Grand Tasting : découvrez l’itinéraire parfait !

Fort de notre expérience et appétit bacchique, nous avons décidé de vous mâcher un peu le travail : que de temps perdu en salon à errer du regard en quête du domaine de vos rêves… Pour faire de vous de véritables tueurs à sang-froid devant le plan du Grand Tasting, voici de quoi vous préparer bien en amont. 😊

Tout d’abord, c’est le matin, et qui dit matin dit champagne (en salon seulement, soyons clairs). Et, la matinée s’annonce longue, soyez prudents et utilisez les crachoirs, puisque nous vous avons sélectionné pas moins de 11 stands… Il est intéressant d’opérer un comparatif entre grandes maisons, qui viendront probablement avec des cuvées à prix plus ou moins équivalent. Ainsi, Ayala, Bollinger, Ruinart, Pol Roger, Taittinger, Roederer et Deutz vous offriront une belle première bataille, à compléter par des maisons/domaines plus confidentiels. Ainsi, vous nous connaissez, la maison familiale Drappier devrait vous séduire sans concession. Avec de belles typicités, ne manquez pas non plus les champagnes de Sousa, Bedel et Jacquesson pour repartir de cette matinée avec un sourire béat de satisfaction et l’œil pour le moins pétillant.

Une fois maîtrisé cet exercice, et après avoir profité du calme matinal pour engloutir une ou deux huîtres avec le reste de votre dernier verre de bulles, abordons les autres régions. Mais, question parmi les questions, dilemme parmi les dilemmes, que faire pour ne pas mélanger blancs et rouges ? Notre réponse : on ne sait pas. Vous pouvez essayer tous les blancs et revenir ensuite pour les rouges, mais ça fait deux voyages, des oublis, et surtout on fait deux fois la queue sur les stands les plus fréquentés. Mais si l’on enchaîne tout, il faut un palais à toute épreuve, ce qui est sur le long terme impossible… En conclusion, libre à vous de choisir votre erreur selon vos goûts 😊. Notez cependant que le matin étant souvent moins bondé, on peut goûter les blancs dans le calme et assez rapidement si l’on sait où on va.

Pour la suite, nous allons procéder par régions et par ordre alphabétique pour ordonner celles-ci, pour éviter une pagaille sans nom…

En Alsace, trois domaines de très haut-niveau vous attendent, avec Hugel, Zind-Humbrecht, et Deiss, rien que cela ! Des stands généralement bien fournis en diversité de cuvées, qui devraient vous occuper un moment, et qui offrent des vins sublimes, les blancs alsaciens notamment étant désormais considérés par beaucoup (dont l’auteur de ces lignes) comme faisant partie des meilleurs vins au monde. Un conseil maison : ne demandez pas à Jean-Michel Deiss quel cépage il a mis dans son vin, vous vous exposeriez à de vives remontrances… où à une moue désespérée (spoiler : le domaine Deiss est l’apôtre de la complantation des cépages).

Dans le Beaujolais, au rayon des rouges légers, parfaits pour la transition, laissez-vous tenter par le Château Thivin (miam la cuvée Zaccharie !) et ses arômes de cerises typiques, ou par le domaine Desvignes, qu’on ne vous présente plus chez iDealwine.

Gros morceau ensuite, à garder peut-être pour la fin, Bordeaux ! On vous envoie donc au Château Siran car qui s’y rend s’y remplit de joie (notez au passage le double jeu de mots). Après avoir été adoubé par M. Miailhe, vous voici donc Chevalier et prêt à filer en direction du château éponyme, un régal. Les châteaux Clarke et de Carles devraient également vous ravir, surtout enchainés avec un Grand Corbin Despagne, un Lafon Rochet (les derniers millésimes sont superbes, et sait-on jamais, s’ils vous servent du 2014, c’est une merveille), un Pape Clément, un Pichon-Longueville Comtesse de Lalande ou un Smith Haut Lafitte, des domaines à ne pas rater car d’un niveau rare en salon (sauf sur notre stand, évidemment ;). S’il vous reste du temps, de la foi, et un palais, passez donc également au Château Beychevelle (inoubliable étiquette) ou la Lagune (meilleur nom pour rêver en novembre).

