La Chine passe au 1er rang des pays consommateurs de vin rouge au monde

Waiter serving Chinese couple wine in fancy restaurantLa fin de l’année 2013 marque un tournant dans l’histoire vinicole de la Chine. Le pays devient  le 1er consommateur de vin rouge au monde et dépasse la France, selon une étude Vinexpo et IWSR.

Cette année la Chine a consommé 155 millions de caisses de vin rouge soit 1,865 milliards de bouteilles en comprenant Hong Kong. Pendant ce temps la France consommait  150 millions de caisses. C’est la première fois que la Chine devance l’Hexagone. Si l’on considère la consommation de vin dans son ensemble, incluant les vins blancs et les vins effervescents, la Chine se place en 5e position.

La Chine montre un intérêt grandissant pour le vin rouge et sa consommation y a été multipliée par 2,75 (+175%) entre 2007 et 2013, une évolution qui la place désormais en tête des pays consommateurs. Cette tendance est motivée par l’image que véhicule le vin et l’attrait symbolique de la couleur rouge, associés aux messages sanitaires qui mettent en avant les vertus du vin rouge comparées aux risques d’une consommation excessive d’alcool de riz (blanc). Si, ramené par habitant, le chiffre reste faible (1,38 litres par tête en Chine, près de 50 litres en France), les prévisions de croissance de la consommation demeurent bien orientées : l’étude de Vinexpo indique que celle-ci pourrait augmenter de 33.8% en Chine entre 2014 et 2017 pour atteindre 230 millions de caisses. Une évolution déterminante quand on sait que la consommation de vin tend à diminuer en Europe (-5,8% en Italie, -18% en France entre 2007 et2013) et qu’il s’avère crucial de trouver de nouveaux débouchés à l’export.

Néanmoins l’intérêt croissant des Chinois pour le vin se traduit aussi dans les vignobles. La Chine accroit sa production de vin en développant de manière dynamique des régions viticoles. 80% des vins consommés sur place sont élaborés en Chine. Le pays occupe maintenant la 5ème place des pays producteurs et ambitionne de devenir le premier vignoble au monde à horizon de 5 ans.

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

A lire également :

La Chine, bientôt un géant du vin ?

Parution : Le vin, le rouge, et la Chine. Tchin-Chine !

Et si la Chine boycottait les vins européens ?

L’investissement chinois reste minime dans le Bordelais

 

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Vinonimo

    Les chinois passent devant car ils sont plus nombreux, mais si nous prenons en compte le nombre de bouteille par habitant ils restent loin derrière nous 😉

  • URION

    Etonnant is not it ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Bandol : le domaine Tempier se démarque dans les enchères de vin

Depuis quelques années, une poignée de régions viticoles considérées comme "secondaires" - plus pointues et moins grand public que le trio Bordeaux-Bourgogne-Rhône...

Domaine Combier : une référence incontournable à Crozes-Hermitage

Pionnier du bio à Crozes-Hermitage, le domaine Combier est aujourd’hui au sommet de son appellation en compagnie d’Alain Graillot. Clos des Grives est depuis longtemps une des cuvées majeures du ...

LVMH investit dans des vignes en Chine

La branche vins et spiritueux du groupe LVMH vient d’investir dans un vignoble de haute altitude dans les montagnes chinoises. L’objectif est de produire d’ici 4 à 5 ans un ...