La Bourgogne blanchit de plus en plus !

Montrachet BlancSi l’on vous parle de vins de Bourgogne, il y a de fortes chances pour que vous pensiez immédiatement aux vins rouges. Pourtant, la production de vin blanc s’élève aujourd’hui à 62% de la production totale, un pourcentage nettement plus élevé qu’il y a 25 ans.

Pinot noir et chardonnay règnent en maîtres sur la Bourgogne où les appellations prestigieuses se bousculent, tant en rouge qu’en blanc.

Pourtant, la Bourgogne est souvent essentiellement identifiée comme une région productrice de vins rouges en raison de ses appellations mythiques, telles que Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée, Volnay, Pommard… Une vision qui n’était sans doute pas si erronée il y a quelques dizaines d’années puisqu’en 1985, la part des blancs et des rouges y était à peu près similaire.

Mais c’était sans compter sur certains facteurs économiques, des tendances de marché en nette évolution et des modifications de la carte des vignobles bourguignons. Ce dernier facteur est peut-être l’un des plus significatifs comme le démontre l’extension du vignoble de Chablis, planté à 100% de chardonnay, qui a permis de tripler la production de vin blanc sur le vignoble, passant de 110 000 hectolitres en 1986 à 350 000 hectolitres aujourd’hui. Il en va de même du côté de Mâcon où la production de vin blanc est passée de 210 000 à 250 000 hectolitres sur la même période.

Mais cette augmentation et ces extensions s’expliquent peut-être encore plus profondément par les tendances de marché puisque les consommateurs deviennent globalement plus friands des vins blancs de Bourgogne que des vins rouges.

Une tendance qui n’est pas là pour déplaire aux vignerons puisque les rendements du chardonnay sont nettement plus élevés que ceux du pinot noir pour un niveau de qualité similaire…

Si les tendances de marché influencent les plantations, on pourrait imaginer une évolution inverse avec l’émergence du marché asiatique, de plus en plus intéressé par les vins de Bourgogne, certes, mais surtout par les vins rouges ! Mais il faut rester prudent, la démocratisation de la culture du vin s’accompagne généralement d’un goût croissant pour les blancs… L’Asie ne devrait pas échapper à cette évolution.

 

Source : Le Journal du Vin

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Indices iDealwine : stables en novembre, +18,95% depuis début 2012

La part des acheteurs étrangers dans les ventes on-line s’accroit

Vins de Bourgogne : la tentation de la Chine…

Consulter les ventes de vins de Bourgogne

En savoir plus sur les vins de Bourgogne

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

master21

Grand Tasting 2013 : inscrivez-vous vite aux Master Class !

Décembre approche… Noël, le Réveillon, mais avant tout ça le Grand Tasting ! Eh oui, les 6 et 7 décembre aura lieu la grand messe des amateurs de vins : ...

Les exportations de vin argentin enregistrent une belle croissance

Les ventes de vin argentin en bouteille à l’étranger ont progressé de 10% en valeur et de 2% en volume. Quant aux exportations françaises, elles accusent une baisse de 19%.

Le Rouge et le Blanc : un numéro de printemps résolument cosmopolite

Le dernier numéro de la Revue Le Rouge et le Blanc est plus ouvert sur le monde que d’ordinaire : la France n’est pas oubliée, bien sûr, mais les auteurs ...