Enchères : la fabuleuse diversité du vignoble français

ol1410-2

La vente qui débute aujourd’hui est exceptionnelle à plus d’un titre au vu des lots mis en vente. A côté du choix fabuleux de flacons bordelais et bourguignons (2500 lots), on retrouve toutes les signatures magiques des différentes régions françaises : Gangloff, Jamet, Clos Rougeard, Dagueneau, Coulée de Serrant, Zind-Humbrecht, Bollinger, Salon… Et comme toujours, de nombreuses pépites prêtes à boire à prix imbattables.  Une célébration de la diversité du vignoble français.

Une fois n’est pas coutume ce n’est pas une sélection région par région que nous proposons dans cet article mais bien deux. Une première sélection d’abord avec une série de belles affaires à prix doux, et une deuxième avec toutes les icônes dont cette vente regorge. Suivez le guide.

A Bordeaux, on commence par la rive droite avec l’excellent Fontenil, le fronsac de Michel Rolland en 1999 (estimé à 20€). On continue à Saint-Emilion avec Pavie-Macquin 1983 et Figeac 1980, et à Pomerol château Gazin 1985 et la Conseillante 1980 (tous estimés à moins de 50€). Sur la rive gauche, vous trouverez cinq millésimes du « plus sensuel » des bordeaux – ça, c’est Robert Parker qui le dit – à savoir le château Haut-Marbuzet, entre 1975 et 2012 (entre 25€ et 45€). Ou parmi les crus classés, on opte pour Talbot 2004 (40€) et Branaire-Ducru 2001 à Saint-Julien, Fieuzal 1985 à Pessac-Léognan ; Cantenac-Brown 1998 à Margaux (30€).

En  Bourgogne, les cuvées villages des plus grands vignerons sont un bon moyen de mesurer le talent de ceux qui les font, à des prix encore raisonnables. En côte de Nuits, par exemple, goûtez le nuits-saint-georges 2005 de Méo-Camuzet (estimé à 40€), le gevrey-chambertin de Trapet 2008 (35€) ou même l’excellent bourgogne rouge de Claude Dugat. En côte de Beaune, on vous conseille le savigny-les-beaune 1er cru Les Dominodes de Bruno Clair en 2006 (30€), ou encore le corton Pougets 2006 de Louis Jadot (40€). Enfin dans le Macônnais, il ne faudra pas manquer les cuvées de l’excellent domaine Guffens-Heynen et ses mâcon-pierreclos Le Chavigne 2012 et le tri de Chavigne 2011 (environ 40€). Car, inutile de vous dire, le stock de celles proposées dans la vente spéciale Mâconnais (achat direct) est déjà presque épuisé…

Dans les autres régions, précipitez-vous sur le vin des collines rhodaniennes 2014 signé Jamet (15 €), les vouvrays du domaine Huet et tout particulièrement le Mont 2009 (30€). Dans le jura, il faudra surveiller les vins jaunes du domaine Tissot dans les millésimes prêts à boire des années 80 et 90. En Loire, on craque pour le Clos de la Dioterie de Charles Joguet à Chinon en 2005 (35€). Enfin, le châteauneuf-du-pâpe du domaine Tardieu-Laurent en 2005 (estimé à 35 €) vaut vraiment le détour.

Du côté, des icônes, on ne vous étonnera pas en vous disant qu’à Bordeaux elles sont toutes là : les cinq premiers crus de 1855, bien sûr (Haut-Brion, Latour, Lafite-Rothschild, Mouton-Rothschild et Margaux), Yquem sur 13 millésimes, les meilleurs saint-émilion (Cheval-Blanc, Ausone, Pavie, Angélus), ou encore Petrus. Parmi ces bouteilles remarquables, vous trouverez quelques millésimes mythiques : 1949 pour La Mission Haut-Brion  et Latour, 1989 pour Haut Brion (100 points Parker), 1990 pour Cheval-Blanc et Margaux  (100 points Parker) et plus récemment 2009 et 2010 avec Petrus (eux aussi 100 points).

En Bourgogne, la sélection laisse également sans voix. On commence ce tour d’horizon à Chablis avec le grand cru Valmur de Raveneau en 2008 (200€), ou les vins de l’autre maitre des lieux Vincent Dauvissat avec les climats Les Clos et les Preuses dans les millésimes 2012, 2013 et 2014 (100-150€). En côte de Nuits, on commence à Gevrey avec le ruchottes-chambertin Clos des Ruchottes d’Armand Rousseau en 2007, on poursuit avec l’excellent clos-de-vougeot du domaine de la Vougeraie en 2007. A Morey-Saint-Denis, notre cœur balance encore entre le clos-de-la-roche du domaine Dujac en 2006, le clos-des-lambrays 2005, à moins qu’on ne choisisse le clos-de-tart 1999. Enfin que dire de Vosne : romanée-conti 1986 et 1962, richebourg 1955 de Leroy et richebourg 1985… d’Henri Jayer, rien que ça ! En côte de Beaune,  citons le meursault 1er cru Goutte d’Or du domaine d’Auvenay 2001, le chevalier montrachet du domaine Leflaive en 1992 (millésime de référence pour les blancs bourguignon) ou encore le montrachet 1979 d’André Ramonet.

