Enchères de mars | Les vins que recherchent les amateurs durant le confinement

Belles-encheres-idealwine-mars-2020Sur iDealwine, une vente s’est achevée quelques jours à peine après la décision de confiner les Français chez eux. Soit les 18 et 19 mars derniers. L’analyse du comportement des enchérisseurs démontre la forte résilience du marché des grands crus. Les grands crus, valeur refuge en temps de crise ? Démonstration.

L’annonce du confinement de l’ensemble de l’Hexagone, le 16 mars dernier, a créé un électrochoc majeur sur l’ensemble du pays et de son économie, e-commerce compris. Le monde du vin et de enchères n’y a pas échappé. Sur la plateforme d’iDealwine, une vente aux enchères électronique s’achevait quelques jours seulement après cette date, suscitant, comme vous pouvez l’imaginer, de fortes inquiétudes sur son issue. Et pourtant, les enchères se sont conclues dans des conditions pratiquement normales : chers amateurs, vous n’aviez rien perdu de vos réflexes et étiez présents en nombre dans les dernières minutes, comme à l’accoutumée, pour rafler les lots convoités. Même si la vente avait débuté 10 jours plus tôt – avant le confinement, donc – l’analyse des résultats apporte quelques précieux enseignements sur l’état du marché des grands crus.

Bordeaux résiste, au cœur du cyclone

A Bordeaux, tout d’abord, les prix des plus grands crus classés affichent un léger recul, y compris dans les grandes années, offrant aux amateurs l’occasion de mettre la main sur de superbes flacons matures. Une caisse de Château Margaux – 12 bouteilles millésimées 1996 – a été adjugée 6336€, soit 528€ la bouteille, en recul de 5%. Pichon-lalande 1982, à 455€, baisse de 7%. Sans surprise, les « petites » années se vendent à des prix plus en retrait encore (-25% pour mouton-rothschild 1994 à 276€, -28% pour la-mission-haut-brion 1994 à 115€). Pour autant, les amateurs ne se détournent pas des vins de Bordeaux, loin s’en faut. Et l’Asie demeure, à cet égard, fortement acheteuse des belles signatures du vignoble girondin. On note ainsi que sur une marque encore très forte en Asie, comme les Carruades de Lafite – second vin de Château Lafite – les prix demeurent stables (Carruades 2000 : 242€). Autre signature recherchée – et pas uniquement en Asie – le Château Lynch Bages, à Pauillac. En magnum, le 1990 s’est vendu 589€ (+44%) et le 2001, promis à un bel avenir, atteignait quant à lui 196€ (+23%). Vous l’aurez compris, compte tenu des volumes de grands crus bordelais disponibles à la vente, restez bien aux aguets, vous pouvez réaliser d’excellentes affaires !

Bourgogne, valeur refuge par excellence

La Bourgogne confirme sa capacité de résistance à la crise, même si la tendance est à la stabilisation des cours. Au plus haut niveau, parmi les vins de la Côte de Nuits – les plus prisés aux enchères – une caisse panachée des grands crus du domaine de la Romanée-Conti a, dans le millésime 2009, été adjugée 46 910€, en progression de 6% par rapport à sa mise à prix. D’ailleurs les vins de ce domaine culte sont protégés par la difficulté à les acquérir, et ce même dans les millésimes récents tels que 2016 (romanée-saint-vivant : 1965€, +14%). La rareté demeure plus que jamais la clé du succès en cette période, d’ailleurs. Ainsi, un musigny 2008 du domaine Mugnier enregistre un beau résultat à 1289€ (+17%). Du côté des grands chardonnays, la tendance est plus contrastée. Au plus haut niveau, les corton-charlemagne du domaine Coche-Dury plafonnent. Dans le même temps, certains domaines de Meursault restent très prisés des amateurs (Pierre Morey, Pierre-Yves Colin-Morey, Roulot, Comtes Lafon). Notons aussi que les chablis du domaine Raveneau sont activement recherchés (1er cru Montée de Tonnerre 1996 : 307€, +72%).

La quête de nouvelles stars

Dans la vallée du Rhône, même si quelques résultats s’inscrivent en léger retrait, les grandes signatures se maintiennent (Chave, Chapoutier, Guigal, Rayas). Certains noms, plus pointus, s’offrent le luxe de belles adjudications. C’est ainsi le cas du domaine Benetière, en Côte-Rôtie, donc la fameuse cuvée Le Dolium a atteint 418€ dans le millésime 2006 (+192%), tandis que sa syrah Cordeloux 2015 était adjugée 147€.

Dans la vallée du Rhône comme dans toutes les régions, ces résultats témoignent de l’appétit insatiable des amateurs accordent aux étoiles montantes, même – et surtout ? – au cœur du confinement. Stars en devenir, domaines natures, ardents promoteurs du bio, et de la biodynamie : autant d’attributs qui signent le succès de domaines tels que l’Anglore, à Tavel, Yvon Métras, dans le Beaujolais, Ganevat dans le Jura dans cette vente.

Les amateurs n’en délaissent pas pour autant les signatures devenues phares, et octroient encore une prime aux précurseurs, ces vignerons qui ont su avant tout le monde percevoir le potentiel d’un terroir, avant d’en devenir les porte-drapeau : Eloi Dürbach à Trévallon en Provence (445€ pour un double-magnum 2007, +28%), Hervé Bizeul au Clos des Fées, dans le Roussillon (209€ pour La Petite Sibérie 2010, +19%), Laurent Vaillé dans le Languedoc (184€ pour un grange-des-pères 2001, +15%)…

Enfin, puisque cette région souffre tant de la crise sanitaire du coronavirus, n’oublions pas l’Alsace. L’une de ses cuvées les plus renommées, le riesling Clos Sainte-Hune de la maison Trimbach, a été adjugée 162€ (+32%) lors de cette vente. Les cuvées d’Albert Boxler ont-elles aussi fait l’objet d’enchères entourées, de même que les vendanges tardives de la maison Hugel.

Même si, dans le cas de cette vente, de nombreux ordres d’achat avaient été passés avant l’annonce du confinement, la pandémie du Covid-19 sévissait déjà dans la plupart des pays où résident les enchérisseurs actifs sur iDealwine (pour mémoire les clients de la plateforme sont issus de 60 pays). Les beaux résultats enregistrés attestent de la valeur qu’octroient les amateurs aux belles signatures du vignoble, toutes régions confondues, y compris, et même surtout en temps de crise.

Demandez une estimation en vue de revendre votre cave

Retrouvez les rapports d’enchères des dernières ventes sur la plateforme d’iDealwine

Recherchez la cote d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

grand cru jura savagnin

Le Château d’Arlay : un monument du Jura

S’il est un domaine familial qui semble incarner le Jura éternel, c’est bel et bien le Château d’Arlay. Celui-ci existe depuis… presque 1000 ans, et il est unanimement cité comme ...

grands crus vente aux enchères côte

Achat direct : les meilleurs vins blancs de Bourgogne à l’honneur

Vous êtes un inconditionnel du chardonnay ? La Bourgogne est votre patrie d’adoption ? Ou vous êtes sous la neige, à la montagne, en ce moment ? C’est votre jour ...

Pour Noël, les superbes Vendanges Tardives de Zind-Humbrecht

En Alsace, quel que soit le cépage, le domaine Zind-Humbrecht produit des cuvées toujours proches de la perfection. Leurs Vendanges Tardives de pinot noir et de gewurztraminer issues de grands ...