La famille Perrin, une illustre lignée de vinificateurs

Joyaux de précision et d’anthologie, les cuvées portant la signature Perrin sont réputées dans le monde entier.

Le berceau de la famille se situe à Courthézon depuis le 16ème siècle, et son histoire croisa à maintes reprises le destin de l’Histoire nationale.

Ainsi,en 1687, Pierre de Beaucastel obtint de Louis XIV, en reconnaissance de sa conversion au catholicisme, la charge de « Capitaine de la Ville de Courthézon ».

Au moment de la crise du phylloxéra, Élie Dussaud, alors maître de Beaucastel, participa à la construction du canal de Suez avec Ferdinand de Lesseps. Plus près de nous, en 1909, Pierre Tramier reprit le domaine puis le transmit à son gendre, Pierre Perrin, qui donna tout son essor au domaine. Jacques Perrin continua son œuvre jusqu’en 1978.

Aujourd’hui, le flambeau est entre les mains de Jean-Pierre et François, les fils de Jacques Perrin, et de leurs enfants respectifs, Marc, Pierre, Thomas et Matthieu, qui représentent la cinquième génération.

La philosophie de la famille Perrin est simple : « Pour faire un vin d’expression, il faut que le raisin ait du goût ». Pour mener à bien cette gageure, les engrais chimiques sont proscrits et remplacés par un compost « maison », les traitements réduits au minimum. Le Château de Beaucastel fut le premier vignoble de la Vallée du Rhône certifié en agriculture biologique depuis 1964.

Du côté des vinifications, la vendange, exclusivement ramassée à la main, est soigneusement triée à son arrivée à la cave. Après un égrappage total, ils sont vinifiés en cuve traditionnelle et vieillis en foudres de chêne. Tous les cépages sont encuvés séparément, afin de respecter le caractère, les arômes, et l’originalité de chacun.

Un développement réussi en Vallée du Rhône Sud.

Les vignes du Château de Beaucastel, berceau historique de la famille Perrin, couvrent 70 hectares (dont 60 sont exploités), recouverts de cailloux roulés, sur lesquels sont cultivés chacun des 13 cépages autorisés. Les vignes ont en moyenne 50 ans et les rendements ne sont jamais supérieurs à 30 hectolitres par hectares, et souvent beaucoup moins.
Depuis 15 ans, les Perrin se sont parallèlement développés avec succès en acquérant en propre des vignes dans d’autres appellations de la Vallée du Rhône Sud. Tous les vignobles exploités (environ 130 hectares) sont vinifiés à la cave Perrin & Fils située près de Vinsobres. Ainsi, au nord, le vignoble de Vinsobres couvre 35 hectares d’un seul tenant en terrasses et coteaux, à une altitude moyenne de 300 mètres. Sur Gigondas, la famille possède un vignoble de Beaucastel.

A noter, on trouve à la vente plusieurs cuvées issues du Château de Beaucastel

Voir tous les vins de Château de Beaucastel en vente actuellement
Voir tous les vins de Châteauneuf du Pape en vente actuellement
Voir tous les vins de Vallée du Rhône en vente actuellement

  • Voir les commentaires (1)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

VINEXPO : Château Margaux dévoile les nouveaux chais de Norman Foster

En préambule de Vinexpo, Château Margaux, qui célèbre son 200e millésime, inaugurait il y a quelques jours les nouvelles installations ...

FOCUS : Saumur-Champigny, une appellation en plein renouveau

Dans une région où la douceur de vivre a de longue date inspiré les grands poètes français, les caves de ...

Zoom sur le Clos du Caillou : ancien et moderne à la fois !

Ce très ancien domaine, qui a longtemps été réputé pour l’excellence de ses côtes-du-rhône, s’est étendu ensuite sur l’appellation Châteauneuf-du-Pape où il produit des vins (certifiés bio) de facture plutôt ...