La sélection de Baudouin, Responsable du développement en Asie

Baudouin iDealwine

Cette semaine, nous vous présentons Baudouin de Reviers… que vous connaissez certainement déjà ! De passage à Paris, notre responsable du développement du marché asiatique qui vit à Hong-Kong depuis quelques mois, répond à notre curiosité en nous parlant de son goût pour le vin et en nous présentant ses indispensables. Vous savez, ces vins à goûter au moins une fois dans sa vie !

Baudouin, parle-nous de ton parcours vers le vin.

Ce sont mes racines familiales qui m’ont tourné vers le milieu du vin. Mon grand-père était viticulteur en Champagne. Puis, au cours de mes études à Bordeaux, j’ai rencontré le directeur de Château Coutet (Sauternes-Barsac) qui m’a convaincu d’intégrer le MVS (Management Vins & Spiritueux) de la Kedge Business School. Je l’ai donc fait en travaillant en alternance dans sa propriété. Là, et pendant neuf mois, j’ai appris le fonctionnement d’un château viticole, des vendanges tardives en octobre, à la mise en bouteille ; de la maîtrise de la vinification aux missions marketing et commerciales.

A cette même période, j’ai pris la décision de me former un palais et d’avoir une bonne culture en vin. Je suivais des cours de dégustation technique avec Bordeaux Sciences Agro et j’échangeais beaucoup avec des propriétaires viticoles.

Puis, un jour, ce même directeur (Château Coutet) m’a conseillé de partir faire mes armes à l’étranger. En effet, aujourd’hui, il est primordial de maîtriser plusieurs langues et d’échanger avec les étrangers à qui nous vendons le vin. Et c’est ainsi que je suis arrivé chez iDealwine.

Fais rêver nos lecteurs et parles-nous de ce que tu aimes dans ton travail chez iDealwine.

Je travaille donc à Hong-Kong pour développer les ventes en Asie. Le but ? Permettre aux amateurs d’avoir accès le plus facilement possible à toutes les références que l’on peut proposer sur le site. Et ce, en respectant les valeurs d’excellence d’iDealwine grâce à une livraison impeccable et extrêmement rapide aux clients qui réclament une grande proximité avec nous. Les hong-kongais sont très exigeants et à l’affut de nouveautés. Nous sommes donc ravis de les leur présenter lors de salons et de dégustations privées que nous organisons.

Cette expérience en Asie est unique : grâce à l’offre immense d’iDealwine, je peux toucher à toutes les régions et tous les pays viticoles. Je partage aussi mon expérience à des clients ouverts et curieux d’apprendre. Il est très intéressant de comprendre comment un asiatique (ou un autre étranger d’ailleurs) déguste.

Dis-nous, quel est le premier vin qui t’a marqué ?

Peut-être le champagne qui est la première boisson que j’ai bue… avant l’eau ! Autrement, j’ai vraiment découvert le vin à Bordeaux où j’ai pu apprécier ceux de Pessac-Léognan. En effet, le sol graveleux typique offre beaucoup aux raisins qui se dévoilent dans un registre ample et élégant. Le domaine de Chevalier, un des premiers que j’ai pu goûter, m’a beaucoup marqué. Il faut savoir que j’aime les vins de terroir, les vins faits par le sol, qui expriment plus que du fruit.

Et qu’elle est ta plus belle surprise en matière de vin ?

La Coulée de Serrant de Nicolas Joly. Avant de visiter son domaine, de comprendre l’histoire du vignoble et la spécialité du vigneron, j’avais une image des vins ligériens assez classique. Je ne soupçonnais pas que cette région pouvait être si variée. Là encore, moi qui aime les vins faits par le sol, j’apprécie le travail du viticulteur qui analyse l’emplacement et l’inclinaison des vignes ainsi que son calcul minutieux utile à la production de raisins de qualité.

Le Jura est aussi une région qui m’a surpris. Notamment grâce à la cuvée prestige Sous la Roche de Ganevat. J’apprécie les vins de caractère, très naturels et particulièrement travaillés de cette région.

Quelle est ta région préférée ?

En Champagne, la Côte des Blancs qui est le coin le plus propice pour produire de beaux et de bons chardonnays.

