La semaine des primeurs 2007 à Bordeaux : premières impressions

primeurs2007Comme chaque année, la grand-messe des primeurs s’est déroulée début avril à Bordeaux. Déjà fleurissent sur le Net les premiers commentaires des spécialistes ; Decanter, par exemple a déjà publié ses impressions, de même que le Wine Spectator. Côté français, le site de Michel Bettane et Thierry Desseauve a couvert l’événement au jour le jour en laissant filtrer quelques indications sonores …

Comme chaque année, la grand-messe des primeurs s’est déroulée début avril à Bordeaux. Déjà fleurissent sur le Net les premiers commentaires des spécialistes ; Decanter, par exemple a déjà publié ses impressions, de même que le Wine Spectator. Côté français, le site de Michel Bettane et Thierry Desseauve a couvert l’événement au jour le jour en laissant filtrer quelques indications sonores … Quant à la Revue du Vin de France, la parution de son verdict sur les vins de Bordeaux a été avancée d’un mois (numéro de mai), encore quelques jours de patience ! Nos équipes ont pris part à ce marathon et nous concoctons une petite sélection de nos coups de cœur qui vous seront proposés dès que les vins seront disponibles à la vente en primeurs.
D’une façon générale, 2007 se révèle un millésime très classique, totalement fidèle à l’esprit bordelais, sur la finesse et l’élégance, avec cependant un volume en bouche et une dimension inférieurs aux 2005 et 2006. Les rouges sont plutôt sapides, précis et frais, sur la souplesse et le fruit, mais tous ne sont pas réussis. En blanc, et notamment les liquoreux, l’année restera dans les annales. Sauternes et Barsac tirent particulièrement bien leur épingle du jeu, avec des vins très riches, une belle acidité et un immense potentiel aromatique. Les Barsac en particulier sont impressionnants à ce stade. Une mention particulière pour Yquem, impeccable, comme toujours, sans pour autant se montrer dominateur.

La rive droite … 2007 se révèle un millésime délicat pour la rive droite, car assez hétérogène. Les vins les plus réussis sont vraiment excellents, fins et soyeux, les autres manquent de fraîcheur. Les Pomerol se présentent sous un bon jour, mais sans ces notes exubérantes, parfois même exotiques que l’on peut parfois trouver chez les plus grands. Cette année les arômes de fruits rouges dominent, de façon très classique, avec beaucoup d’élégance et de finesse. Les Saint-Émilion sont aussi convaincants, notamment dans les grands crus classés.

La rive gauche … Là encore l’homogénéité n’est pas de mise. « Seuls les bons terroirs ont parlé cette année » lâche Michel Bettane, ceux sur lesquels la sélection à la vigne aura été poussée. Les Pessac rouges sont très classiques, les blancs sont remarquables, cristallins, avec de belles acidités. Les Médoc sont très homogènes et très qualitatifs. Sur cette rive de la Garonne, il y a eu de très beaux cabernets sauvignons, bien mûrs, qui ont donné de très jolis vins dans les Crus Classés (Pichon Baron, Cos d’Estournel, Mouton Rothschild) et les Crus Bourgeois (Sociando-Mallet, Haut-Marbuzet). Une réussite aussi avec un excellent Croizet-Bages. Mais dans l’ensemble, les hiérarchies habituelles se sont vérifiées, il y a peu de grandes surprises. Enfin pour Margaux, l’ensemble est là encore un peu moins homogène, avec des vins parfois plus maigres que les Saint-Julien et les Pauillac, mais c’est souvent le cas. Giscours, Palmer, Margaux, Lascombes et Prieuré-Lichine jouent la course en tête.

Enfin, quant à savoir si 2007 sera un millésime de garde : il faudra l’attendre plus longtemps que le 2006 mais il ne devrait pas se révéler réellement spéculatif.

A consulter pour en savoir plus:

www.bettanedesseauve.com
www.decanter.com
www.winespectator.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Indispensables | Trois valeurs sûres à laisser dans sa cave  

Le confinement va sans doute avoir des répercussions sur le niveau de votre cave… On vous aide à la re-remplir de trois beaux vins de garde;

Henri Bonneau

Henri Bonneau (1938-2016) : une légende de Châteauneuf-du-Pape

Avec Jacques Reynaud, disparu en 1997, Henri Bonneau, qui nous a quittés le 21 mars, était l’autre figure légendaire de Châteauneuf-du-Pape. Une légende construite avant tout sur la qualité de ...

Champagne Georges Laval vin iDealwine

Georges Laval | Confidentialité et complexité en terres champenoises

Direction le cœur historique de la Champagne où un domaine minuscule s’illustre grâce à son respect du vivant. Témoignage.