Grands crus de Bourgogne : l’envolée des cours se poursuit

Encheres grands vins Bourgogne octobre 2017 iDealwineLa vente du domaine du Clos de Tart n’avait pas encore été scellée. Et pourtant, lors des enchères achevées les 11 et 25 octobre en ligne sur iDealwine, nombre de grands crus que l’on pensait déjà au sommet en termes de prix, ont encore vu leur cours grimper d’un cran. Les plus prestigieux d’entre eux ont en effet franchi de nouveaux seuils. Simple effet de cristallisation autour d’une région qui concentre actuellement tous les appétits des investisseurs ou phénomène plus durable ? La réponse viendra d’ici quelques mois. Pour l’instant, faisons l’inventaire des belles enchères enregistrées sur iDealwine le mois dernier.

Plus de 4000€ pour un flacon de montrachet

Au domaine de la Romanée-Conti, le pallier des 4000€ qui a été franchi lors de la vente du 11 octobre, un montrachet du millésime 2006 s’établissant à 4378€ (+51%). Il faut préciser que ces flacons rarissimes ne se rencontrent que très occasionnellement dans les ventes. Soulignons – et c’est rare aussi – que c’est un amateur résidant en France qui a fait flamber les cours sur cet incomparable chardonnay.

Autre seuil allègrement franchi lors de cette vente, celui des 2000€ pour un flacon. Deux vins du domaine de la Romanée-Conti, encore une fois, sont concernés : un échézeaux 2009 : 2189€ (+108%), et le grand cru la-tâche 1992, parti au même prix (2189€, +103%). Un amateur a déboursé 2067€ (+30%) pour mettre la main sur la-romanée 2000 (Liger-Belair) ; un autre s’est acquitté de 2250€ (+38%) pour un vosne-romanée Cros Parantoux 1999 signé Emmanuel Rouget ; les vieux millésimes ne sont pas en reste : un musigny 1947 du domaine de Vogüé, acquis par un grand collectionneur autrichien, a atteint 2006€ (+28%). Les blancs n’ont pas été en reste d’ailleurs, puisqu’un meursault Les Perrières 2002 du domaine Coche-Dury s’est vendu 2250€ (+44%).

Rousseau, Roumier, Leroy, le trio incontournable

Au chapitre des records, on retrouve invariablement le trio constitué de trois signatures phares de la Côte de Nuits, celles des domaines Armand Rousseau, Georges Roumier et Leroy. Lors des enchères iDealwine du 11 octobre tous ont de nouveau fait la Une, avec de belles progressions de cours qui les ont amenés à franchir, eux, le seuil des 1000€ la bouteille. C’est ainsi que le chambertin d’Armand Rousseau s’établissait dans le millésime 2001 à 1277€ (+33%). A Chambolle-Musigny, le fameux 1er Cru Les Amoureuses 2007 de chez Roumier se vendait 1642€ (+44%) tandis que, en blanc, le corton-charlemagne 1991 (Leroy) atteignait 1094€ (+131%) et le puligny-montrachet En La Richarde d’Auvenay  2002, adjugé 1155€ (+88%), prenait le chemin de Hong Kong.

Succès des grands bourgognes blancs

On note à cet égard que les grands chardonnays ont le vent en poupe actuellement, et tout particulièrement les signatures montantes – ou même déjà stars – de Meursault. La 1er cru Goutte d’Or 2006 signé Arnaud Ente a en effet été adjugé 292€ (+41%) à un amateur asiatique. Déjà très établi, le domaine Roulot continue de faire des étincelles : son 1er Cru Perrières 2010 a été adjugé 730€ (+82%) un un enchérisseur chinois, tandis que le 1er Cru Charmes 2008 de ce même domaine s’envolait à 413€ (+116%) en direction du Royaume-Uni. Dans le millésime 2007 ce cru atteignait 401€ (142%). Incontournable dans le paysage des grands bourgognes blancs, le « simple » meursault 2007 de chez Coche-Dury s’est également vendu 413€ (+25%) en octobre, acquis par un enchérisseur danois.

