La sélection du mois de Pierre Renauld, assistant marketing chez iDealwine

pierre-renauld-idealwineCe mois-ci, c’est au tour de Pierre, en stage chez nous depuis le mois de juillet, de nous parler du vin. Et il en a des choses à dire à seulement 24 ans, grâce aux nombreuses très belles bouteilles dégustées lors des concours de dégustation auxquels il a participé par exemple. Faites-lui confiance pour vous guider dans la grande vente en achat direct qui court jusqu’à lundi prochain !

Pierre est originaire de Paris mais aussi Lyonnais d’adoption (il y a fait ses études). Il n’a pas de lien direct avec le monde du vin et rien ne le prédestinait à s’orienter vers cet univers, à part peut-être son grand-frère, chef de rang dans les palaces parisiens, qui a attisé sa curiosité pour le vin en l’invitant au restaurant avec de belles bouteilles. Mais c’est vraiment lorsqu’il a intégré une école de commerce (EM Lyon), après sa prépa, qu’il s’est vraiment pris de passion pour le vin, en rejoignant l’association d’œnologie de l’école, Sup’ de Coteaux.

« Les trois ans que j’ai passé à Sup’ de Coteaux furent  vraiment très formateurs : je suis devenu président de l’asso lors de ma 2e année et nous étions très actifs, on organisait un concours de dégustation, le Défi de Bacchus, avec un repas gastronomique, on prenait des cours avec un sommelier partenaire, on organisait aussi des dégustations ouvertes à tous les étudiants de l’école, dans une optique de démocratisation du vin. Pour ma dernière année, j’étais un peu détaché de l’association, dans l’équipe concours, où on se concentrait uniquement là-dessus. » Et il faut dire que ça a été un succès : c’est bien simple, l’équipe a remporté les sept concours auxquels elle a participé (dont la LBBC, Pol Roger, X-Wine …), du jamais vu dans l’histoire de ces concours de dégustation des grandes écoles ! Et d’ailleurs, chez iDealwine, on l’a recruté à l’issue du salon RVF, car il nous a fortement impressionnés en devinant exactement l’une de nos bouteilles mystère (la bonne appellation et même le bon château, à un millésime près ! – il s’agissait d’un Château Malartic-Lagravière 2005 -).

Depuis le mois de Juillet, Pierre est donc en stage chez nous et semble beaucoup s’y plaire !

Comment se passe ton stage chez iDealwine, qu’est ce qui te plaît le plus ?

Le stage est super, vraiment très intéressant. C’est génial de travailler pour des produits aussi qualitatifs, auxquels on croit vraiment, c’est un luxe d’être en accord avec les produits qu’on doit vendre, des vins qu’on aimerait soi-même acheter et déguster, de faire la promotion des vignerons qui travaillent bien. J’adore découvrir les histoires de ces vignerons et déguster leur production de temps en temps. Je trouve que la sélection de vins est vraiment pointue et ouverte, elle couvre toutes les régions. Sinon, ce que j’aime concrètement dans mon stage, c’est la polyvalence de mes tâches, puisque je fais aussi bien du web-marketing que du rédactionnel, des projets de réflexion stratégique et de l’événementiel. J’ai appris beaucoup de choses sur le vin et sur les grands domaines durant ces quelques mois de stage.

Le premier vin qui l’a marqué :

C’était chez un caviste lors de mon stage à Berlin, un puligny-montrachet 1er cru Les Folatières 2010 de Bachelet-Monnot, lors d’une dégustation de grands vins de Bourgogne qu’il avait organisé. On y retrouvait vraiment le paradoxe des grands vins blancs de Bourgogne : un vin très ample avec beaucoup de matière et à la fois une grande acidité, avec une superbe minéralité. C’est justement ça qui me plait dans les grands vins, cette sorte de dichotomie, qui fait finalement l’équilibre d’un grand vin.

Pourquoi le vin ?

Je pense qu’il y avait un intérêt au départ, mais c’est surtout venu progressivement. J’ai adoré les rencontres que j’ai faites dans ce milieu, c’est un univers de passionnés où on fait des rencontres sincères. Et puis on apprend tous les jours et c’est aussi une fenêtre pour découvrir d’autres choses, d’autres disciplines, comme la géographie française, l’histoire, la gastronomie. C’est une discipline hédoniste par excellence puisque le format d’une bouteille fait qu’on ne peut pas l’ouvrir tout seul, c’est un gage de convivialité et de partage. Et puis j’aime bien aussi l’idée de se dire qu’on peut attendre 20 ou 30 ans une bouteille pour la finalement la déguster un beau jour en une demi-heure !