Place à la Bourgogne. N’avouez surtout pas que vous venez de déguster du Bordeaux (l’inverse est vrai si vous avez gardé Bordeaux pour la fin, évidemment). Commencez par une bataille entre maisons, avec Louis Jadot, Louis Latour, Albert Bichot et Joseph Drouhin. Le vainqueur remportera votre estime éternelle à n’en pas douter. Une fois rassasié(e), un petit détour par les Chablis de William Fèvre, et vous voilà prêts pour le domaine des Perdrix, coup de cœur de notre équipe, et les superstars Jacques Prieur (jolies étiquettes là encore !) et Faiveley (à ne surtout pas manquer).

Dans le Jura, assez peu représenté, nous vous envoyons, étendard à la main, chez le domaine Rolet Père et Fils, qui vous proposera de jolis vins, qui, en salon, auront en plus le mérite de se démarquer et ainsi, de vous éviter une lassitude parfois palpable en fin de visite. Vive le Jura !

Dans le Roussillon, ne manquez pas, là encore, un ovni, le domaine Mas Amiel, qui propose des vins oxydés ou non, doux ou non, pour une sublime découverte des vins de Maury. Vraiment un immanquable dont vous vous souviendrez (et le vin doux rouge avec du chocolat… miam !).

Direction le Sud-Ouest désormais, avec, si vous avez du coffre et de l’énergie à revendre, les domaines Bouscassé et son alter-ego Montus, de Madiran. Sans doute ce qui se fait de mieux dans l’appellation, et au moins, vous sentirez quelque chose dans le verre, ça envoie… Idéal pour se relancer avant la suite te la descente de vos deux fleuves préférés.

La Loire, tumultueuse… et bien représentée. Tout d’abord, un domaine que nous vous avions présenté au printemps, le domaine des Poëte, qui a fait l’unanimité parmi nos équipes et celles de Bettane et Desseauve, superbe. Ensuite, Charles Joguet et sa mythique Dioterie, le Domaine de la Butte de Jacky Blot (on ne vous le présente même plus, mais foncez !), Alphonse Mellot et sa légèreté sancerienne, mais également les domaines Grosbois, Huet, et le domaine de la Taille aux Loups de notre ami Jacky Blot.

Dans le Rhône, c’est par les maisons Chapoutier et Guigal qu’il faut commencer, pour lancer un duel qui pourrait mettre de l’ambiance dans ce salon élégant. Ensuite, les domaines des Cailloux et Perrin & Fils, ainsi que le domaine Richaud vont vous séduire, c’est certain. Et, s’il vous reste de la foi, du courage, de la force, de la lucidité devant le but, affairez-vous au stand du domaine Paul Jaboulet Aîné.

Quel voyage, chers amis… Allez, ce n’est pas fini, offrez vous un petit tour du monde avec Penfolds, en Australie, Kefraya au Liban ou Porto Taylor’s pour terminer sur une douce note 😊 Les LBV, quelle merveilleuse invention. Vous aurez noté au passage que nombre de ces domaines figurent parmi les partenaires d’iDealwine. Membres de notre réseau, ils nous approvisionnent régulièrement de leurs derniers millésimes. Vous pourrez donc retrouver la plupart de ces vins, tranquillement, au retour du salon, en pianotant sur votre clavier.

Mais bien évidemment, tout ce qui précède n’est valable que si vous venez régulièrement vous ressourcer au stand le plus interactif, le plus beau, le plus cool, le plus frais mais le plus chaud, le plus sérieux et le plus drôle, le plus intense et le plus reposant, tantôt calme comme un lac suisse par beau temps, tantôt tumultueux comme le Nil en crue : NOTRE STAND 104, qui porte d’ailleurs le nom de la salle de concert de radio France où se sont produits Sting, Eric Clapton ou Santana… Alors, passez nous voir, sait-on jamais !

Bon salon à tous 😊

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine : riz cantonnais

Avant de partir à International Wine and Spirit Fair de Hong-Kong, l’équipe d’iDealwine s’est immergée dans la cuisine chinoise en préparant ce riz cantonnais, relativement simple mais savoureux…

La livraison iDealwine, mode d’emploi

La livraison de ma commande iDealwine : comment ça se passe ? Suivons pas à pas le déroulement d’une commande jusqu’à sa livraison, afin d’y voir plus clair.

Les nouveautés de juillet dans les musts d’iDealwine

Pour bien commencer le mois de juillet, nous vous proposons de nouvelles sublimes cuvées disponibles dans la gamme de nos Musts, la collection permanente d'iDealwine ! Petit tour d'horizons de ...