Enchères on-line du 30 juillet 2014 : Petrus, Leroy, Gentaz-Dervieux, Grange des Pères et Vega Sicilia au top

cave

Aucun répit durant l’été pour les ventes aux enchères de grands vins ! Celles qui se déroulaient on-line sur iDealwine jusqu’au 30 juillet dernier ont réuni 368 acheteurs issus de 22 pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Zoom sur les belles adjudications de cette vente.

A Bordeaux les vins les plus recherchés sont soit issus de millésimes anciens (Château d’Yquem 1959 vendu 1260€, +12%), soit proposés dans des grands flacons : 864€ pour un double-magnum de Château Pontet-Canet 2010 (+3% par rapport à la cote bouteille), 368€ pour un magnum de Château Clinet 1990 (+32%). Petrus enregistre de beaux résultats dans les millésimes 1990 (2700€ ; +10%), 1998 (2220€, +5%), 2000 (3120€, +6%) et 2010 (2640€, +21%). Le 2011 a été adjugé à un niveau de prix pour l’instant plus sage (1488€), les mois à venir diront si les prix grimpent.

Si l’on regarde du côté des vins désormais achetés par la clientèle asiatique en priorité, le Château Lafite Rothschild se vend à des niveaux de prix en baisse : -5% pour le 1999 (468€), -4% pour le 2000 (1080€). En baisse également, le second vin de Mouton Rothschild, Petit Mouton 2009, adjugé 120€ (-12%) à un professionnel de Hong Kong.

En Bourgogne, le trio des domaines gagnants est sans surprise issu de la Côte de Nuits : Romanée Conti, Rousseau et Leroy monopolisent les belles enchères, talonnés par deux autres noms aussi mythiques que rares : Emmanuel Rouget (780€ pour un vosne-romanée Cros Parantoux 2003) et Roumier (762€ pour son bonnes-mares 2010). En blanc, c’est le domaine d’Auvenay (également dans l’escarcelle de Lalou Bize-Leroy) qui se distingue, tant pour son meursault (456€ pour le 1er cru Goutte d’Or 2004) que pour son puligny-montrachet (456€ également pour la cuvée En La Richarde 2002).

Dans la vallée du Rhône et plus particulièrement en Côte-Rôtie, si le prix des grandes cuvées de Guigal s’affiche en léger retrait, c’est un flacon rares, dont on a déjà vu quelques exemplaires flamber aux enchères ces derniers mois, qui sort du lot : la cuvée Côte Brune du domaine Gentaz-Dervieux, millésimée 1991, a atteint 600€. On note aussi de jolies enchères, mais sans excès spéculatif, sur les vins de Château Grillet.

Dans les autres régions, beau succès du Champagne Salon (la Cuvée S 1996 a été adjugée 360€) et également des flacons de Dom Pérignon (156€ pour le 2002, +8%, et 312€ pour le 1990, +56%). Les enchères ne faiblissent pas pour la star du Languedoc, Grange des Pères, dont les millésimes récents ont déjà pris le chemin de la hausse (120€ pour le 2009, et 114€ pour le 2010).

Parmi les vins étrangers, les vins de la Bodegas Vega Sicilia (Ribera del Duero) se détachent, et notamment la cuvée Unico, adjugée au prix de 300€ tant pour le millésime 1995 que pour le 1998.

Consultez le rapport complet sur les belles enchères de la vente on-line du 30 juillet 2014

En savoir plus sur la revente de vos vins au travers d’iDealwine

Demandez une estimation pour votre cave

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Cheval Blanc, Pavie, Rousseau et Clos Rougeard au sommet lors de la vente on-line du 23 juillet

Grands crus : les 100 bouteilles les plus chères du marché

Ventes on-line : palmarès des 20 plus belles enchères du premier semestre

Vendre ses vins aux enchères : quelles sont les meilleures périodes ?

Une caisse de Romanée Conti 2006 adjugée 19800€ en vente on-line le 9 juillet

Yquem, DRC, Clos Rougeard ou Whisky japonais, les belles enchères de la vente on-line du 9 juillet

Ravages de la grêle en Côte de Beaune : quelle incidence sur le prix des vins ?

Indices iDealwine stables en juin, les millésimes matures dopent le marché des enchères

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

perrier-jouet-belle-epoque-barbro-andersson1

Le succès de Perrier-Jouët éclaire le ciel du groupe Pernod-Ricard

Les amateurs américains et asiatiques de champagne aiment Perrier-Jouët et sont prêts à payer cher pour la marque. C’est une bonne nouvelle pour le groupe Pernod-Ricard, actuellement en légère difficulté. ...

Printemps des Châteaux du Médoc : opération portes ouvertes les 23 et 24 mars prochain

Les beaux jours arrivant à grands pas (oui, ça va venir), pourquoi ne pas aller se balader dans le sud-ouest ...

La fin des droits de douane pour les importations de vins européens au Japon ?

L'Union européenne et le Japon ont signé jeudi 6 juillet un accord de libre-échange qui prévoit notamment la suppression des droits de douane sur les importations de vins français au ...