La RVF distingue le Président de la République et les personnalités du monde du vin

Chaque année, La Revue du vin de France désigne les figures qui ont marqué le monde du vin par leur talent, leur engagement, leur réussite. Et pour la dixième édition de ces grands prix, le Président  de la République Emmanuel Macron a été désigné en tant que personnalité de l’année. Décryptage du palmarès 2022.

Emmanuel Macron, personnalité de l’année de La Revue du vin de France

Pourquoi avoir choisi de distinguer Emmanuel Macron en tant que personnalité de l’année du monde du vin, à l’orée d’une année électorale ? La question était évidemment sur toutes les lèvres lors de la cérémonie de remise de ces prix que La Revue du vin de France organise depuis maintenant 10 ans, et qui se tenait dans les salons de la mairie du 5ème arrondissement. Certes, un Président (bientôt) en campagne a beaucoup à gagner en venant marquer son soutien envers un secteur économique d’importance majeure, ce que certains esprits grincheux n’ont pas manqué de souligner. Mais le calcul n’est pas simplement électoral, ni d’un côté, ni de l’autre. Car les dirigeants du magazine ont avant tout tenu à saluer un Président de la République « qui aime le vin, qui en boit, qui en est fier » ! En effet, non seulement Emmanuel Macron affirme savourer quotidiennement le produit de nos vignobles, mais il a fait preuve, durant son mandat, d’un engagement qui ne s’est jamais démenti envers la filière. Deux faits majeurs méritent d’être soulignés : le Président s’est d’une part opposé à un durcissement de la loi Evin, et particulièrement au lancement d’une campagne de promotion du bien triste « Dry January ». Le respect de principes de modération tout au long de l’année n’est-il en effet pas préférable à un mois de janvier tristement punitif, destiné à éponger les excès antérieurs ? D’autre part, en 2019 Emmanuel Macron a marqué son opposition immédiate aux sanctions imposées par l’administration Trump, en représailles d’un conflit aérononautique qui ne concernait aucunement les acteurs de la filière viticole (lire pour mémoire nos informations concernant le conflit Airbus-Boeing). L’imposition de taxes à l’importation pour les vins français a été activement combattue par son gouvernement, le Ministre de l’Economie Bruno Lemaire endossant énergiquement le rôle de défenseur des intérêts français dans ce dossier, jusqu’à la suspension de ces fameuses taxes, décidée sous l’administration de Joe Biden.  

Taxes Trump, Dry January : les combats d’Emmanuel Macron pour soutenir la filière vin

Mais attention : Denis Saverot a tenu à préciser dans son discours que La Revue du vin de France ne donne aucune consigne de vote ! Le Directeur de la rédaction ne boudait pourtant pas son plaisir la semaine dernière, en saluant l’engagement d’Emmanuel Macron envers le monde du vin. Car édito après édito, de Directeur de la rédaction de la RVF mène depuis de longues années un combat acharné pour que soit reconnue la filière-vin en tant que secteur économique majeur, créateur d’emplois et largement contributeur à la balance commerciale extérieure. Produit culturel loué dans le monde entier, le vin devrait, de même qu’en Espagne ou en Italie, constituer un motif de fierté jusqu’au plus niveau de l’Hexagone et, pourtant, il fait l’objet dans notre pays de campagnes de prévention toujours plus restrictives, plus punitives au fil des ans. Emmanuel Macron est ainsi venu mettre fin à une succession de Président plus ou moins amateurs de vin – et plutôt moins que plus pour les plus récents -, en tout cas peu engagés dans la défense de la filière. Notons que le Président a tenu à saluer personnellement chacun des lauréats des prix 2022, prenant le temps d’un échange nourri avec les producteurs présents lors de la soirée.

Hermitage – Jean-Louis Chave, vigneron de l’année

Jean-Louis Chave, star de l’Hermitage, dans ses vignes de Saint-Joseph, en cours de réhabilitation

Figure emblématique de la l’excellence viticole française et bénéficiant d’une aura planétaire, Jean-Louis Chave est pourtant une personnalité humble et passionnée. Digne successeur d’une longue lignée de vignerons, Jean-Louis Chave représente la 16ème génération aux commandes d’un domaine célébré dans le monde entier pour la qualité de ses hermitages, tant en rouges qu’en blanc. Sans oublier la fameuse cuvée Cathelin, produite uniquement dans les meilleures années, et désormais jalousement conservée dans les caves du domaine pour les préserver de la spéculation. Mais Jean-Louis Chave ne se contente pas de valoriser le patrimoine hérité de ses ancêtres. Il s’est attelé, ces dernières années, à remettre à l’honneur d’autres collines, celles de Saint-Joseph, redonnant vie à un vignoble abandonné après la guerre. Les crises économiques, la tentation de la facilité aussi – il suffit d’accompagner Jean-Louis Chave dans son véhicule tout terrain sur les pentes vertigineuses de l’appellation pour comprendre l’étendue du défi – ont eu raison d’un terroir que le vigneron contribue à ressusciter avec le même talent et le même soin que ceux qu’il dédie à la production de ses vins d’hermitage. Toute l’équipe d’iDealwine tient à lui adresser nos très sincères félicitations pour cette reconnaissance amplement méritée.

