Jancis Robinson : boire ou attendre, comment savoir ?

cave

Dans votre cave, pas toujours facile de savoir quand boire un vin. Est-il judicieux de le laisser vieillir quelques années de plus ?  La quête effrénée de l’apogée côtoie la hantise du vin oublié, passé, sensation ô combien frustrante ! Alors pour ne pas faire de faux pas, rien de mieux qu’une petite récap’ des millésimes à garder ou à boire par une sommité du monde du vin !

La célèbre Jancis Robinson consacre un article entier aux millésimes exclusivement français et nous livre son avis. Une occasion en or pour passer en revue sa cave (c’est aussi la conseillère de la reine Elizabeth II pour sa cave, eh oui !!). Ses  conseils valent donc leur pesant d’or ! Jancis Robinson est aussi l’auteur de « Oxford Companion to Wine », reconnu comme l’encyclopédie la plus complète en matière de vin ainsi qu’un des plus grands atlas du vin co-écrit avec Hugh Johnson.

Ici, elle s’intéresse d’abord aux vins de Bordeaux, puisqu’ils constituent une part importante des caves de la plupart des amateurs ainsi qu’un investissement courant. C’est là aussi, en plus des conseils de Jancis Robinson, que la cote iDealwine entre en jeu. C’est l’outil imparable pour juger vos vins et vos millésimes, gérer au mieux votre cave et décider selon vos envies, de déguster, faire patienter ou vendre vos flacons.

Tour d’horizon des millésimes des années 2000. Pas d’inquiétude pour les jeunes 2010, ceux-ci vieilliront très bien en cave. Pour les impatients, les 2009, portés sur le fruit, bien qu’ils soient jeunes, sont déjà un délice au verre. Si vous êtes les heureux propriétaires de quelques grands vins, ils iront par contre très bien faire un tour en cave pour quelques années.

A l’image des 1998 et 1988, les vins de 2008 se révèleront grâce au vieillissement en cave. Laissez-les dormir un peu ! Le 2007 est un « bon plan », un des meilleurs à boire dans l’immédiat, à prix tout à fait raisonnable.

La référence, 2005, sont des vins très concentrés dont la plupart des grands noms sommeillent dans des caves et exalteront leur puissance dans quelques années. Les 2006, moins concentrés, nécessiteront aussi de passer en cave pour développer leurs notes fruitées.

2004 reste une valeur sûre qui peut elle aussi attendre un petit peu. Les 2003 par contre, à l’exception de quelques pépites de Pauillac ou Saint-Estèphe devraient être bus maintenant.

2002 et 2001 sont jugés équivalents, toutefois la rive droite ainsi que quelques vins de la rive gauche seront plus en beauté sur 2001. Le millésime 2000, a certes bénéficié de plus de prestige; cependant en fonction des propriétés, le millésime 2001 est souvent meilleur.

Si vous possédez des vins de 1986, 1995 et 1996, ne les laissez pas trainer. Ceux-ci sont matures et prêts à être bus.

Les exceptionnels 1982, 1989 et 1990 restent légendaires pour les étiquettes de renom. Mais les étiquettes moins prestigieuses ont tendance à décliner lentement.

En Bourgogne, il est plus difficile de grouper les millésimes pour donner des directives. Côte de Nuit 1er cru rouge : les belles bouteilles de 2005, 2009, 2010, devraient continuer de séjourner en cave afin de de tendre vers leur apogée à millésime + 10.

Pour éviter les déceptions, les bouteilles de 2002 et 2007 sont à déboucher maintenant. Les 2007 raviront vos papilles, alors qu’une garde prolongée ne leur conviendra pas. Les vins de 2008 quant à eux commencent à s’exprimer, déployant leurs jolies nuances. La révélation de cette identité peut être prometteuse même pour des noms moins connus.

Les pépites dans les millésimes 1996, 1999, 2006 sont à sortir maintenant de leur cachette pour les apprécier pleinement!

Pensez à boire les 2003 tant que le fruit y est encore présent.

Si vous hésitez à sortir quelques bouteilles, vous ne serez pas déçus par les 2000 et 2001.

Et en ce qui concerne les bourgognes blancs, privilégiez les premiers et grands crus de Chablis où les risques d’oxydation prématurée (dans les millésimes de la fin des années 1990 et du début des années 2000) sont quasis absents.

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez la cote iDealwine d’un vin

A lire également dans le blog iDealwine :

Quels sont les (vrais !) millésimes du siècle ?

Champagne : un millésime 2012 meilleur que 1996?

Que valent vraiment les « petits millésimes » de Petrus et de la Romanée-Conti ?

L’application iPhone iDealwine n°1 dans l’App Store sur le mot « vin »

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Beaucastel, Les Cailloux, L’Oratoire Saint-Martin : Châteauneuf, Cairanne et Vacqueyras au top !

Grâce à iDealwine, prenez la route du sud et de ses grands vins gorgés de soleil et de notes de garrigue ! Du joli côtes-du-rhône pour accompagner vos grillades jusqu’aux ...

Foire aux vins : un Festival d’Automne des vins sur iDealwine

La foire aux vins d'iDealwine ne ressemble à aucune autre par l'exigence de sa sélection. Une offre annuelle unique qui dévoile des prix très doux.

L’exclusion de Jacky Blot et François Chidaine à Vouvray : bêtise ou méchanceté ?

Les vins de Jacky Blot (Domaine de La Taille aux Loups) et de François Chidaine produits à partir de vignes de Vouvray, jusqu’alors commercialisés en AOC Vouvray, viennent d’être déclassés ...