La sélection du mois de Lionel Cuenca, co-fondateur d’iDealwine

Comme chaque mois, un membre d’iDealwine évoque avec nous ses coups de cœur du moment et son rapport au vin. Cette semaine, c’est au tour de Lionel Cuenca, co-fondateur d’iDealwine de se prêter au jeu de l’interview. 

Lionel est originaire de la région lyonnaise. De Lyon, il tient son attachement pour la gastronomie le vin et évidemment l’Olympique Lyonnais. Il débute sa carrière dans la finance et plus précisément dans la création de bourses dans les marchés émergents d’Europe de l’Est. Avec un VSNE (l’équivalent de ce qu’on appelle aujourd’hui un VIE), il part à Prague pour participer à la création d’un marché de valeurs mobilières en République Tchèque.  Ensuite, ce sera la Lituanie, l’Ukraine, la Lettonie, le Liban, la Jordanie et l’Egypte. A la fin des années 90, la France vit l’effervescence des sociétés internet.  Lionel retourne en France et participe au développement de ce qu’on appelait « le Nouveau Marché » qui rassemblait l’ensemble des sociétés technologiques françaises à la recherche de financements. Et c’est là qu’il fait la connaissance d’Angélique de Lencquesaing et de Cyrille Jomand.

Tous les trois côtoient des entrepreneurs et veulent se lancer. A l’heure du déjeuner, ils se retrouvent souvent à Drouot, juste à côté de leur bureau pour assister aux ventes aux enchères de vins. Dans cet univers justement, tout reste à faire. Les prix sont opaques, et varient beaucoup d’une vente à l’autre. On a voulu répondre à la question que beaucoup d’amateurs se posaient « combien coûte un grand vin ? » raconte Lionel. C’est le début d’iDealwine, tout d’abord comme courtier en ligne qui prenait les ordres à distance (d’où le nom d’ I-Deal-Wine), puis l’entreprise s’est transformée en une maison d’enchères en ligne et maintenant de vente de vins en ligne. ‘Evaluer précisément le prix d’un vin, donner des cotes gratuitement, offrir de la transparence et donner accès à des millésimes anciens, c’est finalement ce qui nous a immédiatement distingué des cavistes en ligne ». 15 ans, après iDealwine existe toujours, et Lionel est désormais le directeur d’exploitation de l’une des plus grosses sociétés de vente de vins en ligne en Europe.

Son meilleur souvenir d’iDealwine :

« La mise en ligne du site ! Meilleur, je ne sais pas mais en tout cas le plus marquant. Ça s’est passé un vendredi soir ou un samedi soir au milieu de la nuit. C’était chaotique, mais c’était l’accomplissement d’un an de travail. C’est magique une naissance dans le silence de la nuit ! ».  Le lendemain, on recevait nos premiers ordres sur le site et le train était lancé.

Comment est venue l’idée d’iDealwine :

« C’était le prolongement logique de ce que l’on faisait à la bourse. Finalement, iDealwine, c’était en quelque sorte le lancement d’un nouveau marché, celui du vin.  »

Pourquoi le vin ?

C’était une passion commune pour nous trois tout simplement. On fréquentait les salles de vente, et avec l’émergence d’internet au début des années 2000, nous avons eu l’idée d’associer plusieurs univers, celui du vin et de la technologie.

Les débuts d’iDealwine :

« Chaotique ! On se lance dans le projet en plein boom internet. Mais juste avant la mise en ligne du site, la bulle internet explose. Les financiers qui investissaient sans regarder dans les startups, refusaient du jour au lendemain d’investir le moindre euro. Nous avions pris des engagements avec des fournisseurs que nous ne pouvions pas honorer sans financements extérieurs, le projet a failli ne pas voir le jour ! Nous avons vécu cinq années très difficiles, c’est l’arrivée du haut-débit en France en 2005 qui a changé totalement le visage du e-commerce et de notre activité. Nous n’avons, depuis, cessé de grandir, puis c’est l’internationalisation avec l’ouverture des bureaux de Hong-Kong et Londres.  Le début des ventes à prix fixes aussi, une idée que l’on doit à un très bon client d’ailleurs ! Il était venu chercher une romanée-conti, mais nous disait qu’il regrettait de ne pas pouvoir acheter chez nous des vins de consommation courante plus faciles à ouvrir avec des personnes qui n’y connaissaient rien, nous avons alors eu l’idée de proposer des ventes privées de vins, sans enchère, accessibles au plus grand nombre. »

Son premier souvenir de vin :

J’étais étudiant à Lyon, et c’était un beaujolais. Je ne pourrais pas me rappeler du domaine, c’était sans prétention. Mais j’avais adoré le fruit si intense de ce vin.

Sa région préférée:

En tant que Lyonnais, c’était évidemment le Rhône et le Beaujolais que j’aimais d’abord déguster. Et puis, c’est devenu la Bourgogne. J’adore les vins soyeux, délicats, élégants. Les grands pinots noirs de la côte de Nuits sont des vins absolument exceptionnels.

