La publicité pour le vin sur Internet n’est plus hors la loi

A l’issue d’une séance particulièrement animée, les députés ont adopté lundi soir un amendement à l’article 24 de la loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoire » autorisant la publicité sur Internet, à l’exception des sites principalement destinés à la jeunesse, en excluant les formats intrusifs du type « pop-ups ».

Porté et défendu par le député Jacques Domergue l’amendement permet
tout à la fois, selon son auteur, de « poursuivre les objectifs en
matière de santé, permet le développement économique d’une filière qui
aujourd’hui ne peut s’exprimer sur Internet, et par les formats
autorisés, constitue une protection pour ceux qui sont les plus
sensibles. »

Préalablement au vote, la ministre Roselyne Bachelot a rappelé que
Claude Evin lui-même, auteur de la loi votée en 1991, s’était récemment
prononcé en faveur de l’intégration d’Internet en tant que support
autorisé, dénonçant un « statut quo non viable » pour les acteurs de la
filière. Elle a souligné que cette ouverture à Internet s’opère de
manière « contrôlée, encadrée, encadrée pour protéger ».
Soulagement pour l’ensemble des professionnels du vin

Cette issue soulage l’ensemble de la profession, mettant fin à ce qui a
été dénoncé sur les bancs de l’Assemblée comme « un processus
d’exclusion médiatique nourri par un vide juridique ». Une situation
qui permettra aux professionnels de lutter à armes égales avec leurs
concurrents internationaux qui, ainsi que le rappelait la ministre
Roselyne Bachelot le matin même sur France 2, « ne se gênent pas pour
faire de la publicité sur Internet ». La ministre a par ailleurs
annoncé la mise en place d’un comité de suivi permettant de contrôler
la mise en place de la loi et, le cas échéant, de recadrer les
dispositions mises en œuvre. Autre point voté ce soir : l’interdiction
de toute vente d’alcool aux mineurs.

Lisez nos précédents articles sur le sujet :

Le vin en débat à l’assemblée : oui aux dégustations, non aux open-bars (06/03/2009)

Débat parlementaire : le lobby du vin fait entendre sa voix (05/03/2009)
Alcool et cancer : le rapport qui dérange (24/02/2009)
Le vin sur Internet en danger de mort ? (17/02/2009)
La modernisation de la Loi Evin (31/10/2008)

A lire également, le communiqué
publié par l’Association Vin et Web dont iDealwine est l’un des membres
fondateurs.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

« Opalie », le nouveau vin blanc sec produit par le Château Coutet, à Barsac

Après les fameux « Y » de Yquem, « S » de Suduiraut et « G » de Guiraud, la cuvée Opalie de Château Coutet s’inscrit dans la lignée des ...

A suivre à la loupe : ces appellations qui montent

Il y a dans le vignoble français bon nombre d’appellations emblématiques aux noms qui font rêver, mais malheureusement de plus en plus inaccessibles financièrement… Heureusement, à côté de ces icônes, ...

May de Lencquesaing reçoit le prestigieux Lifetime Achievement Award de l’IWC

Honorant une carrière de près de 40 ans, May de Lencquesaing, « Grande Dame » de Glenelly Estate à Stellenbosh, actionnaire d’iDealwine et ex-propriétaire de Pichon Longueville Comtesse de Lalande, ...