Languedoc : La Revue du vin de France plébiscite les domaines de notre vente privée

RVF575

Dans son numéro 575 d’octobre 2013, La Revue du vin de France publie son classement des rouges du Languedoc et du Roussillon. Bonne nouvelle, tous les domaines que nous proposons dans notre actuelle vente privée sont cités parmi les premiers !

Le classement, réalisé par la Revue du vin de France, dans un dossier signé Jean-Emmanuel Simond, est basé sur la qualité, la régularité et le potentiel de vieillissement des vins de 40 domaines du Languedoc et du Roussillon en se focalisant sur leur cuvée la plus emblématique en rouge. Le tout corroboré par la dégustation de deux millésimes, l’un encore à la vente, l’autre âgé d’une dizaine d’années. Au final, ce dossier aboutit à un classement des rouges du Languedoc à la manière du célèbre classement de 1855 des bordeaux, c’est à dire en premiers, seconds et troisièmes crus classés.

Pour information, trois domaines seulement ont droit au label “premier cru classé”, d’ailleurs classés premiers ex æquo : Mas Jullien, le domaine Gauby et le domaine de La Grange des Pères.

Mais venons-en aux domaines proposés actuellement dans notre vente privée de vins du Languedoc.

Le domaine de Montcalmès est positionné en deuxième cru classé, en 7e position. La RVF note que le rouge « est un grand vin d’assemblage, jamais dépourvu de finesse, à la fois intègre et assez facile d’accès dans sa jeunesse. » Le 2010 (malheureusement épuisé dans notre vente) est noté 18/20 : « Un vin au profil fuselé et racé, dont la finesse d’expression et la fraicheur de fruit s’avèrent exceptionnelles. Une réussite majeure du domaine. »

Le domaine Alain Chabanon obtient lui aussi le rang de deuxième cru classé avec une 8e place. La RVF précise, à propos d’Alain Chabanon : « Certifié en agriculture biodynamique, il s’attache à élever longuement toutes ses cuvées, définissant une gamme de vin profonds et riches en saveurs, qu’il faut apprécier à table. » L’Esprit de Font Caude 2008 (disponible dans notre vente privée) est noté 17,5/20 : « Dans le millésime 2008 plutôt frais, ce vin associe d’intenses saveurs de fruits et d’épices qui composent un ensemble tout en plénitude et noblesse aromatique. »

Le Mas Champart est classé en 13e position et obtient également le rang de deuxième cru classé. Selon la RVF, le domaine « élabore des vins denses et tendus, jamais dépourvus de fraîcheur et d’une grande régularité dans leur vieillissement. »

Enfin, le domaine Jean-Baptiste Sénat obtient le rang de 3e cru classé et la 23e place sur les 40 domaines de ce classement. La RVF précise que « leurs vins rouges se montrent toujours gourmands, dotés d’un fruit sans fard, capables de se bonifier avec le temps pour les meilleures cuvées. »

Un dossier passionnant pour tous les amateurs de vins rouges de cette région et qui démontre que les ventes privées d’iDealwine vous proposent toujours le top des appellations !

Accéder à nos ventes privées

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

En savoir plus sur les ventes à prix fixe

A lire également dans le Blog iDealwine :

Languedoc : Alain Chabanon, discret, mais talentueux !

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Primeurs : 90-92/100 Parker pour Château Belle-Vue 2009, bientôt sur iDealwine

Vous le connaissez bien… Cela fait maintenant plusieurs années qu’iDealwine suit de très près le Château Belle-Vue. Et cette année, la récompense est à la hauteur des investissements importants consentis ...

Tardieu-Laurent | Le micro-négoce rhodanien, coup de cœur de Bettane+Desseauve

Parce qu’il n’est pas de vin sans histoire, sans hommes et sans passion, nous vous contons celle du prestigieux négoce rhodanien et provençal Tardieu-Laurent.

Millésime 2016 : pas de montrachet ou presque …

Du fait d’un sévère gel ce printemps, six des plus prestigieux domaines de l’appellation Montrachet ne produiront qu’une seule cuvée commune, en microquantités, et qui ne sera probablement jamais commercialisée.