Dans la vallée du Rhône, nous, on va surveiller tout particulièrement ce lot de 2 côte-rôtie côte-brune du domaine Marius Gentaz-Dervieux en 1989. A sa disparition, les parcelles ont été majoritairement reprises par le domaine Gonon… Et les bouteilles d’une qualité exceptionnelles sont devenues absolument collectors. Il y avait tout juste deux ans, un lot similaire avait été adjugé 1651€. Toujours en côte-rôtie, les Côtes Brunes 2011, 2012 et 2013 du domaine Jamet risquent de flamber. Normal, ces bouteilles sont produites dans des quantités si faibles qu’elles sont absolument introuvables. Tout comme celles du domaine Gangloff (La Sereine Noire 2009). En Hermitage, tous les regards seront fixés sur le 2003 de Jean-Louis Chave acclamé par la critique… Dans la vallée du Rhône sud, les vins d’Emmanuel Reynaud, et pas uniquement ceux de Rayas sont présents : Domaine et Château des Tours, Fonsalette, mais aussi, bien sûr, Rayas en 2009. A Châteauneuf justement trois cuvées spéciales méritent l’attention : l’hommage à Jacques Perrin de Beaucastel en 1998 (100 points Parker), la réserve des Célestins d’Henri Bonneau en 2004 et la cuvée Da Capo du domaine de Pegaü en 2007 (elle aussi 100 points Parker)…

La sélection champenoise a elle aussi fière allure : S de Salon 1985 et 1999, Substance de Selosse, Egly-Ouriet Blanc de Noirs Les Crayères Vielles vignes. Mais c’est la maison Bollinger qui est vraiment à l’honneur avec la grande année 1996 et RD 1996.  Et surtout, surtout, la cuvée franc-de-pied en blanc de noirs 2000 de la maison, baptisée Vieilles vignes françaises. En Loire tous les grands noms sont là : à saumur-champigny  le Clos Rougeard et ses trois cuvées de rouge (le Clos, les Poyeux, Le Bourg), à Pouilly-Fumé citons Dagueneau avec Silex en 1999 et 2012, à Sancerre Edmond Vatan et son Clos de la Néore en 2013, ou François Cotat avec Les Monts Damnés 2010. Enfin, à Savennières vous trouverez la Coulée de Serrant de Nicolas Joly en 1985, 1995 et 2009.

En Alsace, c’est le domaine Zind-Humbrecht qui est mis à l’honneur avec sa superbe cuvée Clos Saint Urbain dans les millésimes 1995, 1999, 2000, 2002, 2009 et 2012… Regardez aussi le pinot gris Clos Jebsal 1999 dans la version Sélection de grains nobles… Si vous préférez le riesling, nul doute que vous trouverez votre bonheur dans les cuvées Frédéric Emile 2007 et Clos Sainte-Hune 1996 de la maison Trimbach… Dans les autres régions, citons en Languedoc l’impressionnante collection de millésimes de la Grange des Pères : 2006, 2007, 2010, 2011, 2012 et 2013.

Enfin, une centaine de lots étrangers seront mis en vente dont Vega Sicilia en 1999 et 2000… Bonnes enchères à tous, vous avez jusqu’au 26 octobre pour vous lancer !

Accéder au catalogue de la vente :

26/10/2016 – 9h30 : Vins étrangers 1887-2013 (vente terminée)
26/10/2016 – 10h00 : Divers France 1947-2014 (vente terminée)
26/10/2016 – 10h30 : Loire 1964-2014 (vente terminée)
26/10/2016 – 11h00 : Alsace Champagne Jura (vente terminée)
26/10/2016 – 11h30 : Rhône 1962-2006 (vente terminée)
26/10/2016 – 12h00 : Rhône 2007-2014 (vente terminée)
26/10/2016 – 12h30 : Bourgogne 1956-2014 – Blanc (vente terminée)
26/10/2016 – 13h00 : Bourgogne 1947-2000 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 13h30 : Bourgogne 2001-2007 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 14h00 : Bourgogne 2008-2014 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 14h30 : Bordeaux 1911-1983 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 15h00 : Bordeaux 1984-1993 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 15h30 : Bordeaux 1994-2000 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 16h00 : Bordeaux 2001-2005 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 16h30 : Bordeaux 2006-2008 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 17h00 : Bordeaux 2009-2012 – Rouge (vente terminée)
26/10/2016 – 17h30 : Bordeaux 1936-2012 – Blanc (vente terminée)

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Belles enchères : Château Rayas, l’incontournable

En rouge comme en blanc les vins de Château Rayas ont une fois de plus enflammé les enchères lors de la vente qui s’est achevée en ligne le 16 août ...

Champagne : bulles de fête et cuvées de rêves sur iDealwine !

Les premiers frimas annoncent l’arrivée prochaine des fêtes de fin d’année et, avec elles, le bonheur de partager en famille ou avec ses amis la magie des bulles de champagne. ...

Vendanges haute couture au Château Angélus

Le Château Angélus lance le concept de « vendanges haute couture ». Avec deux cuves de merlots éraflés manuellement, Hubert ...