Enchères on-line du 30 juillet 2014 : Petrus, Leroy, Gentaz-Dervieux, Grange des Pères et Vega Sicilia au top

cave

Aucun répit durant l’été pour les ventes aux enchères de grands vins ! Celles qui se déroulaient on-line sur iDealwine jusqu’au 30 juillet dernier ont réuni 368 acheteurs issus de 22 pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Zoom sur les belles adjudications de cette vente.

A Bordeaux les vins les plus recherchés sont soit issus de millésimes anciens (Château d’Yquem 1959 vendu 1260€, +12%), soit proposés dans des grands flacons : 864€ pour un double-magnum de Château Pontet-Canet 2010 (+3% par rapport à la cote bouteille), 368€ pour un magnum de Château Clinet 1990 (+32%). Petrus enregistre de beaux résultats dans les millésimes 1990 (2700€ ; +10%), 1998 (2220€, +5%), 2000 (3120€, +6%) et 2010 (2640€, +21%). Le 2011 a été adjugé à un niveau de prix pour l’instant plus sage (1488€), les mois à venir diront si les prix grimpent.

Si l’on regarde du côté des vins désormais achetés par la clientèle asiatique en priorité, le Château Lafite Rothschild se vend à des niveaux de prix en baisse : -5% pour le 1999 (468€), -4% pour le 2000 (1080€). En baisse également, le second vin de Mouton Rothschild, Petit Mouton 2009, adjugé 120€ (-12%) à un professionnel de Hong Kong.

En Bourgogne, le trio des domaines gagnants est sans surprise issu de la Côte de Nuits : Romanée Conti, Rousseau et Leroy monopolisent les belles enchères, talonnés par deux autres noms aussi mythiques que rares : Emmanuel Rouget (780€ pour un vosne-romanée Cros Parantoux 2003) et Roumier (762€ pour son bonnes-mares 2010). En blanc, c’est le domaine d’Auvenay (également dans l’escarcelle de Lalou Bize-Leroy) qui se distingue, tant pour son meursault (456€ pour le 1er cru Goutte d’Or 2004) que pour son puligny-montrachet (456€ également pour la cuvée En La Richarde 2002).

Dans la vallée du Rhône et plus particulièrement en Côte-Rôtie, si le prix des grandes cuvées de Guigal s’affiche en léger retrait, c’est un flacon rares, dont on a déjà vu quelques exemplaires flamber aux enchères ces derniers mois, qui sort du lot : la cuvée Côte Brune du domaine Gentaz-Dervieux, millésimée 1991, a atteint 600€. On note aussi de jolies enchères, mais sans excès spéculatif, sur les vins de Château Grillet.

Dans les autres régions, beau succès du Champagne Salon (la Cuvée S 1996 a été adjugée 360€) et également des flacons de Dom Pérignon (156€ pour le 2002, +8%, et 312€ pour le 1990, +56%). Les enchères ne faiblissent pas pour la star du Languedoc, Grange des Pères, dont les millésimes récents ont déjà pris le chemin de la hausse (120€ pour le 2009, et 114€ pour le 2010).

Parmi les vins étrangers, les vins de la Bodegas Vega Sicilia (Ribera del Duero) se détachent, et notamment la cuvée Unico, adjugée au prix de 300€ tant pour le millésime 1995 que pour le 1998.

Consultez le rapport complet sur les belles enchères de la vente on-line du 30 juillet 2014

En savoir plus sur la revente de vos vins au travers d’iDealwine

Demandez une estimation pour votre cave

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Cheval Blanc, Pavie, Rousseau et Clos Rougeard au sommet lors de la vente on-line du 23 juillet

Grands crus : les 100 bouteilles les plus chères du marché

Ventes on-line : palmarès des 20 plus belles enchères du premier semestre

Vendre ses vins aux enchères : quelles sont les meilleures périodes ?

Une caisse de Romanée Conti 2006 adjugée 19800€ en vente on-line le 9 juillet

Yquem, DRC, Clos Rougeard ou Whisky japonais, les belles enchères de la vente on-line du 9 juillet

Ravages de la grêle en Côte de Beaune : quelle incidence sur le prix des vins ?

Indices iDealwine stables en juin, les millésimes matures dopent le marché des enchères

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères | 1820-2020 : deux siècles de millésimes

Remontez le temps et les millésimes au cœur des domaines les plus recherchés : Trimbach, Château Lafite Rothschild, Comte Georges de Vogüé…

Domaine Combier : une référence incontournable à Crozes-Hermitage

Pionnier du bio à Crozes-Hermitage, le domaine Combier est aujourd’hui au sommet de son appellation en compagnie d’Alain Graillot. Clos des Grives est depuis longtemps une des cuvées majeures du ...

format bouteille idealwine

Mathusalems, nabuchodonosors… mais d’où nous viennent ces noms ?

Les amateurs les plus passionnés adorent proposer leurs vins favoris dans de grands formats qui valorisent les nectars servis. Mais les connaissez-vous vraiment tous ?