Grands crus millésimés 1990, Romanée Conti, Jamet et Clos Rougeard prisés dans le monde entier

Vente aux enchères vinsLa participation des acheteurs étrangers aux enchères organisées on-line sur iDealwine est de plus en plus significative, notamment sur les bouteilles les plus rares de la cote. Lors de la vente du 12 novembre, toutes régions confondues, les beaux résultats se sont concentrés sur le millésime 1990 et sur des flacons collectors.

A Bordeaux, ce sont surtout les vieux millésimes qui ont marqué les enchères : au château Latour à Pomerol, le millésime 1959 s’est envolé jusqu’à 1200€, une enchère finalement remportée par un amateur de Hong Kong. Parmi les sauternes, un château-d’yquem 1958 a lui aussi vu son prix bondir à 840€ (+25%). Parmi les belles progressions de cours notons aussi celle de château-margaux 1990, vendu 792€ (+26%). L’effet James Bond n’y est sans doute pas pour grand-chose, mais le château-angélus 2000 s’est vendu 390€ la bouteille, soit une progression de 21% sur la cote iDealwine.

En Bourgogne, de vieux flacons issus du domaine de la Romanée Conti ont été au centre de la bataille lors des dernières enchères. Un grands-échézeaux 1980 partait pour 1020€ (+41%) tandis qu’un romanée-saint-vivant du même millésime atteignait 900€ (+30%). En blanc, les vins signés Coche-Dury sont toujours activement recherchés par les acheteurs britanniques et américains : 743€ pour un meursault Perrières 1994 (+9%) et 480€ pour un meursault Cailleretss 2004 (+30%). Le bienvenues-bâtard-montrachet 2006 du domaine Leflaive, adjugé en hausse de 12% à 228€, prenait lui le chemin de Hong Kong.

Dans la vallée du Rhône et tout particulièrement en Côte Rôtie, les prix demeurent impressionnants pour les vins du domaine Jamet, surtout dans les millésimes anciens : une Côte Brune 1983 a été acquise pour 426€ par un professionnel américain. Mais dans cette appellation c’est encore La Landonne de Guigal qui demeure la cuvée la plus onéreuse : dans le millésime 1988 ce vin attribué à un amateur de Hong Kong a atteint 516€ (+8%). Saluons, toujours dans le Nord de la région, les belles performances de l’hermitage La Chapelle de la maison Jaboulet : le mythique millésime 1990 s’est envolé à 480€ (+14%) et le 2006 a franchi le seuil des 100€ (110€, +16%). Au Sud, à Châteauneuf, la cuvée spéciale 1990 – ce millésime est décidément une référence dans toutes les grandes régions viticoles françaises – du domaine Henri Bonneau a été acquise par un amateur danois pour 534€ (+12%).

En Champagne les enchères ont consacré les belles performances de deux maisons : Bollinger, dont le Grande Année 2002 atteint 168€ (+45%) et Taittinger : son Comtes de Champagne 2004 s’échange 180€ (+117%) tandis que le 1998 atteint 136€ (+23%). Beau résultat aussi pour un magnum de chez Henriot, Cuvée 38 (Réserve Perpétuelle), adjugé 324€ à un amateur allemand. Les vins de la maison Selosse, toujours aussi prisés, ont vu les cuvées Le bout du Clos, Sous le Mont et Ay sous le Mont se vendre 240€ la bouteille.

Dans la Loire, le Clos Rougeard s’est une fois de plus distingué, tant pour ses cuvées de rouge que pour les blancs. Le saumur-champigny Le Bourg 1990 – encore un 1990 ! – a vu son cours s’apprécier de 35% par rapport à la cote iDealwine, pour atteindre 528€ la bouteille. En blanc, c’est un rarissime coteaux-de-saumur moelleux de 1989 qui a affolé les enchères, doublant sa mise initiale pour atteindre 324€, la bouteille ayant finalement été remportée de haute lutte par un amateur canadien.

whiskyA l’étranger les vins d’Opus One (fruits de la joint-venture conclue entre le Baron de Rothschild et Robert Mondavi) poursuivent une trajectoire impressionnante en termes de prix : le 2005 a été adjugé 288€ (+91%) à un amateur français, tandis qu’un 2009 partait pour 216€ (+15%) en direction des Pays-Bas. On note également l’attrait des rieslings allemands auprès de la clientèle de Hong Kong et de la bonne tenue des cours du super-Toscan Sassicaia (168€ pour le 1998, +13%).

Pour finir – et il s’agit tout de même du flacon le plus onéreux de cette vente ! – signalons les 3000 euros déboursés par un enchérisseur de Belgique sur un flacon de whisky japonais, KARUIZAWA 27 ans multi-vintage 81-82-83-84. Bravo à lui !

 

Consultez les principaux résultats et les belles enchères de la vente du 12 novembre 2015

Vendre son vin avec iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Demandez une estimation de vos vins (gratuite)

Pour gérer votre cave, démarrez son estimation. Cette fonction nécessite de devenir membre du site (gratuit)

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belles enchères sur les grands crus bordelais en magnum et les stars françaises ou étrangères issues de la cave d’un amateur

Belles enchères : pleins feux sur les vins à plus de 1000, voire 10 000€ adjugés le 28 octobre

Trimbach, Trévallon, Emmanuel Rouget, Château Margaux et Petrus recherchés aux enchères le14 octobre dernier

Grands bordeaux à maturité, Montrachet, Noël Verset et Overnoy au sommet des enchères du 30 septembre

Belles enchères : Bordeaux 2000, Coche-Dury, vins du Rhône Nord et grands champagnes plébiscités

Veuve Clicquot, Selosse, Taittinger, Jacquesson : les grandes maisons de Champagne au top des enchères

Château Latour, Dujac, Châteauneuf du Pape et Vouvray au top des enchères on-line d’août 2015

Enchères de vins on-line : un premier semestre 2015 en croissance de 12% chez iDealwine

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, classé officiellement n°1 des ventes aux enchères de vin en France

Belles enchères : magnums, jéroboams ou impériale, prime aux grands formats

Belles enchères sur les les 100/100 Parker à Bordeaux, les grands noms de Bourgogne, du Rhône et d’ailleurs

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Olympiades iDealwine | Notre équipe de passionnés s’essaie à la dégustation à l’aveugle

Retour sur notre concours de dégustation interne où notre équipe s’affrontait par groupe de deux ou trois pour découvrir quatre vins délicieux.

Portrait d’amateur : Stéphane Derenoncourt

Il y a les vignerons, les consultants et les œnologues. Stéphane Derenoncourt est vigneron, consulté et "surtout pas œnologue". Du Bordelais au Liban, de Bergerac à la Californie, en passant ...

Recette de la semaine : potimarron farci aux champignons et à la poitrine fumée

Le potimarron farci est une recette phare de l’automne et qui met à l’honneur des produits de saison. C’est surtout une recette savoureuse et facile à réaliser, un plat familial. ...

Partage(s)