La vinification des vins de Sauternes

Le liquoreux français le plus réputé nécessite des conditions climatiques bien particulières pour pouvoir naître. Mais quelle alchimie transforme ces raisins attaqués par la pourriture en or liquide ?

La pourriture noble

Tout tient en deux mots : botrytis cinerea. Ce champignon microscopique attaque les raisins, à la faveur des brumes matinales portées par le Ciron, la petite rivière qui traverse le vignoble de sauternes. Les peaux se flétrissent, les sucres se concentrent jusqu’à ne laisser sur pied qu’un raisin desséché, rôti. Résultat : une concentration du jus qui peut atteindre 50% et donc une matière première d’une richesse inouïe avec des arômes d’une infinie complexité. Tout cela va se retrouver dans le verre, de façon plus ou moins fine selon le domaine, le terroir et le talent du vinificateur.

Les rendements sont infinitésimaux, de l’ordre de 9 à 15 hl/ha. Les raisins sont cueillis à la main, minutieusement, par tries successives. Ensuite la vinification se déroule comme pour un vin blanc. A l’arrivée, on obtient un vin d’un bel or aux arômes d’agrumes, d’acacia, de miel et d’abricot sur la jeunesse, qui évoluent au cours du temps sur des notes plus complexes, confites. Onctuosité, richesse et longueur en bouche exceptionnelle sont la marque de ces vins. Les sauternes contiennent en moyenne 350 à 400 grammes de sucre par litre.

Sauternes ou barsac ?

Tous les barsacs sont des sauternes mais tous les sauternes ne sont pas forcément des barsacs. Le vignoble de Sauternes s’étend sur 1 800 hectares, celui de Barsac sur 460 , sur la rive gauche de la Garonne, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux. Le Ciron marque la frontière naturelle entre la commune et le vignoble de Barsac et celui de Sauternes. Dans les deux cas, sémillon (70%), sauvignon (25%) et muscadelle (5%) forment l’encépagement de ces vins hors norme, dont les Bordelais disent qu’ils sont « l’extravagance du superbe ».

Consulter la liste des Sauternes en vente sur iDealwine

Accéder à la Boutique iDealwine pour commander le Château d’Yquem 1996 – 209€.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Comment choisir son champagne (2ème partie) ?

Dosage, millésime, accords mets et vins : dans cette seconde partie nous abordons les points d’attention qui vous guideront dans le choix de vos champagnes.

Le saviez-vous : A quoi sert le palissage de la vigne ?

Dans la plupart des vignobles, notamment les plus septentrionaux, il faut attacher la vigne et relever ses feuilles pour exposer le maximum de surface foliaire au soleil et préserver les ...

Décryptage : les vins de garage, c’est quoi au juste ?

Au début des années 90 est apparue une drôle d’expression : « vins de garage ». Que recouvre-t-elle exactement ? Plein feux ...