La grêle cause de gros dégâts dans le bordelais : épisode 2 !

orageLes premiers dégâts étaient arrivés fin juillet dans le vignoble girondin, détruisant certaines vignes ou même le clocher de l’église de Pauillac ! Cette fois-ci c’est le secteur de l’Entre-deux-Mers et une partie des Côtes de Castillon qui ont été terriblement éprouvés.

Le deuxième orage qui s’est abattu sur le bordelais le 2 août est d’une ampleur inédite par l’étendue et la gravité des dégâts causés au vignoble. Selon les évaluations, ce serait plus de 12 000 hectares qui seraient touchés dont 6 000 détruits à 80%, du jamais vu dans cette partie de la France.

A contrario, certaines exploitations se situant à quelques kilomètres de la zone la plus détruite, s’en sont sorties indemnes ! Selon une première estimation, le sinistre représenterait une perte de chiffre d’affaires comprise entre 100 et 150 millions d’euros pour la filière bordelaise.

« C’est le quatrième orage en dix ans sur ce couloir mais là, le préjudice est incomparable. Les gens n’ont pas souvenance de dégâts d’une telle ampleur », insiste Philippe Abadie, responsable du service développement de la chambre d’agriculture départementale.

Cette situation est d’autant plus grave que les exploitations concernées dans cette partie du Bordelais, où les vins se vendent souvent à un prix “plancher”, viennent de traverser plusieurs années de crise et commençaient à peine à s’en sortir. Pour certaines, cette grêle risque d’être le coup de grâce.

De plus, les conditions de ce printemps morose ont engendré plusieurs maladies de la vigne (coulure, millerandage) entrainant une future récolte à faibles rendements: « Autour de 35 hl/ha pour le merlot, contre 55 hl/ha habituellement », précise Philippe Abadie. Du moins pour celles qui auront des raisins à vendanger…

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur les travaux de la vigne

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également sur le Blog d’iDealwine :

Les étés très chauds donnent de bons millésimes. Vrai ou faux ?

Un orage aux conséquences catastrophiques pour la Côte de Beaune

Oenotourisme : les animations estivales du mois d’août

Chablis : que faire contre les menaces de gel et de grêle ?

Plusieurs vignobles touchés par de graves accidents climatiques

Orages sur le vignoble de Bordeaux, désespoir

Millésime 2013 : où en est le vignoble au début de l’été ?

 

 

 

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

catastrophe naturelle dans les vignes

Ravages de la grêle en Côte de Beaune : quelle incidence sur le prix des vins ?

La grêle a frappé pour la troisième année consécutive le vignoble de la Côte de Beaune le 28 juin dernier. Les appellations Volnay et Pommard ont été particulièrement endommagées. Avec ...

Votre appréciation du site iDealwine avec Avis Vérifiés

iDealwine vous donne la parole avec la solution Avis Vérifiés, récemment installée sur le site. Nous attendons avec impatience vos commentaires et ...

Clos de Tart et Clos des Lambrays : deux mythes voisins mais pourtant uniques

Deux clos bourguignons mythiques, voisins et propriétés de deux immenses fortunes de France à retrouver sur iDealwine.