La Chine, bientôt un géant du vin ?

Chinese flagCes temps-ci La Chine s’impose sur le marché du vin. Une tendance s’affirme pour  la consommation mais aussi pour la production de vin : d’ici cinq ans le vignoble chinois pourrait devenir le premier au monde en superficie.

 

Un entretien de La Revue du vin de France avec Boris Petric, docteur en anthropologie, relate que la Chine parviendrait à doubler son vignoble d’ici cinq ans. Elle deviendrait ainsi le premier vignoble au monde en superficie et en volume, dépassant tes traditionnelles puissances vitivinicoles.

La consommation chinoise de vin a doublé en cinq ans entre 2005 et 2010. Cette augmentation devrait se poursuivre sur cette lancée (+ 20% par an jusqu’en 2014.

En parallèle, les vignobles chinois se multiplient, un phénomène encouragé par le fait que les surfaces disponibles à la plantation sont gigantesques. Par conséquent la production de vin « made in China »s’accroit considérablement.

La création de vignobles repose aussi sur une stratégie de développement de certaines régions enclavées qui profitent de ce boom. Certaines wineries sortent du lot et produisent du vin de grande qualité.  De plus, les investissements français et étrangers en Chine commencent à porter leurs fruits et participent à cet engouement.

En dehors de la Chine, les Chinois acquièrent également de plus en plus de vignobles, notamment en France dans le Bordelais et en Bourgogne. Ce sont de grands groupes nationaux, mais aussi des milliardaires qui investissent ainsi en France et dans le monde entier.

 

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

A lire également :

Parution : Le vin, le rouge, et la Chine. Tchin-Chine !

Et si la Chine boycottait les vins européens ?

L’investissement chinois reste minime dans le Bordelais

Explosion des ventes de Cognac en 2012 : merci la Chine !

Un architecte chinois acquiert le Château La Fleur Jonquet

Château Loudenne : un achat chinois supplémentaire à Bordeaux

Le Château Bellefont-Belcier vendu à un Chinois : une première pour un grand cru classé de Saint-Emilion

Le géant chinois de l’agroalimentaire SSCW rachète le négociant DIVA Bordeaux

Rachat du Château Barateau à Bordeaux : tchin-Chine !

Grande première : un Chinois achète des vignes en Bourgogne !

Bordeaux : des investisseurs chinois rachètent quatre domaines viticoles

L’actrice chinoise Zhao Wei investit à Saint-Emilion

Un nouveau château bordelais passe sous pavillon chinois

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Vente à prix fixe : Clos Puy Arnaud, quand la biodynamie s’invite à Bordeaux

La biodynamie se développe en France mais reste rare à Bordeaux. La conversion de Pontet-Canet a frappé les observateurs mais d’autres domaines sont engagés dans cette pratique depuis plus longtemps ...

Histoire du vin : la vigne en Gaule jusqu’à Domitien (Ier siècle)

Suite de notre saga ! Allez, on pousse jusqu'à Domitien, empereur romain qui régna de 81 à 96 ap. J.C. C'est lui qui réforma l'administration romaine, embellit Rome de plusieurs ...

Clos de la Coulée de Serrant | Notre 1ère E-Dégustation !

Le 8 juillet dernier, nous recevions en visio-conférence le Clos de la Coulée de Serrant. Retour sur ce bel échange.