J’ai entrouvert pour vous les portes du Club iDéal

logo-club-ideal-idealwineVous avez déjà la Gold, l’Amex, la MasterCard, la Platinium, la Black, la Pétrole, mais avez-vous la carte de membre du Club iDéal ? Si oui, rendez-vous directement Rue de la Paix sans passer par la case départ (ne touchez pas les 20 000 euros, pas besoin). Si non, lisez attentivement ce qui va suivre.

Le Club iDéal, c’est un peu comme un train de banlieue à la gare Saint-Lazare un jour de grève : les gens qui ont réussi à monter ne donneraient leur place pour rien au monde et ceux restés sur le quai lorgnent avec envie sur les précédents. Ou plutôt, pour les adeptes des voies célestes, disons que le Club iDéal, c’est un peu comme à l’aéroport au comptoir d’embarquement de la First : on vous déroule le tapis rouge, vous avez droit à un joli bouquet de fleurs sur le comptoir, vous gardez la distance avec le reste du troupeau entassé en serpentin depuis 1h10.
Et le vendredi après-midi, quand les clubbers passent l’octroi pour venir récupérer leurs précieux flacons, c’est le Salon de l’Auto (celui de Genève) en version live : on s’encanaille sec, à Colombes. Cayenne, Q7 et Z3 doivent se frayer un chemin entre les 206 et la camionnette aux armoiries postales…

Les conditions d’entrée sont exclusivement vénales, matérialistes et intéressées, vous vous en doutez bien, on n’est pas là non plus pour rigoler. Seuls les cumulards de la première heure, ceux qui ont atteint un montant de commandes de 1500 euros minimum dans l’année, peuvent être éligibles. Mais à partir de là bingo, c’est la spirale infernale, la montée au paradis, l’accueil préférentiel, les accès VIP, les privilèges rétablis au grand jour, les verticales, grands formats à l’oeil et à discrétion lors de la grande soirée annuelle.

Le Club, c’est plaisir des yeux et des papilles : vous recevez votre magnifique carte de membre, strictement personnelle et incessible, portant votre numéro de client privilège. Elle vous sera nécessaire pour bénéficier des offres et accéder aux dégustations privées d’iDealwine. Mais comme Cendrillon en son temps, au bout d’un an, retour à la case départ, la citrouille et les 7e étages (sans ascenseur).

Bien sûr, si vous êtes journaliste, pas la peine de lire tout ce charabia pour ouvrir les portes : on fait comme d’hab’, le coup de fil à un ami, et crac, abracadabra, « vous reprendrez bien un peu de cet excellent vin cher ami ? »

Concrètement, et pour résumer, les avantages du Club, ce sont :
– des offres réservées, dans le cadre de nos offres iDéales (pas trop souvent non plus, pour ne pas vous lasser) : cuvées rares, séries limitées, toujours des vins d’exception.
– la possibilité d’assister à une dégustation exceptionnelle.
– un cadeau sous le sapin à Noël.
– des offres « privilège » des partenaires d’iDealwine, triés sur le volet.

En savoir plus sur le Club iDéal.
Rechercher un vin en vente sur iDealwine pour acheter et espérer devenir, un jour, membre du Club iDéal 😉

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Grands crus de Bordeaux, Bourgogne, Rhône et Champagne dans la Vente à prix fixe

La vente à prix fixe est ouverte sur iDealwine : au programme, pas moins de 3500 lots, répartis en sept catalogues, qui couvrent les grandes appellations de Bordeaux, Bourgogne et ...

Le domaine Heitz-Lochardet, histoire de famille entre Chassagne-Montrachet et Juliénas

En 2012, Armand Heitz décide de se lancer et de faire resurgir le domaine de ses aïeuls. Cap sur Chassagne-Montrachet ! 

Enchères : grandes caves françaises, 4000 lots fabuleux

Nos récentes incursions au cœur des plus belles caves françaises ont permis d’exhumer quelque 8000 trésors… Stars françaises, spiritueux de ...