Et si la Chine boycottait les vins européens ?


news chine

La décision de Bruxelles de taxer les panneaux solaires chinois sonne les prémices d’une nouvelle guerre commerciale, les Chinois menaçant maintenant de taxer les vins européens…

La taxe appliquée par la Commission européenne pour réduire les exportations chinoises de panneaux solaires en Europe ne laisse pas les Chinois indifférents. Il est vrai que le marché européen est particulièrement lucratif sur ce secteur. Il a rapporté 21 milliards d’euros en 2011 à la Chine – désormais premier producteur de composants photovoltaïques au monde.  Une nouvelle vague de tensions entre Bruxelles et Pékin se dessine après cette décision qui a pour but de protéger l’industrie photovoltaïque européenne.

Côté chinois, l’Europe est accusée de dumping et de subventionner ses vins à l’exportation, ce qui entrave la concurrence. En tant que membre de l’Organisation Mondiale du Commerce, la Chine a le droit de mener une enquête et elle le fait.

Pourtant, les exportations de vins européens ne sont pas subventionnées mais certaines exploitations reçoivent des aides pour la production (tout comme l’industrie photovoltaïque chinoise est subventionnée par le gouvernement pour favoriser son développement).

Si l’enquête aboutit à une réaction de la Chine à l’encontre des vins européens, ceux-ci pourraient se trouver en danger et la France serait particulièrement concernée par cette mesure de représailles.

En effet, la Chine est maintenant un client incontournable pour la France. Ce pays est devenu notre troisième marché à l’export, et globalement les vins et spiritueux représentent le deuxième poste excédentaire de notre balance commerciale (7.6 milliards d’euros en 2012), avec, à la clé, plus de 500 000 emplois directs et indirects concernés.

C’est aussi la France qui détient la meilleure part de marché en Chine concernant les exportations de vin en comparaison de ses voisins européens. Parmi les vins français, ceux de Bordeaux sont de loin les plus achetés en Chine. Les conséquences de mesures de rétorsion seraient lourdes pour la région bordelaise.

Certains s’en inquiètent tandis que d’autres relativisent – comme Robert Beynat directeur général de Vinexpo : « Tous les secteurs ont connu cela, vin ou autres produits, il y a toujours eu des conflits, c’est cela le commerce international. »

En effet, cette situation n’est pas nouvelle, la Chine avait déjà pris des mesures contre des produits européens suite à des projets de taxes ou d’enquêtes de Bruxelles sur des produits chinois.

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur les vins de Bordeaux et de Pomerol.

A lire également dans le Blog iDealwine :

Jacky Lorenzetti continue à miser sur les châteaux bordelais

Un architecte chinois acquiert le Château La Fleur Jonquet

Château Loudenne : un achat chinois supplémentaire à Bordeaux

L’investissement chinois reste minime dans le bordelais

Le Château Bellefont-Belcier vendu à un Chinois : une première pour un grand cru classé de Saint-Emilion

Le géant chinois de l’agroalimentaire SSCW rachète le négociant DIVA Bordeaux

Rachat du Château Barateau à Bordeaux : tchin-Chine !

Grande première : un Chinois achète des vignes en Bourgogne !

Bordeaux : des investisseurs chinois rachètent quatre domaines viticoles

L’actrice chinoise Zhao Wei investit à Saint-Emilion

Un nouveau château bordelais passe sous pavillon chinois

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (5)

  • David

    Tant mieux ! Qu’ils nous boycottent, c’est ce qui pourrait nous arriver de mieux.
    Les 1er grands crus redeviendraient abordables et le vin resterai en Europe, là ou l’on l’apprécie vraiment, pour autre chose que ses intérêts financiers.
    Laissons-les boire leur « vin ».

    • julien

      je suis entièrement d’accord avec toi David, si les chinois ne veulent plus de nos vins ce n’est pas très grave, beaucoup d’autre pays comme entre autre les États-Unis s’arrache nos grands crus français.

  • teetoo1

    J’espère bien qu’ils feront campai avec des vins espagnols ou portugais !!!! Ils mettent du sirop dans des grands vins et les boivent cul sec !!!! Et je sais de quoi je parle ça fait dix ans que je leur offre du vin …. Et de plus pour faire ce caca , ils veulent du lafite Rothschild ….pathétique ….. Arrêtons de leur vendre nos vins , ils ne le méritent pas .
    P.S : je suis d’origine asiatique , mais là en tant qu’amoureux du vin , c’est horrible .

    • Maleyran

      QUELLE SAGESSE !
      Merci pour ce message qui me permet de croire encore qu’ il est possible de faire passer l’ amour avant le profit .

    • Seb

      Faut arretez maintenant avec les Chinois. Je suis Francais residant en Chine depuis presque 10 ans et je connais bon nombres d’amateurs qui n’en n’ont rien a cirer des 1er crus et qui boivent le vins comme il doit etre bu (en mangeant)! Faudrait aussi quand meme ne pas oubliez que les premiers a avoir specules sur le vins ne sont pas les Chinois mais bien les Europeens. Et comme le dit Julien plus haut, si les Chinois n’en veulent plus, il y aura encore les Bresiliens et les Indiens et tout les marches emergent de l’Asie du Sud.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les dernières confidences de Robert Parker

Robert Parker a donné il y a une dizaine de jours une interview exclusive au journal britannique The Independant, où ...

romanée conti crus classés

Enchères : 3 000 lots, des grands noms et une belle sélection de Bordeaux 2005

Comme d’habitude chez iDealwine, la nouvelle vente aux enchères déroule le tapis rouge à plusieurs références légendaires, tout en vous proposant une large sélection, alléchante et très variée. Tour d’horizon ...

Interview-Stéphane-Droulers-Chateau-de-Carles

Interview de Stéphane Droulers, du château de Carles

Connaissez-vous bien le château de Carles ? En vidéo, le propriétaire vous raconter son histoire.