Son  rouge préféré :

Pour les vins de tous les jours, c’est le morgon côte du Py de Foillard. J’en ai de nombreuses caisses à la maison ! C’est difficile de s’en lasser, c’est fin, gourmand, fruité. Et très facile à boire 😉 Et puis, dans les vins d’exceptions j’adore les grands domaines de la côte de Nuits. Mais mon souvenir le plus marquant est à Bordeaux. C’était un margaux 1996. Il vin qui avait tout, la puissance et la finesse.

Son blanc préféré :

Je ne me souviens plus du millésime, mais le plus grand blanc que j’ai dégusté était un Meursault Perrières de Coche-Dury. J’étais invité par ma belle-famille au restaurant Troisgros à Roanne. Allocataire chez Coche-Dury, ils ont une carte exceptionnelle. Il y avait tout dans ce vin, la concentration, l’allonge et une incroyable finesse. C’est ça un grand vin, un équilibre qui repose sur des éléments presque contradictoires.

Son effervescent préféré :

J’adore les champagnes de Françoise Bedel. Elle produit des meuniers à la limite occidentale de la vallée de la marne que je trouve vibrants. Je ne suis pas trop champagne pour tout dire. Mais Bedel, c’est autre chose. Il y a une âme dans ses champagnes. D’ailleurs, une de ses cuvées s’appelle l’Ame de la Terre.

Sa plus belle visite :

C’était chez Louis Latour en Bourgogne. On avait passé presque une journée dans les vignes, à passer de parcelles en parcelles. C’était passionnant.

Comment il voit la suite :

Avec optimisme et raison ! Je suis certain qu’iDealwine continuera à grandir, à s’internationaliser et à offrir aux amateurs du monde entier les vins qui les font rêver.

Le shopping de  dans la vente généraliste en cours :

BORDEAUX :

Clos Puy Arnaud 2011
Château de Carles 2012 en magnum

Château Grand Corbin Despagne 2006
Les Hauts de Pontet Canet 2014
Carruades de Lafite-Rothschild 2010

 

Blancs :
Château Haut-Bergey 2012
Domaine de Chevalier 2010
Yquem 2006
BOURGOGNE :
Rully Dureuil-Janthial 2013
Beaune domaine des Croix 2013
Gevrey-Chambertin Arlaud 2014
Morey-Saint-Denis Méo-Camuzet 2014
Musigny Comte de Vogüé 2013
Blancs:
Marsannay Bruno Clair 2014
Marsannay Pataille 2014
Meursault Les Narvaux David Moret 2013
Corton-Charlemagne Bruno Clair 2013

RHONE :
Saint-Joseph Mairlant François Villard 2014
Côte-Rôtie Blonde du Seigneur Georges Vernay 2014
Cornas d’Auguste Clape 2013
Côte-Rôtie la Barbarine Gangloff 2012
BEAUJOLAIS :
Côte de Brouilly les Griottes Château Thivin 2015
Morgon Foillard 2015
Morgon Les Charmes Eponym Foillard 2014
LANGUEDOC :
Pic Saint Loup Clos Marie 2015
Côtes du Roussillon Clos des Fées 2014
Côtes du Roussillon La Muntada Gauby 2014
ALSACE :
Sylvaner Bollenberg Zusslin 2014
Riesling Marcel Deiss 2015
Riesling Cuvée Colette Weinbach 2015
Provence et Corse :
Figari Clos Canarelli 2015
Bellet Clos Saint Vincent blanc 2014

Voir tous les vins de la vente généraliste.

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

La sélection du mois de Pierre Kernéis, du service logistique/expertise

La sélection du mois d’Astrid Ghestem, chargée du service clientèle d’iDealwine

La sélection du mois de Pierre Driguet, service logistique/expertise

iDealwine : derrière l’écran, une équipe !

La sélection du mois de Pierre Renauld, assistant marketing chez iDealwine

La sélection du mois de Joffrey Sans, du service logistique/expertise

La sélection du mois d’Elsa Ginestet, rédactrice web d’iDealwine

La sélection du mois d’Antoine Gouriou, du service logistique/expertise

La sélection du mois de Raphaël Dautrey, chef d’équipe logistique/expertise d’iDealwine

La sélection du mois de Laurent Weinberg, chargé Web-Marketing d’iDealwine

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Homard grillé au sabayon de champagne

A période festive, plat de fête ! Un zeste de luxe et un soupçon de raffinement pour cette recette pas très difficile mais qui fera son effet… L’occasion de sortir ...

Denis Dubourdieu Homme de l'année Decanter

L’œnologue bordelais Denis Dubourdieu sacré homme de l’année Decanter

La revue anglaise Decanter a choisi de récompenser cette année Denis Dubourdieu, professeur d’œnologie, œnologue-conseil et vigneron, en lui attribuant le titre envié d’homme de l’année 2016. La consécration d’une ...

Infographie exports

Exportations de vins et spiritueux : +12% au premier semestre

C’est officiel, la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux (FEVS) a dévoilé il y a quelques jours seulement les ...