Leclerc Briant, marque de Champagne de l’année

Frédéric Zeimett, Directeur Général de la Maison Leclerc Briant, avec la cuvée Ulyss

Cette maison fondée à Cumières à la fin du XIXème siècle a été rachetée en 2012 par un couple d’Américains, Mark Dupré et Denise Nunnely. Ces deux passionnés d’art de vivre à la française ont placé à la tête un tandem aussi talentueux que passionné : Frédéric Zeimett anime désormais cette maison en tant que directeur général, tandis que Hervé Jestin, surnommé « Dieu » par ses équipes, en est l’œnologue inspiré et inspirant, pétri de convictions biodynamistes. C’est à lui, par exemple, que nous devons l’aventure « Abyss ». Une cargaison de champagne a ainsi été immergée à 60 mètres de profondeur durant 15 mois au large de Ouessant, afin de laisser vieillir les flacons en les berçant des mouvements et de l’énergie de l’océan. C’est lui également qui a convaincu ses propriétaires d’élever une part de la production dans une cuve en inox dont l’intérieur a été recouvert d’or… Baptisé Goldorak, ce contenant vise à apporter au vin l’énergie lumineuse de ce matériau noble. C’est ainsi l’innovation, au cœur de la philosophie de la maison Leclerc Briant, qui a été récompensée par La Revue du vin de France. Bravo à toute l’équipe !

Les autres lauréats des grands prix RVF de l’année 2022 étaient les suivants :

  • Carte des vins de l’année : Chablis Wine Not, à Chablis
  • Groupement des vignerons de l’année : Cave de Roquebrun, en Languedoc
  • Le meilleur accueil dans le vignoble : Château de Rayne Vigneau, à Bommes (Sauternes)
  • Caviste de l’année : La Feuille de vigne, à Honfleur et au Havre
  • L’hypermarché de l’année : E. Leclerc, à Saint-Médard en Jalles
  • L’innovation environnementale : Michael Paetzold, à Bordeaux
  • Le coup de cœur du jury : Librairie Athenaeum, à Beaune
  • Le spiritueux de l’année : Domaine des Hautes Glaces, dans l’Isère
  • L’œuvre culturelle : les livres de Georges Truc
  • La découverte de l’année : Domaine du Bouchot, en Centre-Loire (Pouilly-Fumé)

Bravo aux équipes du Groupe Marie-Claire et de La Revue du vin de France pour l’organisation de ces grands prix qui mettent en valeur le travail de l’ensemble des acteurs du monde viticole.

Rendez-vous sur iDealwine pour lever votre verre aux grandes figures du vin distinguées dans cette édition !

  • Voir les commentaires (4)

  • Hani

    Vous vouliez dire sous la photo de Frédéric Zeimett, la cuvée Abyss plutôt qu’Ulyss? Quoiqu’Ulyss est un joli nom pour une cuvée de champagne. Vous pourriez d’ailleurs le proposer à Frédéric Zeimett 😉

    • iDealwine

      Merci beaucoup pour votre commentaire ! Nous corrigeons…
      Bien à vous,
      La rédaction

  • Alexis

    L’oenologue de la maison Leclerc Briant est Herve Jestin et non Yann.

    • iDealwine

      Merci beaucoup ! Effectivement il s’agit de son frère, nous corrigeons …
      Cordialement,
      La rédaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Lafite Rothschild, Musigny, Cornas et les vins du Jura à l’honneur lors des enchères du 11 janvier

Sur la plateforme d’iDealwine, à peine la trêve de Noël achevée, les enchères ont repris de plus belles. Lors de la vente du 11 janvier près de 2000 lots ont ...

Un panorama des clubs de dégustation des grandes écoles (2)

Cette semaine nous poursuivons notre revue des associations de dégustation des grandes écoles et universités françaises. En attendant les prochains ...

Belles encheres iDealwine Anjou Saumur Clos Rougeard Collier Bernaudeau Angeli Jardins Esmeraldins

Belles enchères en Anjou et à Saumur : Jardins Esméraldins, Clos Rougeard, Collier, Bernaudeau, Angeli, ….

Le chenin a décidément le vent en poupe ! Les enchères de février 2020 confirment son succès. Analyse.