Enchères | Septembre, le printemps des grands vins

C’est la rentrée, septembre est là, mais rassurez-vous, nous sommes là aussi. Et nous avons travaillé tout l’été pour que la réalité ressemble à ce dont nous rêvons tous. Un monde où l’on retrouve dans une même vente tout ce que la planète compte de merveilles.Arnaud Ente

Commençons notre traditionnel tour d’honneur, une fois n’est pas coutume, par les spiritueux. Il ne vous aura pas échappé que nous vous en proposons de plus en plus, en quantité, comme en qualité. Ainsi, cher(e)s mousquetaires, vous pourrez faire honneur au roi Louis XIII en enchérissant sur un cognac Rémy Martin Rare Cask, ou un magnum de cognac Bisquit Dubouché 1898 pour un voyage dans le passé. Cette année-là, l’Espagne perdait ses dernières colonies, Emile Zola écrivait « J’accuse » et Eduard Spelterini créait l’exploit en traversant les Alpes en ballon. Vous trouverez également de superbes rhums de Guyane et de Guadeloupe, ainsi qu’une belle collection de bourbons d’exception. Et pour nos amis grenoblois (ou, en l’occurrence, tarragonais), quelques chartreuses ont été disséminés dans nos montagnes de catalogues…

Retour aux régions classiques, avec, passage obligé pour une rentrée maîtrisée, la Bourgogne. Evidemment, les yeux les plus avertis l’auront sans doute déjà remarqué, un assortiment du domaine de la Romanée-Conti ouvre le bal, dans le millésime 2014. 13 flacons vendus ensemble, dont le graal absolu, pour voir venir l’hiver avec calme et sérénité. Autres protections efficaces contre frimas et tracas, les domaine Leroy et d’Auvenay : richebourg, criots-bâtard-montrachet, meursaults, puligny-montrachet, auxey-duresses, aligotés, vous aurez le choix. Mais bien évidemment, nous n’avons pas oublié la Romanée de Liger-Belair, les amoureuses de Georges Roumier ou le chambertin de Rousseau, et bien sûr des vins du domaine Coche-Dury, les chablis de Raveneau… Vous l’aurez compris, toutes les grandes étiquettes sont présentes, et souvent dans de nombreux millésimes, et 10 rouleaux de parchemins ne suffiraient sans doute pas à être exhaustifs. Notons tout de même, pour suivre la tendance observée depuis des mois, la présence de nombreux vins du domaine Prieuré Roch, très recherché par les amateurs, et d’Arnaud Ente, que nous avons choisi d’ailleurs pour illustrer visuellement cette vente.

Chez le rival bordelais, à qui nous n’avouerons pas, pour maintenir la paix dans notre beau pays, que nous venons de nous fendre d’un détour par la Bourgogne, la liste est également longue et sublime. Tout d’abord, une caisse Duclot 2005, qui contient donc dans ce superbe millésime Haut-Brion, Latour, Margaux, Mouton-Rothschild, Mission Haut-Brion, Yquem, Petrus, Cheval Blanc, et Lafite. Mais ces vins sont également disponibles séparément, évidemment ! Petrus, par exemple, est là en 1989 (grande année !), 2000, 1960, 2003, 2002, 2006, 2013, Lafite en 1989, 1995, 2000, 2002, 2004 (double-magnum) et 2006, pour ne citer qu’eux. On trouve aussi de beaux lots de 12 bouteilles pour Château L’Angélus, en 2010, 2011 et 2012, et à peu près tout ce que Bordeaux compte de grands crus classés.

On notera également, la présence d’un salmanazar de Château Le Puy 2002, un domaine très en vogue dans les enchères en ce moment, grâce à sa conduite biodynamique sans collage ni filtrage, qui le rattache à ce qu’on pourrait appeler « La Nouvelle Vague » des vins nature en France. On trouvera d’ailleurs dans ces enchères des vins de l’Anglore, de Ganevat, du domaine des miroirs, d’Yvon Metras, de Richard Leroy, de Bernaudeau (l’un des meilleurs blancs jamais dégusté par l’auteur de ces lignes), d’Aurélien Lefort, de Thierry Allemand et des jardins esmeraldins, par exemple. Le présent est sans doute là, l’avenir aussi !

Dans le Rhône, on ne peut passer sous silence la présence d’un flacon mythique, La Mouline 1978 de Guigal, une année restée légendaire pour cette cuvée. Bien entendu, rassurez-vous, vous aurez votre quota de rayas, Jean-Louis Chave, Jamet, Gonon, Beaucastel ou La Janasse !

