La Bourgogne blanchit de plus en plus !

Montrachet BlancSi l’on vous parle de vins de Bourgogne, il y a de fortes chances pour que vous pensiez immédiatement aux vins rouges. Pourtant, la production de vin blanc s’élève aujourd’hui à 62% de la production totale, un pourcentage nettement plus élevé qu’il y a 25 ans.

Pinot noir et chardonnay règnent en maîtres sur la Bourgogne où les appellations prestigieuses se bousculent, tant en rouge qu’en blanc.

Pourtant, la Bourgogne est souvent essentiellement identifiée comme une région productrice de vins rouges en raison de ses appellations mythiques, telles que Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée, Volnay, Pommard… Une vision qui n’était sans doute pas si erronée il y a quelques dizaines d’années puisqu’en 1985, la part des blancs et des rouges y était à peu près similaire.

Mais c’était sans compter sur certains facteurs économiques, des tendances de marché en nette évolution et des modifications de la carte des vignobles bourguignons. Ce dernier facteur est peut-être l’un des plus significatifs comme le démontre l’extension du vignoble de Chablis, planté à 100% de chardonnay, qui a permis de tripler la production de vin blanc sur le vignoble, passant de 110 000 hectolitres en 1986 à 350 000 hectolitres aujourd’hui. Il en va de même du côté de Mâcon où la production de vin blanc est passée de 210 000 à 250 000 hectolitres sur la même période.

Mais cette augmentation et ces extensions s’expliquent peut-être encore plus profondément par les tendances de marché puisque les consommateurs deviennent globalement plus friands des vins blancs de Bourgogne que des vins rouges.

Une tendance qui n’est pas là pour déplaire aux vignerons puisque les rendements du chardonnay sont nettement plus élevés que ceux du pinot noir pour un niveau de qualité similaire…

Si les tendances de marché influencent les plantations, on pourrait imaginer une évolution inverse avec l’émergence du marché asiatique, de plus en plus intéressé par les vins de Bourgogne, certes, mais surtout par les vins rouges ! Mais il faut rester prudent, la démocratisation de la culture du vin s’accompagne généralement d’un goût croissant pour les blancs… L’Asie ne devrait pas échapper à cette évolution.

 

Source : Le Journal du Vin

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Indices iDealwine : stables en novembre, +18,95% depuis début 2012

La part des acheteurs étrangers dans les ventes on-line s’accroit

Vins de Bourgogne : la tentation de la Chine…

Consulter les ventes de vins de Bourgogne

En savoir plus sur les vins de Bourgogne

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Bordeaux Tasting : le Quartet d’iDealwine fait swinguer les Bordelais de ses vins chaloupés

La tournée « iDealwine World Tour » se poursuit. Le week-end dernier, les musiciens du WineBand le plus célèbre du moment ont donc posé leurs valises au Bordeaux Tasting, organisé ...

tourisme dans les domaines vin

Œnotourisme : les animations estivales de juillet 2013

L’équipe de la rédaction d’iDealwine vous a concocté un tour de France culturel et gastronomique pour vos vacances. Que vous mettiez le cap sur la Gironde, la Provence, la Champagne, ...

Marché du vin bio : +20% de surface bio en un an et 1 milliard d’euros de ventes en France en 2018

L’agence bio a présenté les derniers chiffres du marché des vins bio et ils sont très bons. Les français plébiscitent largement le vin bio et l’offre tente de s’adapter à ...