L’architecture contemporaine s’invite dans les châteaux bordelais

chais-cos-estournel
©Wilmotte et associés SA

De Jean Nouvel à Mario Botta, les architectes les plus illustres sont appelés pour métamorphoser les châteaux bordelais en de véritables œuvres d’art.

La tendance observée ces dernières années se confirme : de Cos d’Estournel à Cheval Blanc, des architectes de renom travaillent activement à la modernisation des chais et à la valorisation de ces châteaux des  XVIIIè et XIXè siècles qui jalonnent le vignoble bordelais.

L’origine des châteaux remonte au XVIIIè siècle, période à laquelle les propriétaires de vignobles à Bordeaux ont cédé à la tendance des résidences d’été.

Avec le temps, l’emploi du terme château est devenu un symbole bordelais qui a été repris à travers la France et au-delà de nos frontières. Toutefois, ces demeures n’ont pas été au centre des préoccupations des propriétaires jusqu’à la fin du XXè siècle.

lafite-2En 1987, le château Lafite-Rothschild lance la tendance, en faisant appel à l’architecte catalan Ricardo Bofill -auteur du monumental Hôtel de la Région du Languedoc Roussillon notamment- pour moderniser ses chais.

Depuis la fin des années 1990, le développement de l’œnotourisme et la volonté d’afficher une image de marque toujours plus prestigieuse, amènent les grands vins de Bordeaux à développer une identité architecturale forte, en s’appuyant sur le talent de ces artistes contemporains. Le gotha de l’architecture se succède ainsi à Bordeaux : Mario Botta, l’architecte du musée d’art moderne de San Francisco, a récemment achevé une importante réalisation au château Faugères à Saint-Emilion. Les installations de Cos d’Estournel avaient quant à elles été rénovées quelques mois avant, sous la houlette de Christian de Portzamparc.

Même si l’heure n’est pas encore (complètement) à la démesure – à l’instar de la réalisation de Franck Ghery pour la Bodega Marques de Risqual dans la Rioja – on suivra avec intérêt les travaux commandés par Clément Fayat, du Château La Dominique à Jean Nouvel, architecte du Musée du Quai Branly. Ils concernent la rénovation des chais et du toit.

Découvrez les vins de bordeaux disponibles actuellement

  • Voir les commentaires (3)

  • José F.

    Marquès de Riscal n’est pas dans la Ribera mais dans la Rioja.
    Par contre Protos qui a également modernisé ses installations avec Richard Rogers est dans la Ribera.

  • Rédaction iDealwine

    Merci de votre remarque, nous corrigeons tout de suite cette coquille !

  • Sériot

    Pour info,

    http://rivedroite.canalblog.com/tag/Faug%C3%A8res

    Bonne lecture,

    Daniel S

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

L’exclusion de Jacky Blot et François Chidaine à Vouvray : bêtise ou méchanceté ?

Les vins de Jacky Blot (Domaine de La Taille aux Loups) et de François Chidaine produits à partir de vignes de Vouvray, jusqu’alors commercialisés en AOC Vouvray, viennent d’être déclassés ...

Domaine Plaisance Penavayre, pionnier du renouveau de Fronton

Un domaine qui a su mettre en valeur son terroir et les cépages identitaires qui ont fait sa renommée. Bienvenue dans le Sud-Ouest.

Retour sur les dégustations iDealwine au salon RVF

Le salon de La Revue du vin de France (19-20 mai) a refermé ses portes. Comme chaque année nous avons adoré être avec vous, déguster et discuter entre œnophiles, mais ...