Ses habitudes de consommation :

J’essaie de faire au moins une dégustation le weekend, et en semaine, je participe régulièrement à des dégustations professionnels ou amateurs, mais dans un cadre sérieux, d’apprentissage et de découverte. J’aime aussi bien boire à table (surtout en famille) que boire une bouteille pour elle-même (plutôt avec mes amis amateurs de vins).

Son style de vin :

Je peux aimer des choses très différentes. Pour les blancs, j’aime bien retrouver à la fois de la matière et de l’acidité et pour les rouges ça dépend, soit la finesse et l’élégance, soit le fruit éclatant. Je suis de plus en plus sensible au vin bio et en biodynamie aussi. J’aime qu’un vin soit complexe, qu’il y ait plusieurs facettes et par contre, je déteste sentir le bois, il faut vraiment que ça soit discret et subtil.

Sa région préférée :

J’aime beaucoup les blancs du nord de la France (Loire, Bourgogne, Alsace), mais aussi les blancs de Corse. En rouge, tout dépend du moment de consommation, avec les amis j’adore le gamay, pour les grandes occasions les bourgognes, à table les vieux Bordeaux dont l’aptitude au vieillissement est tout simplement incroyable.  J’aime aussi beaucoup les vins du Rhône, des vins de caractère. J’accorde surtout de l’importance à l’équilibre et la finesse.

Son vin rouge préféré :

Parmi ceux que j’ai goûtés récemment, je dirais le ruchottes-chambertin de Rousseau en 2007, c’est le dernier vin qui m’a procuré une très grande émotion. Très délicat, gourmand, précis, fruité, avec une texture incroyable, un très, très grand vin. C’était lors d’une dégustation entre amis passionnés de vins, on avait tous sorti une superbe bouteille, mais c’était vraiment celle-là la star de la soirée. Sinon, j’ai un faible pour les vieux pauillacs, si puissants jeunes et qui se transforment totalement au fil des années…

Son vin blanc préféré :

Là sans hésitation, c’est de loin le bâtard-montrachet 2007 du domaine de la Romanée-Conti, que j’ai eu la chance de goûter au domaine lors d’une visite avec mon asso, c’est un vin qui n’est pas commercialisé car produit en trop faibles quantités. C’était vraiment un vin à part, il y avait de la matière presque comme un vin moelleux mais aucune impression de sucre résiduel, une matière impressionnante (le domaine récolte assez tard), mais aussi de la fraîcheur. C’était sans commune mesure avec ce que j’avais goûté jusque-là, tellement incroyable … Et en liquoreux, ce serait Yquem 1988, goûté lors d’une dégustation avec des amis aussi, il était parfait à boire maintenant, avec une évolution sur des notes d’orange amère, très puissant, il y a tout dans ce vin, c’était très ouvert.

Son champagne préféré :

Là aussi c’est facile, il y en a un qui sort vraiment du lot, la cuvée Vieilles Vignes Françaises 1985 de Bollinger, dégustée à Aÿ durant le concours du SPIT. Un vin franc de pied, avec des arômes d’évolution de vieux champagnes, une sorte d’ovni. On retrouve beaucoup d’émotion, quelque chose qui le singularise des autres, beaucoup de personnalité, c’est un champagne inégalable.

Les bouteilles qui le font le plus rêver :

Parmi les vins que j’aimerais gouter au moins une fois, il y aurait un grand pomerol comme Petrus ou Lafleur,  ou les mythes de Bourgogne : les vins d’Henri Jayer avant qu’ils ne disparaissent, le musigny blanc de Comte de Vogüé, bonnes-mares de Roumier et le clos-de-la-roche de Ponsot…  Et puis Rayas aussi !

