La Bourgogne continue à porter la croissance des indices WineDex® iDealwine

Affichant une progression de 11,04% au cours des douze derniers mois, les grands crus de Bourgogne constituent le moteur principal de la croissance des indices vins d’iDealwine. Analyse.

Les indices WineDex® d’iDealwine affichent, depuis le début de l’année 2017, une progression de 7,70%. Une performance qui doit beaucoup à l’appréciation des cours que l’on enregistre sur les vins de Bourgogne. L’indice WineDex spécifique à cette région inscrit en effet une hausse de 9,42% depuis le 1er janvier, et même de 11,04% sur les douze derniers mois. Pas étonnant lorsque l’on constate, vente après vente, une série de records sur les grands pinots noirs et chardonnays de la région. Les vins du domaine Leroy ont franchi de nouveaux seuils à la hausse lors de la vente du 27 septembre, et dans la vente du 13 septembre c’était le grand cru La Tâche qui se distinguait tout particulièrement, avec des progressions de cours pouvant aller jusqu’à 44% pour le millésime 1989 (2189€). Pas vraiment en reste, le chambertin 2009 du domaine Rousseau affichait dans la même vente une hausse de 28% (1459€).

Les vins de la vallée du Rhône voient leurs cours se stabiliser ces derniers mois (+6,53% depuis le début de l’année) mais la progression sur 12 mois demeure significative (+9,84%). D’ailleurs, certaines étiquettes phare de la région enregistrent de beaux résultats, qu’il s’agisse de l’hermitage La Chapelle 1990 de Jaboulet, vendu 547€ le 13 septembre (+28%) ou château-rayas 2001 à Châteauneuf, adjugé 397€ (+32%). On note cependant que les côte-rôtie de Guigal (LA-LA-LA) marque le pas, même dans les grands millésimes comme 2005 leur prix est demeuré étal lors de la vente du 27 septembre : la Landonne et la Turque 2005 ont respectivement atteint 435€ et 396€.

Les grands crus bordelais, demeurés stables en septembre, affichent une progression qui se limite à 3,73% depuis le début de l’exercice. Une confirmation du fait que les amateurs recherchent en priorité des millésimes plus matures que ceux figurant dans l’indice WineDex® (actuellement 2003 à 2012). La valorisation d’un grand cru de Bordeaux doit désormais se mesurer sur un horizon de plus long terme, de dix à quinze ans au minimum. Pas complètement incohérent pour les grands vins de garde que sont les crus classés…

Voir les derniers rapports d’enchères

En savoir plus sur la revente de vos vins via iDealwine

Demander une estimation de votre cave

Rechercher le prix d’un vin

En savoir plus sur les indices vins WineDex® d’iDealwine

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les indices WineDex® d’iDealwine surperforment le CAC 40 à la fin de l’été

Palmarès : le top 50 lots et vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2017)

PALMARES : le TOP 20 des vins de Bordeaux dans les ventes aux enchères

PALMARES : le TOP 20 des vins de Bourgogne dans les ventes aux enchères

 

  • Voir les commentaires (2)

  • Marc

    Mesdames et messieurs les investisseurs financiers et spéculateurs patentés vous êtes priés de retourner à la bourse (regardez la courbe, c’est bien plus rentable..!) plutôt que d’inflationner nos déjà chères bouteilles de Bourgogne…! 😀

    • iDealwine

      Merci de votre message,
      Pas faux si l’on regarde les évolutions depuis le début de l’année ou sur les douze derniers mois ! En revanche sur le moyen voire le long terme le vin est largement gagnant… Mais nous vous rejoignons dans l’idée que les amoureux de Bourgogne voudraient bien pouvoir continuer à acheter les grands crus de la région…
      Bien cordialement,
      La rédaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

VP 229

Grandes maisons et petits producteurs : la Champagne à son sommet !

En Champagne, si vous ne faites confiance qu’aux grandes marques, Bollinger, Ruinart et Ayala vous tendent les bras. Vous préférez les champagnes artisanaux de vignerons ? Tarlant et Charlot sont ...

La génération Y et le vin : où en sommes-nous ?

Vin et Société, l’association qui regroupe les 500 000 acteurs de la vigne et du vin, présentait il y a quelques jours les résultats du laboratoire d’idées lancé en partenariat avec ...

Notes millésime 2015

Note du millésime 2015 : une année d’anthologie dans les vignobles du Sud

Suite de notre saga sur le millésime 2015, mettons le cap sur les vignobles du sud de l’hexagone. De grandes réussites à la clé, notamment pour les grands crus de ...