Fine Spirits Auction | La chasse aux trésors

Fine Spirits Auction idealwine rhum whisky

Armagnacs, chartreuses, cognacs et, surtout, whiskies et rhums… Plus que jamais, ces nectars s’affichent sur Fine Spirits Auction, dévoilant au passage un nombre croissant de marques et de distilleries rarement présentées aux enchères. A travers cette sixième vente, c’est toute la diversité de l’offre et l’énergie du marché français qui s’illustrent. Mise en lumière.

Rhums : plus de 20 nationalités représentées

En moins d’un an, Fine Spirits Auction a levé le voile sur l’appétence pour le rhum, nectar qui s’est rapidement hissé sur la deuxième marche du podium des catégories les plus recherchées, derrière le whisky. Une centaine de lots peuple donc cette vente, issus d’une vingtaine de pays : Venezuela, République Dominicaine, Cap Vert, Barbade, Jamaïque et même Népal et Inde pour ne citer que quelques exemples.

Bien sûr, les rhums français occupent également le devant de la scène avec, notamment, la Martinique. Bally, Trois Rivières et Rhum J.M s’illustrent avec des millésimes qui vont de 1929 à 2005. De jolies raretés sont aussi à relever avec Lapalun 1952 et Saint-Etienne 1959 qui a brillé au cours de la dernière vente aux enchères. Enfin, les amateurs des Grand Rhums Charles Simonnet veilleront particulièrement sur les millésimes 1975 et 1969.

N’omettons pas le savoir-faire cubain qui se dessine ici à travers des marques comme Ron Santiago, Matusalem et Caribbean Club.

Les stars du whisky

Que serait une vente sans whisky ? Sa popularité attire sans cesse de nouveaux vendeurs et de nouvelles références. Quelques exemples : Bowmore Bicentenary, The Balvenie 40 ans, Glenfiddich 1961, Springbank 34 ans 1966 Lateltin, Macallan 30 ans Blue Label ou encore Dalmore 32 ans 1974.

Bowmore Bicentenary est un flacon sorti en 1979. Réunissant dix millésimes issus de distillations des années 1950 à 1966, il est le fruit d’un assemblage d’anciens fûts de chêne américain et de fûts de sherry sélectionnés dans le Vault #1 de Bowmore, un chai situé sous le niveau de la mer.

Outre l’Ecosse, le Japon est bien représenté dans cette édition avec des références comme le Hanyu 1986 King of Hearts de la gamme Ichiro’s Malt Card Series, le Hanyu 1988 Noh, plusieurs Karuizawa de différents millésimes (1975, 1985, 1986, 1992, etc.) et divers single cask de Nikka comme le Yoichi 1987 (#112814) ou le Miyagikyo 1986 (#80283).

Concevoir une collection avec Glen Grant

Avec des lots aujourd’hui introuvables sur le marché, les enchères sont souvent l’occasion de démarrer ou de poursuivre une collection. Les amateurs de Glen Grant s’en donneront à cœur joie, notamment avec les fameux Glen Grant 5 ans millésimés – en l’occurrence entre 1966 et 1988 – ou un vieux Glen Grant 10 ans des années 1980. Avec son importateur italien, Armando Giovinetti, Glen Grant a bâti une solide réputation à ses single malts en Italie – la distillerie appartient d’ailleurs aujourd’hui à Campari -, recherchés pour la constance de leur qualité, leur gourmandise et leur texture soyeuse.

Avec toutes les informations dont vous disposez maintenant, nous n’avons plus qu’à vous souhaiter de belles enchères 😉

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Enchères | Bordeaux rares et un catalogue dédié à une cave d’exception

Cette vente inclut de légendaires grands crus de Bordeaux, issus pour une belle part de la cave d'un grand collectionneur privé.

Recette de la semaine : salade d’avocat, pamplemousses roses, grenades et crevettes

Voici une recette simple et rapide, très fraiche, parfaite pour commencer un repas en été. Elle se marie très bien avec les vins blancs secs, plutôt jeunes, du type vin ...

Foire aux vins iDealwine : attention, derniers jours !

Si vous voulez acquérir de grands vins à des prix attractifs il ne vous reste plus que quelques jours ! Complétez vos achats et gagnez le guide 2016 Bettane + ...