Les visites de domaine qui l’ont marqué :

J’ai eu la chance de vivre de grandes dégustations. Chaque région française a son charme. J’ai adoré la convivialité qu’on pouvait retrouver chez les vignerons du Beaujolais, les chaillés de Côte-Rôtie ou le côté presque mystique que l’on retrouve qu’en Bourgogne…  Je me souviendrais toujours de Thierry Brouin au Clos des Lambrays, pour sa chaleur,  monsieur Bault de La Morinière à Bonneau du Matray pour sa vision du grand vin, et évidemment la Romanée-Conti… Mais c’est de loin à Bordeaux que j’ai vécu les soirées les plus mémorables. La côte de bœuf du maître de chai de Phélan Ségur est une institution crée pour se marier avec le vin. Et les soirées à Lafite resteront comme les meilleures de ma vie.

La sélection du mois de Pierre Renauld dans la vente généraliste en cours :

Bordeaux :

Clos Puy Arnaud 2011

Phelan Segur 2006

Roc de Cambes 2013

Lafite Rothschild 2006

Bourgogne :

Rully Claudie Jobard 2014

Pouilly-Vinzelles Les Quarts La Soufrandière – Bret Brothers 2014

Montrachet Comtes Lafon 2007

Beaune 1er cru les cents vignes Domaine des croix 2013

Volnay 1er cru En Caillerets La Pousse d’Or 2014

Clos des Lambrays 2014

Rhône

Cairanne Marcel Richaud 2015

Chateauneuf Les Cailloux André Brunel 2014

Saint-Joseph Reflets François Villard 2014

Cote-Rotie Clusel Roch 2012

Cornas Auguste Clape 2013

Loire

Cote Roannaise Les Pothiers 2014

Muscadet Sèvre et Maine Classic Domaine de l’Ecu

Saumur Champigny Terres Chaudes Les Roches Neuves 2013

VDF Mademoiselle M Alexandre Bain 2014

VDF Baudoin François Chidaine 2015

VDF Ange domaine de l’Ecu 2015

Sancerre Les Romains Alphonse Mellot 2013

Languedoc

Roussillon Olivier Pithon La Laïs 2013

Saint-Chinian Canet Valette Une et mille nuits 2013

Pic Saint Loup Clos Marie Olivette 2014

Clos des Cistes Peyre Rose 2006

Autres régions :

Morgon côte du Py de Foillard 2014

Fleurie Clos de la Grand’Cour Dutraive 2015

Bellet Clos Saint Vincent Le Clos 2014

Accéder au catalogue de la vente en achat direct :

05/12/2016 – 11h00 : BORDEAUX (vente terminée)
05/12/2016 – 11h05 : BOURGOGNE Rouge (vente terminée)
05/12/2016 – 11h10 : BOURGOGNE Blanc (vente terminée)
05/12/2016 – 11h15 : RHONE (vente terminée)
05/12/2016 – 11h20 : LOIRE (vente terminée)
05/12/2016 – 11h25 : LANGUEDOC ROUSSILLON (vente terminée)
05/12/2016 – 11h30 : AUTRES REGIONS FR (vente terminée)
05/12/2016 – 11h35 : VINS ETRANGERS (vente terminée)

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

La sélection du mois de Joffrey Sans, du service logistique/expertise

La sélection du mois d’Elsa Ginestet, rédactrice web d’iDealwine

La sélection du mois d’Antoine Gouriou, du service logistique/expertise

La sélection du mois de Raphaël Dautrey, chef d’équipe logistique/expertise d’iDealwine

La sélection du mois de Laurent Weinberg, chargé Web-Marketing d’iDealwine

La sélection vin du mois de Ciprian Denut, du service logistique/expertise

La sélection vin du mois d’Alix Rodarie, du service clients

La sélection vin du mois par Ludovic Gourlet, du service logistique/expertise

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Carbonnade provençale

Cette très vieille recette a été citée par les grands écrivains provençaux Frédéric Mistral et Alphonse Daudet comme un plat consommé traditionnellement par les mariniers du Rhône. En voici une ...

Les « Musts d’iDealwine » : ce qui bouge dans la collection permanente

Vous avez visiblement A-D-O-R-É les Musts d’iDealwine, lancés le mois dernier. A tel point que nous nous sommes retrouvés face à quelques ruptures de stocks inattendues, qui nous amènent à ...

Une appli pour choisir son restaurant en fonction de la carte des vins

C’est une expérience amère que chaque amateur de vins aimerait ne plus jamais avoir à revivre : sélectionner un restaurant pour sa carte, et découvrir sur place que les vins ...