La France perd son titre de premier producteur mondial de vin

exporations premier pays producteur oiv vin

Les derniers chiffres pour l’année 2015 confirment un léger décrochage des producteurs français par rapport à ses voisins méditerranéens. Néanmoins, les signes positifs existent puisque les exportations françaises maintiennent leur hégémonie sur plusieurs segments de marché.

Premier chiffre global et rassurant : en 2015, le marché mondial du vin a augmenté de 10,6% ! Les échanges commerciaux sont en pleine croissance, estimés à un total de 28,3 milliards d’euros contre 16 milliards en 2005, a déclaré l’Organisation Internationale du Vin (OIV).

Dans cette compétition, le suspense est le même chaque année : quel est l’heureux élu qui décrochera la palme du premier pays producteur de vin au monde ? Et chaque année, le podium voit alterner la France, l’Espagne et l’Italie… sans grande surprise puisque les écarts entre eux sont relativement faibles. En 2015, c’est donc l’Italie qui est repassée première, avec 48,9 millions d’hectolitres produits contre 47,4 millions pour l’Hexagone.

Il est clair que depuis environ dix ans, les bouteilles françaises ont perdu des parts de marché au profit de ses concurrentes espagnoles et italiennes. En témoignent ces chiffres : nous avons vendu 14,2 millions d’hectolitres à l’étranger en 2015, contre 20,3 millions pour l’Italie et 24,4 millions pour l’Espagne… faisant du voisin ibérique le premier exportateur mondial de vin.

Cependant, ne tombons pas dans l’alarmisme, car ces données globales occultent des tendances plus spécifiques et intéressantes à dégager. La position de force de l’Espagne vient avant tout du fait qu’elle est le premier fournisseur mondial de vin en vrac (non embouteillé), avec 33% de parts de marché contre les 6% de la France, peu présente sur ce segment d’entrée de gamme. En revanche, si l’on regarde du côté des grands crus, la France conserve son aura, et de loin. Ses bouteilles prestigieuses restent les plus prisées à l’international, notamment en Asie.

Ses exportations ont certes diminué en volume, mais leur valeur a continué à augmenter de 6,8% en 2015. Selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), « près de 80% des vins français vendus à l’étranger le sont à partir de 5 euros le litre » (source : France 24). De plus, la France reste leader sur le marché du vin rosé, dont la demande ne cesse d’augmenter ces dernières années, tirée notamment par le marché américain. Et en 2014, le vin rosé représentait près de 30% de la consommation de vin « tranquille » (sans bulle)… un marché à fort potentiel donc pour l’Hexagone.

Ces nouveaux chiffres confirment cependant une réalité, celle de la perte de vitesse des vins français sur le segment intermédiaire, avec un rapport qualité/prix perçu comme moindre par rapport aux vins italiens notamment. Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau compte-rendu, et bonne chance à nos producteurs, car sur le marché du vin rien n’est jamais figé 🙂 .

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Export de vins et spiritueux : des chiffres records, mais en trompe l’œil

Oenotourisme : une année 2016 dynamique pour un secteur en plein essor

La jeune génération des « Millennials », fer de lance de la consommation de vin aux Etats-Unis

Exportations de vins français: premiers chiffres encourageants pour 2015

Les exportations de vins et spiritueux en hausse au premier trimestre 2015

Baisse des ventes de vins de Bordeaux en 2014

Consommation mondiale : le vin a encore de beaux jours devant lui !

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Domaine A. Brunel (Les Cailloux) : « Faire du vin qui fasse plaisir sans être inabordable. »

André Brunel s’est imposé au fil des années comme l’un des vignerons les plus talentueux de Châteauneuf-du-Pape. Injustement méconnu en ...

touche pas a mon vigneron

« Touche pas à mon vigneron » : la pétition fait reculer le gouvernement

Bonne nouvelle pour les viticulteurs et plus généralement pour tous les acteurs du vin sur Internet, le gouvernement vient de retirer du « Plan gouvernemental de lutte contre la drogue ...

salon RVF 2018

Salon RVF (4-5 mai 2018) : iDealwine, toujours au rendez-vous !

Ce 4 et 5 mai, l'équipe d'iDealwine vous donne rendez-vous au Palais Brongniart (Place de la Bourse-75002 Paris) pour la 12ème édition du salon de la Revue du Vin de ...