Dans le sillage de ces valeurs stars, c’est toute la Bourgogne qui semble s’enflammer ces dernières semaines. Parmi les signatures qui enregistrent actuellement de fortes hausses de cours, notons en Côte de Beaune celle du domaine d’Angerville, dont un volnay 1er Cru Clos des Ducs 1988 s’est apprécié de 45% à 189€ lors de l’une des ventes d’octobre. Au sein de la Côte de Nuits, le succès des vins du domaine Mugnier ne se dément pas (608€ pour le chambolle Amoureuses 2008, +11%, et 596€ pour le même cru en 2006, +26%). Remarquables aussi, les performances des grands crus La Grande Rue 1989 du domaine Lamarche, adjugé 365€ (+71%), ou du Clos de la Roche 2010 de chez Dujac, vendu 620€ (+44%).

Et le Clos de Tart dans tout cela ? Le 2010 a été adjugé à un niveau de prix relativement stable le 11 octobre, à 353€ (+2%). Mais ça, c’était avant l’annonce de la cession du domaine…

Consulter le rapport d’enchères des dernières ventes de vin

Voir les ventes de vins de Bourgogne en cours sur iDealwine

Rechercher le prix d’un vin

Vous souhaitez vendre un vin de Bourgogne ?

En savoir plus sur la vente de vin via iDealwine

Demandez une estimation de votre cave

A lire également dans le Blog iDealwine :

Le Clos de Tart change de main : bonne ou mauvaise nouvelle ?

La Bourgogne continue à porter la croissance des indices WineDex® iDealwine

Belles enchères : records en série sur les vins du domaine Leroy

Palmarès : le top 50 lots et vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2017)

Belles enchères : l’Europe et l’Asie s’arrachent les cuvées du domaine Leroy

Belles enchères : Engel, Dujac, Vogüé, la Bourgogne à l’honneur

Belles enchères : les meursaults 1er cru Perrières ont la cote

  • Voir les commentaires (1)

  • schnebelen

    les milliardaires font beaucoup de mal dans biens des domaines, il faut juste comprendre que l’on ne pourra simplement plus s’acheter de grands bourgognes si ils continuent et ils vont évidemment continuer! je suis caviste et j’ai compris que ces gens là ne connaissaient pas si bien le vin lorsque j’ai bu un margaux second vin du château « le pavillon rouge » qui avait 14 ans qui valait « 207 euros » ce vin s’est fait littéralement « écrasé » par un petit pic St loup du très très bon domaine « mas de fournel » (c’était la cuvée pierre 19 euros!!!) ces deux vins étaient évidemment incomparables dans le sens ou cette bouteilles qui valait 207 euros, tarif exorbitant pour un si petit vin mais bu par les riches qui pensent connaitre le vin n’arrivait pas à la cheville du pic St loup!!! bref ma conclusion est que les gens qui ont « trop » d’argent feraient mieux de prendre des cours d’œnologie plutôt que de nous faire croire que lorsqu’on a trop d’argent on connait forcément le vin… nous autres amateurs ne nous faisons pas avoir par des étiquettes aussi facilement! ce qui me fait penser que la stupidité appartient aussi à ceux qui se croient puissant car ils ont juste trop d’argent mais qui sont avant tout des « clients » qui paient beaucoup trop chère donc qui se font simplement avoir! désolé mais vous le prouvez et l’avez bien cherché! PS: entre nous le véritable prestige lorsqu’on est passionné de vins c’est de dégoter un petit pic St loup (par exemple) qui te fait tomber par terre pour moins de 20 euros, là, tu regarde tes invités ,ils sont aux anges, la mission est remplie le tout avec ton intuition, ton regard sur le vin, ton association avec un met… c’était gagné car tous ont prit beaucoup de plaisir! c’est bien plus compliqué que de faire un gros chèque parce qu’un gars sur internet que tu ne connais meme pas certifie qu’il faut mettre 200 ou plus dans 75 cl car c’est un prestige…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Bordeaux Tasting 2017 iDealwine

Retour sur Bordeaux Tasting 2017 : une édition riche et intense

La saison des salons de fin d'année s'achève avec le très beau Bordeaux Tasting qui s'est tenu le week-end dernier à Bordeaux. Un évènement auquel iDealwine participe avec bonheur depuis ...

Foire aux vins : iDealwine sort le grand jeu

A vos marques, prêts, partez ! 200 vins vous attendent à des prix très, très alléchants. Et vous vous en doutez si vous êtes des habitués d’iDealwine, il ne s’agit ...

Diner de Noel idealwine

Dîner de Noël : que boira l’équipe iDealwine cette année ?

Noël approche à pas de velours... Le vin joue un rôle particulièrement crucial quand il s'agit de réchauffer les cœurs et d’offrir une ambiance conviviale. Mais vous n'avez peut-être pas ...