Grands Jours de Bourgogne : des rouges magiques de Gevrey à Nuits-Saint-Georges

Après les blancs (hier sur le blog d’iDealwine) place aux rouges. Et quels rouges ! Ceux de la Côte de Nuits goûtés lors des Grands Jours de Bourgogne. Un superbe moment que nous avons plaisir à partager avec vous autour de quelques vins remarquables parmi bien d’autres.

La majorité des producteurs présentaient leurs 2010 avec parfois, en référence, une ou deux cuvées du millésime 2009. Ce 2010 est clairement un beau millésime de rouges en Bourgogne. Evidemment on ne retrouve pas le côté très plein et puissant des 2009 mais, en les goûtant côte à côte, on se surprend à trouver les 2009 un peu fatigants, un peu envahissants. La finesse du pinot noir est plus à son aise dans le 2010. Mais la hiérarchie des vignerons et des terroirs a sans doute plus d’importance en 2010 qu’en 2009. Autrement dit, il était relativement facile de faire plutôt bon en 2009 alors qu’en 2010 il fallait être plus travailleur à la vigne et plus doué en cave pour exprimer le meilleur des terroirs.

Dans le secteur de Gevrey-Chambertin et de Marsannay, une mention particulière pour les gevreys 2010 du domaine Lucien Boillot au style irréprochable, tout en finesse, mais avec des matières pleines de sève, pures et nettes, particulièrement dans le 1er cru Les Cherbaudes.

De très beaux marsannays 2010 aussi dans trois domaines : chez Huguenot Père et Fils (beaux équilibres avec de l’énergie), chez Laurent Fournier (domaine Jean Fournier) avec deux beaux climats encore en élevage, Clos du Roy à la fois d’un joli fruit gourmand et avec beaucoup de ressort et de dynamisme en bouche, et Longeroies plus ouvert, plus puissant, long et mentholé en finale, un très joli vin, et enfin chez Sylvain Pataille, dans un style encore plus naturel avec un fruit un peu plus en avant, mais qu’on imagine prendre plus d’ampleur avec quelques années de bouteille (sa cuvée L’Ancestrale en 2008 est une pure merveille de délicatesse fruitée…). Marsannay est à suivre de près. Les prix restent abordables et une jeune génération de vignerons fait progresser l’appellation à grands pas.

fait de l’ombre à d’autres Clos très proches qui jouent dans un registre plus démonstratif… Le Clos des Lambrays 2011, encore en élevage, séduit par sa finesse fruitée délicate. Le 2009, d’un millésime pourtant plus riche, reste quand même sur la finesse avec un style résolument bourguignon, facile à boire. Le 2010 n’était curieusement pas présenté.

Belle confirmation au domaine Stéphane Magnien qui a su conserver le style retenu du père (Jean-Paul) tout en amenant peut-être un peu plus de précision aux vins. On est ici dans la “vraie” Bourgogne traditionnelle, celle qui ne croit pas qu’un vin foncé est forcément meilleur… En 2010, le Morey-Saint-Denis est un vin frais et sincère, avec une jolie finale mentholée, le Morey 1er cru Faconnières, toujours aussi délicat et peu extrait, très digeste, idem pour le grand cru Clos Saint-Denis avec un supplément de densité dans sa longue finale saline et minérale. Un très beau domaine pour ceux qui aiment le pinot noir très traditionnel et dont les prix restent assez sages.

Dans le secteur de Vosne-Romanée, une belle série de vins (en 2010) au domaine du Comte Ligier-Belair : Vosne-Romanée Colombière, Vosne-Romanée Clos du Château, Vosne-Romanée 1er cru Aux Reignots, trois vins dotés d’un très joli style, bien dans l’esprit bourguignon du pinot noir, avec un beau fruit, de la délicatesse, de la pureté, de l’élégance. Du grand vin !

Et comment qualifier les vins du domaine Bruno Clavelier sans tomber dans l’excès de louanges ? Ce domaine relativement discret produit sans doute les pinots noirs parmi les plus purs et les plus vibrants de l’appellation. En goûtant ces vins du millésime 2010, on est envahi par une énergie incroyable ! Vosne-Romanée Combe Brûlée ou Vosne-Romanée Hautes Maizières sont déjà deux bouteilles magnifiques, aériennes, pleines de fraicheur et de délicatesse. Les deux premiers crus de Vosne-Romanée, Aux Brûlées et Les Beaux Monts, sont encore supérieurs avec un mélange de maturité et de tension qui donne une énergie magique à ces vins dont la finale saline et minérale reste très longtemps en bouche. Bravo !

Enfin, à Nuits-Saint-Georges, une mention spéciale au domaine Georges et Pascale Chicotot, peu médiatisé, mais qui produit des vins sans esbroufe avec une sincérité de terroir évidente mais sans rusticité. Des vins de table, plus que des vins de dégustation, mais faut-il s’en plaindre… ? Parmi les plus remarquables ce jour-là, le 1er cru Les Rues de Chaux (juteux, long, frais), le 1er cru Les Saint-Georges (belle maturité du fruit, un côté croquant et une sensation mentholée de vendange entière en finale) et le 1er cru Les Vaucrains (à la fois puissant et délicat, finale fruitée et fraiche, bel élevage maitrisé).

Lire la première partie du compte-rendu, consacré aux vins blancs de Bourgogne :

Grands Jours de Bourgogne : 2010, grand millésime à Chablis et dans le Mâconnais

En savoir plus sur les vins de Bourgogne

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

VINEXPO | Soirée art, vin et jazz au Château Clarke

A Vinexpo le jour, dans les vignes le soir. Récit d’une soirée au Château Clarke, à la découverte des vins produits par la famille Rothschild aux quatre coins du monde.

Carré d'agneau sur assiette

Recette de la semaine Carré d’agneau aux herbes

Une recette simple mais raffinée qui fera son petit effet sans vous donner trop de mal. Une sorte d’idéal pour recevoir ses amis ou sa famille ! Le tout accompagné ...

Carpaccio de Saint-Jacques au citron et fruits de la passion

Recette de la semaine : Carpaccio exotique de Saint-Jacques

La saison des noix de Saint-Jacques a commencé, alors profitez-en avec cette recette simple et ultra-rapide, qui met à l’honneur ce produit, avec un carpaccio exotique à la crème citronnée ...