d’ici l’automne. Qui dit « diplomatie » dit « bilatéralisme », cet évènement ouvre ainsi la voie à la création d’appellations en Chine, notamment dans la région du Xinjian, déjà très impliquée dans le processus d’indication géographique.  Deuxième plus grand vignoble du monde, la Chine comprend tout naturellement son intérêt à s’intégrer dans le système d’indications géographiques pour protéger les exportations futures de ses vins.

Cet accord n’a pourtant pas fait l’unanimité en Chine en particulier au sein de la population des grands connaisseurs qui ne semblent pas portés à s’enthousiasmer sur cette déclaration : ils connaissent bien les AOC et sont indifférents à leur reconnaissance par le gouvernement. Par contre le marché croissant de la classe moyenne chinoise, pas encore très au fait des réglementations des AOC, se sentira probablement mieux protégé.

Une chose est sûre, cet accord pave le chemin d’une protection plus large des appellations géographiques en France et dans les nouveaux pays producteurs de vin, conduisant ainsi à une amélioration généralisée de la qualité de ces nouveaux vins.

Consultez les ventes de vins de Bordeaux

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

La Chine reste le premier marché d’exportation des vins de Bordeaux

La Chine devient le deuxième plus grand vignoble au monde

Quand les domaines chinois achètent des domaines français !

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères : Latour, Cos d’Estournel, DRC, Jamet, Selosse, quelque 10000 flacons n’attendent que vous

iDealwine sort le grand jeu : Yquem, Latour, Cos d’Estournel, Romanée Conti, Henri Jayer, Hermitage la Chapelle, Jamet, Selosse…. rien que ...

Chateau Belle-Vue

Château Belle-Vue : le royaume du petit verdot

Le château Belle-Vue, un des rouges du Haut-Médoc les plus réputés, se caractérise, entre autre, par un encépagement original qui fait la part belle au petit verdot, tout comme ses ...

Toqués de Tokaj : reportage au royaume de Disznoko

Le plus grand domaine de Tokaj, propriété d'Axa millésimes depuis près de vingt ans, déroule ses cent hectares de vignoble au nord-est de la Hongrie à la frontière slovaque. Ses ...