L’Union des Grands Crus de Bordeaux présente ses 2007

image-ugc4Dernière étape d’un parcours marathon qui a mené les représentant de l’Union des Grands Crus de Bordeaux à Londres, puis à Bruxelles, la dégustation du millésime 2007 se tenait jeudi 22 octobre au Palais des Congrès de Paris, Porte Maillot. L’équipe d’iDealwine était présente et a repéré pour vous quelques dignes représentants de cette année tout juste mise en bouteilles.

Les « grands » de l’UGCB s’étaient donné rendez-vous le 22 octobre dernier pour présenter leur millésime 2007 à un public de professionnels (journaliste, distributeurs, cavistes, restaurants, …). A l’exception des premiers crus classés, la plupart des domaines étaient présents pour ce qui constitue la première grande dégustation du millésime depuis la mise en bouteille des vins.

image-ugc5Première surprise : l’affluence. Nombreux étaient ceux qui avaient fait le déplacement pour donner une nouvelle chance à ce millésime dont beaucoup s’accordaient jusque-là à dire qu’il ne resterait pas dans les anales comme une année d’anthologie. Et le constat s’impose : la qualité est réellement au rendez-vous, même si les vins, pour nombre d’entre eux, se sont montrés encore fermés, sur la réserve. C’était notamment le cas des vins de Margaux et du Médoc, pour lesquels la patience s’impose… Pas surprenant quand on connaît le potentiel de garde de ces vins !

Les Pauillac se démarquent déjà très clairement par leur finesse et un équilibre déjà perceptible. Ils affichent aux nez des arômes gourmands et élégants de fruits rouges (cassis), relevés de belle notes épicées. L’ensemble est bien équilibré, l’acidité est présente, gage d’un beau potentiel d’évolution. A noter tout particulièrement, Château Branaire Ducru, Château Léoville Poyferré, Château Pichon-Longueville, Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande, Château Gruaud-Larose. Sur la rive droite, La Conseillante fait la course en tête des Pomerol, affichant un nez complexe, magnifique et, en bouche, une puissance prometteuse…

image-ugc2La vraie confirmation se trouve dans l’appellation Sauternes, à l’image du château Suduiraut 2007, déjà exceptionnel. Même constat pour le Château de Fargues. Les vins sont aériens, ils développent en bouche une belle puissance et des arômes de fruits exotiques d’une remarquable complexité, leur raffinement ravit les sens. Un grand millésime pour les vins liquoreux !

Consultez la cote d’un vin

Recherchez un vin en vente actuellement sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Accords mets et vins : poissons, crustacés et fruits de mer

Avec les poissons et tous les produits sortis des mers ou des océans, on ouvre une bouteille de blanc. D’accord, mais lequel ? Car si on ne boit pas le ...

Recette de la semaine – Salade de pintade aux girolles et à la truffe noire

Cette salade de pintade, mâche, girolles et truffe noire est une recette du chef Jean-Pierre Moullé. Elle accompagnera parfaitement des rouges délicats et fruités, avec une fine structure tannique comme ...

Quels vins pour vos vacances ?

Bords de mer, grimpette en montagne, transat-piscine, bon air de la campagne... c'est le moment de transhumer. L'occasion aussi de déboucher quelques bouteilles, régionales ou bien que l'on aura délocalisées.