En Bourogne, et grâce au travail du domaine de Jean-Louis Trapet, j’ai un faible pour Gevrey-Chambertin. Contrairement à ce que je disais précédemment, j’estime le travail de la Bourgogne plus axé sur le fruit et la densité de la grappe. Ceci joue sur le style soyeux et souple des vins…. Une véritable découverte.

Quelles sont tes habitudes de consommation ?

Je dirais « régulières » car je suis invité à un ou deux dîner par semaine au sein duquel chaque convive apporte une bouteille. J’arrive donc avec une référence étonnante que je cache à l’aide d’une chaussette de dégustation (iDealwine bien sûr !). Les flacons servis sont de belle facture : étonnamment, les asiatiques ont une grande connaissance des vins français sans jamais y avoir mis les pieds.

Et puis, de mon côté, j’organise des dîners entre amis le week-end afin de travailler les accords mets-vins. J’aime rechercher un bel équilibre entre ces deux éléments.

Quel est ton vin rouge préféré ?

Récemment, j’ai goûté un haut-brion 1999 qui m’a impressionné par sa belle aptitude au vieillissement. Particulièrement persistant, il se dévoilait petit à petit dans un registre rond et délicat.

Quel est ton vin blanc préféré ?

La Coulée de Serrant de Nicolas Joly, j’imagine. Je l’ai goûté après avoir visité les vignes et compris comment elles sont exploitées. J’ai apprécié l’acidité délicate, le fruit, le côté floral, la persistance, le bel équilibre et la complexité du vin. C’est étonnant car d’habitude je perçois mieux les arômes que les sensations tactiles. Or, là, ce fut l’inverse.

Y a-t-il des bouteilles qui te font rêver ?

Je n’ai jamais goûté de flacons matures blancs vinifiés par des icônes. Je pense que j’aimerais goûter un vin du domaine Coche-Dury.

En rouge, je me tournerais soit vers Bordeaux avec un petrus d’une grande année, soit vers la Bourgogne avec un flacon d’Armand Rousseau.

Toi qui a visité de nombreux domaines, lequel t’a le plus marqué ?

Certainement le domaine de Courcel situé à Pommard. Tenu par des membres de ma famille, il m’a fasciné par ses trois siècles d’histoire et, surtout, par ses pinots noirs exceptionnels !

La sélection de Baudouin parmi les indispensables d’iDealwine

 

Bourgogne :

Pouilly-Vinzelles, La Soufrandière – Bret Brothers

Gevrey-Chambertin, Mes Cinq Terroirs Denis Mortet

Hautes-Côtes de Nuits La Poirelotte Laurent Roumier 2016

 

Bordeaux :

Château du Taillan Cru Bourgeois 2016

Clos Puy Arnaud 2016

Château Belle-Vue 2015

 

Beaujolais :

Morgon Marcel Lapierre (Domaine) 2017

Fleurie La Tonne Famille Dutraive 2017

Côte de Brouilly Les Grillés Pierre Cotton 2016

 

Jura :

Côtes du Jura Chardonnay sous voile Jean Macle 2014

Côtes du Jura Balanoz Domaine Berthet Bondet 2015

Arbois Grand Elevage Rijckaert (Domaine) 2016

 

Sud de la France :

IGP Pays d’Hérault Le Pigeonnier Terrasse d’Elise (Domaine de la) 2016

Coteaux du Languedoc Pic Saint-Loup Mas Bruguière La Grenadière 2014

Côtes du Roussillon Clos des Fées Hervé Bizeul 2014

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vendre ses vins avec iDealwine

Vendre ses vins aux enchères sur iDealwine : le témoignage d’un amateur

Aujourd'hui, nous avons décidé de donner la parole à l’un de nos clients, mais pas à un acheteur. Puisqu’iDealwine est une plateforme qui permet d’acquérir de beaux flacons, mais aussi ...

Le service des vins en été : quelques astuces « fraicheur »

Le service du vin en été est parfois un véritable casse-tête : les vins rouges sont souvent trop chauds, les blancs ou rosés trop froids quand on les sort du ...

Rendez-vous sur le lac de Côme du 9 au 12 novembre pour le 9e Davos du vin

Placée sur le signe des grandes évolutions écologiques en cours, la neuvième édition 2017 du Villa d’Este Wine Symposium se déroulera du 9 au 12 novembre prochains sur les rives ...