En Champagne, les grandes maisons mythiques que sont Dom Pérignon (1990 !), Ruinart, Veuve Clicquot, Roederer, Bollinger, Taittinger, ou Nicolas Feuillate, affronteront les champagnes d’auteurs de Jacques Selosse et Pierre Péters (la nouvelle vague s’étend vers le nord !).

Dans la Loire, outre Les Jardins Esmeraldins évoqués plus haut et qui battent tous les records, ruez-vous vers l’or, avec le Clos Naudin et sa mythique Goutte du plus précieux des métaux, en 1990. Le Clos Rougeard et Dagueneau, éternelles étoiles, sont également présents en nombre et dans différentes cuvées de grands millésimes.

En Alsace (Weinbach, par exemple), en Savoie (Belluard), ou dans le Jura, avec des vins nature évoqués plus haut, vous trouverez aussi votre bonheur, ou, soyons fous, l’extase, tout simplement, mais nous avons choisi de nous attarder un peu sur les vins étrangers, qui présentent vraiment leurs plus beaux représentants dans cette vente. En tête, planant sur les cimes, un Screaming Eagle 2007 devrait affoler les compteurs depuis sa Napa natale. En Espagne, Vega Sicilia et Pingus devraient se livrer un duel attendu, avec de nombreux représentants. En Italie, Angelo Gaja et Sassicaia devraient également vous plaire… Enfin, curiosité, nous vous proposons quelques vins de glace canadiens, un bon moyen de varier un peu vos plaisirs sucrés !

Vous l’aurez compris, si on s’arrête là, c’est pour rester raisonnables, mais le meilleur moyen de tout voir et tout savoir est encore d’aller feuilleter nos catalogues et de se positionner sur les vins qui vous tourmentent pour faire de ce mois un mois inoubliable ! September, I remember, chantaient Paul Simon et Art Garfunkel, sans doute en souvenir d’enchères passées… Ba de ya, say do you remember? Ba de ya, dancing in September, avaient d’ailleurs confirmé Earth Wind & Fire.

Beaucoup d’autres merveilles vous attendent sur la page de la vente, ne les manquez pas ! Nous vous souhaitons de belles enchères sur iDealwine.

Découvrez nos catalogues :

09/09/2020 – 10H00 : Divers France 1990-2019
09/09/2020 – 10H30 : Languedoc Roussillon 1979-2018
09/09/2020 – 11H00 : Champagne 1966-2015
09/09/2020 – 11H30 : Alsace Jura 1981-2018
09/09/2020 – 12H00 : Loire 1982-2018
09/09/2020 – 12H30 : Bourgogne 1985-2010 – Blanc
09/09/2020 – 13H30 : Bourgogne 2011-2018 – Blanc
09/09/2020 – 14H30 : Bourgogne 1973-2010 – Rouge
09/09/2020 – 15H30 : Bourgogne 2011-2015 – Rouge
09/09/2020 – 16H30 : Bourgogne 2016-2018 – Rouge
10/09/2020 – 10H00 : Porto et Spiritueux 1898-2015
10/09/2020 – 10H30 : Autres vins Etranger 1971-2017
10/09/2020 – 11H00 : Rhône 1989-2019 – Blanc
10/09/2020 – 11H30 : Rhône 1978-2012 – Rouge
10/09/2020 – 12H30 : Rhône 2013-2019 – Rouge
10/09/2020 – 13H30 : Bordeaux 1964-2015 – Blanc
10/09/2020 – 14H00 : Bordeaux 1918-1997 – Rouge
10/09/2020 – 15H00 : Bordeaux 1998-2008 – Rouge
10/09/2020 – 16H00 : Bordeaux 2009-2017 – Rouge

Voir tous les vins en vente sur iDealwine.com

Pour estimer ou vendre vos vins, consultez nos pages dédiées.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

domaine mongeard mugneret

Le domaine Mongeard-Mugneret en Bourgogne : entre sagesse et ambition

C'est parti pour un tour vers la Côte d'Or, focus sur le domaine Mongeard-Mugneret installé à Vosne-Romanée, enclavé au nord entre le légendaire Château du Clos Vougeot et au sud ...

Menace sur le vignoble : phylloxera, le retour ?

On le croyait éradiqué et bien non, le phylloxera, ce terrible puceron à l’origine de la plus grande dévastation du vignoble mondial ...

Caisse Romanee-Conti

Le domaine de la Romanée-Conti produira du Corton-Charlemagne

Le domaine de la Romanée-Conti produira à partir de 2019 du chardonnay issu d’une parcelle de Corton-Charlemagne reprise en fermage au domaine Bonneau du Martray.