La RVF honore ses « hommes de l’année »

Comme chaque année, la RVF (La Revue du vin de France) a décerné le jeudi 8 janvier ses différents prix aux personnalités du monde du vin qui ont selon elle le plus marqué et servi notre passion commune au cours de l’année 2014.

fabhome1

Commençons tout de suite par le prix le plus important, le plus prestigieux, après le prix Nobel de la Paix et le Ballon d’Or (encore que…), j’ai nommé le prix de l’Homme de l’Année ! Il est, pour 2014 attribué à… … … …… … … Laurent Fabius !

Honoré devant près de 400 représentants du monde du vin, ce dernier a été récompensé pour son action en faveur du patrimoine viticole français, à contre-courant des politiques actuelles. D’après Denis Saverot, directeur de la rédaction de La Revue du vin de France, Laurent Fabius représente en effet le changement (léger) qui semble s’opérer à la tête de notre Etat. En effet, ça ne vous  a sûrement pas échappé, l’ANPAA et l’administration en général s’acharnent à assimiler le vin à une drogue néfaste contre laquelle il faut protéger les citoyens en danger. A mission sacrée, moyens importants : il est presque impossible pour les vignerons et entreprises liées au vin (comme iDealwine) de communiquer sur le vin en France. Le dernier projet, on l’écrivait il y a quelques semaines, vise même à bannir toute référence à la notion de plaisir sur les étiquettes. Le Chasse-Spleen s’en trouverait donc menacé. Taittinger n’a pas non plus pu sponsoriser la Coupe du Monde de la FIFA 2014 sur le territoire Français, celui-là même dont vient le vin !
En clair, là où l’Italie et l’Espagne défendent et promeuvent le vin au rang de « produit culturel », nous en faisons un produit néfaste, presque toléré par les fous de l’ANPAA. Depuis 25 ans, 4,5 milliards d’euros ont été dépensés pour financer l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie) et quelques autres associations du même acabit. Voilà qui fait cher la balle dans le pied…

Le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, lui, a publiquement pris position pour le vin français et sa promotion. Cet été, il a réuni des vignerons emblématiques à la Conférence des Ambassadeurs, s’est déplacé à Monbazillac pour y promouvoir l’accueil des touristes, et a même hissé OFFICIELLEMENT l’œnotourisme dans les cinq pôles d’excellence du tourisme en France, « notre pétrole de demain », selon Denis Saverot. Sa récompense parait donc entièrement méritée, et, nous l’espérons, aura valeur d’encouragement au moins autant que de remerciement.

Autre fait notable, la présence de Fundovino, entreprise dont nous vous parlions il y a quelques mois, qui a introduit le financement participatif dans le monde du vin. L’entreprise obtient le « prix de l’innovation ».

Côté terrain, la rédaction a récompensé Julien Sunier, du domaine des Noisetiers (Beaujolais), la « découverte de l’année », et Emmanuel Reynaud, du Château Rayas, « vigneron de l’année ». Notez également le prix de l’œnotourisme accordé au Château La Coste, en Provence, dont le chai a été dessiné par Jean Nouvel himself.

Retrouvez le palmarès complet :

Homme de l’année : Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international
Vigneron de l’année : Emmanuel Reynaud, Château Rayas
Négociant de l’année : Lionel Osmin
Découverte de l’année : Julien Sunier, Domaine des Noisetiers
Coopérative de l’année : La Cave de Tain, Drôme
Prix de l’oenotourisme : Château La Coste, Le-puy-Sainte-Réparade
Carte des vins de l’année : Traube Tonbach, Baiersbronn (Allemagne)
Les cavistes de l’année : Caves Plaisirs du vin
Hypermarché de l’année : E.Leclerc  Grand Pineuilh
Prix de l’innovation : Fundovino
Blog de l’année : No wine is innocent

Nous aussi, on fait nos palmarès : Qu’avez-vous le plus lu sur le Blog iDealwine en 2014 ? Le Hit-Parade !

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également sur le blog d’iDealwine :

L’autre « champagne » : l’exemple américain de Chandon

Champagne : les ventes repartent à la hausse grâce à l’export !

Etats Unis : des consommateurs de vin aux pratiques étonnantes

La campagne de Vin et Société pour clarifier la loi Evin

Le vin, « patrimoine de la France » selon le Sénat

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Cheval Blanc : plus qu’un grand cru, une marque de luxe

Le propriétaire du château Cheval Blanc à Saint-Émilion et n°1 mondial du luxe, Bernard Arnault, souhaite créer une marque de luxe au nom de son mythique vin rouge, en commençant ...

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

Tout le monde le sait, c’est évident : au cours d’un repas on commence toujours par servir les vins blancs et ...

Domaine Etienne Sauzet, la splendeur du terroir de Puligny-Montrachet

Le domaine Etienne Sauzet est aujourd’hui une référence absolue de Puligny-Montrachet, avec des vins d’une élégance et d'un raffinement indiscutables, mondialement réputés.