Exports français 2018 : les vins et spiritueux toujours au sommet

Vins champagne iDealwine

C’est officiel. Les chiffres 2018 des exportations du secteur des vins et des spiritueux sont tombés. On fait le bilan avec vous.

A nouveau, en 2018, le secteur du vin et des spiritueux- entre autres porté par ses 560 000 postes- tire les chiffres du commerce extérieur français vers le haut. Estimés à 60 milliards d’euros, la filière des vins et spiritueux représente la 2ème filière excédentaire après l’aviation, pesant quelques 13.2 milliards d’euros ; soit +2.4% en valeur et -2.7% en volume, selon les chiffres de la FEVS (Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux). Une baisse qui s’explique par des récoltes historiquement faibles en 2017 à cause des aléas climatiques. Dans le détail, l’export des vins seuls est valorisé à 8.9 milliards d’euros (+2.6% par rapport à 2017) et celui des spiritueux à 4.3 milliards d’euros (+ 1,8% par rapport à 2017).

Chiffres des exports des vins et des spiritueux

Tandis que l’export des spiritueux est porté par le cognac (3.1 milliards d’euros), celui des vins l’est par la Champagne (2.9 milliards d’euros), Bordeaux (2 milliards d’euros), la Bourgogne (0.9 milliard d’euros) et la Provence et son rosé (273 millions d’euros).

exports des vins et des spiritueux

Le premier marché de l’Hexagone demeure les Etats-Unis (3.2 milliards d’euros, +4.6%) suivi du Royaume-Uni (1.3 milliard d’euros, -0.6%), de la Chine (1 milliard d’euros, -14.4%), de Singapour (901 millions d’euros, 8.3%) et de l’Allemagne (878 millions d’euros, +4%). Les chiffres concernant l’Asie sont à relativiser car ils ne prennent pas en compte les flacons réexportés depuis les plaques tournantes asiatiques (Hong-Kong et Singapour). Et pour l’heure, le Brexit n’a pas encore totalement impacté la filière.

Affaire à suivre donc, mais, pour l’heure chers amateurs, continuez à faire de belles affaires sur iDealwine et à faire prospérer ce beau secteur qu’est le vin 😉

  • Voir les commentaires (1)

  • Netvin

    Bonjour,

    Il est logique de constater que la part dominante des exports revient au vin quand on voit la notoriété viticole que la France a sur les autres continents. Pour les spiritueux, j’ai l’impression que les cognacs perdent des ventes au détriment du Whisky

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères : collection particulière, un hymne à l’Europe en 4000 vins

Cette superbe collection, proposée à la vente jusqu’au 21 mars, nous donne l’occasion de partir  à la découverte des grands vignobles européens et même du monde, puisque les 4000 flacons ...

Le domaine des Hospices de Beaune pose le pied en terre chablisienne

Le domaine des Hospices  de Beaune gagne encore du terrain ! Jean-Marc Brocard, viticulteur chablisien, a en effet décidé de faire ...

Disparition de Paul Pontallier, gentleman de Château Margaux

Au cœur du week-end de Pâques, nous avons appris avec tristesse la disparition de Paul Pontallier, qui fut durant trente ans l’œnologue, le directeur et l’âme de Château Margaux.