La Chine et Hong-Kong : toujours médailles d’or à l’export pour les vins de Bordeaux

Le CIVB a publié ses chiffres pour la période de juin 2010 à juin 2011. Les résultats concernant l’exportation des vins de Bordeaux viennent confirmer la position dominante de la Chine.

En un an, les exportations de grands crus bordelais ont augmenté de 23 % en volume et de 34% en valeur. Elles atteignent un montant de 1,75 milliards d’euros.

Le marché asiatique s’inscrit dans la durée et continue de se distinguer en affichant la meilleure croissance, tant en volume qu’en valeur : la Chine et Hong-Kong enregistrent les progressions les plus significatives, à savoir une hausse de 52% en volume et de 60 % en valeur.

Information importante : « les deux-tiers des gains ont été acquis sur des vins expédiés à moins de 4,50 euros la bouteille », déclare Georges Haushalter, président de l’interprofession bordelaise.

Information révélatrice d’un engouement pour les vins qui s’inscrivent dans des tranches de prix attractives. Le haut de gamme n’est ainsi pas le seul concerné par les exportations.

La Chine détrône l’Allemagne au sommet de la hiérarchie mondiale des destinations de vins en volume avec 314 000 hl importés contre 227 000 pour l’Allemagne et 231 000 pour la Belgique.

Hong-Kong conserve sa place de numéro 1 des exportations en valeur avec 326 millions d’euros d’achats contre 274 millions pour le Royaume-Uni et 231 millions pour la Chine.

Notons que les exportations vers l’Europe se sont accrues de 9% en valeur et 10% en volume. Le Royaume-Uni présente les plus fortes hausses en volume (+10%) et en valeur (+27%). La Belgique se classe en deuxième position de ce classement avec une hausse de 2 % en volume, en revanche la valeur de ces achats a diminué de 6%.

Enfin, les exportations pour les Etats-Unis ont augmenté de 22% en volume (140 000 hl) et de 7% en valeur (113 millions d’euros).

« Les ventes ont plus augmenté pendant les six derniers mois que durant toute l’année précédente. Il est évident que la crise économique [de 2008-2009 NDLR] a eu, et continue d’avoir, un profond impact sur nos marchés.» note Georges Haushalter.

A lire également :

Le marché mondial du vin se redresse après une année 2009 difficile

Ventes de vins et spiritueux à l’export : l’embellie

La Chine et Hong-Kong, destination n°1 des vins de Bordeaux

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • stefleb

    Les pronostiques sont toujours aisés lorsque les évènements sont passés….
    Comme à la bourse, peut être allons nous assister bientôt à ce genre de commentaires :
    « si le marché monte alors ça va monter, mais par contre si le marché descend, ça va baisser ».
    Et oui, des consultants sont payés chers pour ça…
    La FNAIM fait de même avec l’immobilier…

  • Olivier C

    Hong Kong et la Chine sont deux marches totalement differents. Tandis que HK achete du vin (en valeur et en qualite), la Chine achete du packaging et du prix tirant les volumes vers le haut et les prix vers le bas. Les acheteurs chinois cherchent du Pauillac a 2 euros… la bouteille. Dans l’ensemble les chinois sont encore debutants en vin, le marche est tout neuf encore. Le meilleur est encore a venir pour les vins francais d’un bon rapport qualite prix.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le « Jugement de Paris » : le jour où les vins californiens firent de l’ombre aux grands crus français

Le 24 mai 1976 avait lieu une dégustation à l’aveugle qui, bien que peu relayée à l’époque, contribua à changer la donne sur le marché mondial du vin. Retour sur ...

VINEXPO : Château Margaux dévoile les nouveaux chais de Norman Foster

En préambule de Vinexpo, Château Margaux, qui célèbre son 200e millésime, inaugurait il y a quelques jours les nouvelles installations ...

Plusieurs vignobles touchés par de graves accidents climatiques

Comme toute production agricole, la vigne est soumise aux aléas climatiques, en bien, comme en mal. Et récemment la nature a été cruelle pour plusieurs régions viticoles françaises où la ...